26 mars 1962 : Les preuves d’un coup d’Etat

Publié le 25 mars 2017 - par - 30 commentaires - 1 521 vues
Share

De Gaulle voulait absolument rejeter toute la responsabilité du non-respect des «Accords d’Évian» sur l’action de l’OAS et pour cela, il a recouru à la force des armes et fait ouvrir le feu sur une population désarmée qui ne souhaitait que rester française.

Le 26 mars 1962, une manifestation pacifique partait du plateau des Glières pour se diriger par la rue d’Isly vers Bab-el-Oued.

Empêchée d’y accéder par un barrage militaire à hauteur du Lycée Bugeaud, elle rebroussait chemin.

Bien entendu, personne n’était armé, cela était absolument impossible compte tenu de l’état de siège dans lequel se trouvait Alger.

Le rassemblement atteignait la Grande Poste du boulevard Laferrière, lorsqu’une rafale partait d’un fusil mitrailleur mis en batterie au dernier étage du 64 de la rue d’Isly.

Une deuxième rafale meurtrière déchaînait l’enfer.

Des tirs sans sommation qui ont duré près de douze minutes.

Le bilan officiel sera de 46 morts et 200 blessés, dont 10 blessés chez les tirailleurs, victimes de balles perdues, et un seul mort, (abattu par un officier alors qu’il tentait d’achever une femme blessée).

Un second rapport militaire officiel fera état de 82 morts et plus de 200 blessés.

À la morgue de l’hôpital de Mustapha les corps étaient jetés par terre, tous nus, en vrac et ils ne seront pas rendus à leur famille.

La vérité « officielle » sur ce massacre programmé est aujourd’hui connue mais pas reconnue par les différents gouvernements français et il serait étonnant qu’elle le soit un jour.

La preuve de ce crime d’état : Le général Goubard, commandant le 4e Régiment de Tirailleurs, a fini par donner les noms et les états de service de ceux qui ont massacrés d’innocents français ce 26 mars 1962 : Ces hommes choisis avec préméditation pour être les tueurs de ce complot

Amrati Mohamed – le tireur au fusil mitrailleur.

Combattants du MNA ralliés avec arme : Khelifa ben Sbkhaoui, Youssef ben Aïssa, Ali ben Amar, Blikheri Messaoud, Khelifa Abderahmane, Ziane ben Amar, Ghezalah Mohamed.

Combattants du FLN ralliés avec arme : Manis Moktar, Caid Mohamed, Bendekin, Bellat Laïdi, Moujnibag Mohamed, Habibi Amar.

Le tireur au fusil mitrailleur, Amrati Mohamed, a avoué à Joseph Hattab-Pacha, conseiller municipal d’Alger et maire du 2e arrondissement de la Casbah, qui en a témoigné : « Nous ne sommes pas des soldats français, nous sommes des FLN et nous étions là pour tuer des Français ».

Une certitude, ce massacre de la rue d’Isly et, par conséquent l’objectif de cette manœuvre, était la fracture totale entre les Français d’Algérie et l’armée métropolitaine, promise dorénavant au service de l’ALN et du FLN.

De Gaulle avait atteint son but.

**La preuve directe de l’organisation par le gouvernement français, donc par De Gaulle en personne, du massacre des innocents le 26 mars 1962, rue d’Isly à Alger nous est apportée également par CHRISTIAN FOUCHET qui, rappelons-le, était Haut-commissaire en Algérie ce 26 mars 1962, et ministre de l’intérieur du 6 avril 1967 jusqu’au 31 mai 1968 où il sera limogé par De Gaulle.

Voici le témoignage et l’aveu de CHRISTIAN FOUCHET le 28 octobre 1969 : «J’en ai voulu au général de m’avoir limogé au lendemain de mai 1968. C’était une faute politique. De GAULLE m’a reproché de ne pas avoir maintenu l’ordre en mai 68.

– « Vous n’avez pas osé tirer » m’a-t-il dit.

– J’aurais osé s’il l’avait fallu – lui ai-je répondu – Souvenez-vous de l’Algérie et de la rue d’Isly. Là j’ai osé et je ne le regrette pas parce qu’il fallait montrer que l’armée n’était pas complice de la population algéroise.

(Source : Jean Mauriac « L’Après De Gaulle – notes confidentielles 1969/1989 – page 41)

Ce même mois de mai 68, De Gaulle lançait à Pompidou une phrase qui résumait toute sa carrière : « Mais, Pompidou, figurez-vous que j’ai passé ma vie à tirer contre des Français ». (Rapporté par Edouard Balladur à Daniel Rondeau, auteur de « Vingt-ans et plus – journal 1991/2012)

Dès le cessez le feu proclamé le 19 mars 1962, l’armée française, sur les ordres de De Gaulle et de quelques officiers supérieurs, les généraux Katz, Debrosse et Ailleret, a perdu son honneur car elle n’a pas éprouvé le moindre état d’âme quand il a fallu tirer sur des Français qui défendaient une terre française à Alger et ne s’est pas opposée au massacre, par l’ALN, de près de 3000 français à Oran.

Honneur aux officiers de notre armée qui ne se sont pas parjurés.

Le général de Pouilly, un fidèle parmi les fidèles à De Gaulle, n’hésitera pas à écrire : « J’ai choisi la discipline mais choisissant la discipline, j’ai également choisi avec mes concitoyens et la Nation Française la honte d’un abandon et, pour ceux qui n’ayant pas supporté cette honte et se sont révoltés contre elle, l’Histoire dira peut-être que leur crime est moins grand que le nôtre. »

Manuel Gomez

Pour la dernière période de sa vie De Gaulle a largement mérité le titre infamant de – grand criminel de guerre – . Je savais déjà son action à Oran en juillet 62 avec un bilan flatteur de plusieurs milliers de morts et de disparus avec la complicité de Katz. Grâce à M. Gomez je sais aussi maintenant qu’il s’était « fait la main » auparavant à Alger en mars 62. Vraiment un grand criminel ce De Gaulle ! Il est parti en enfer retrouver ses maîtres en forfaiture auprès des Stalino-Hitlériens. Ah, j’oubliais … pour ceux qui n’aiment pas les pieds… lire la suite

3000 MORTS FRANCAIS A ORAN.

ET Abdallah MACRON-Makroud, la marionnette fabriquée par Hollande et le magnat des merdias Patrik Drahi, qui ose dire que la « France a commis un crime contre l’humanité envers les arabes algériens » et qui « fait ses excuses au nom de la France » !!
A-t-il ce pantin, seulement ouvert un livre de sa vie ?
Hollande, en créant son clone, essaie de faire d’une pierre deux coups :
— échapper à la justice si Macron est élu,
— échapper à la justice du peuple qui utilise la corde pour les collabos.

De tous temps, la France a rejete ses enfants, on le voit encore aujourd’hui.

Riposte Laïque serait-il devenu la déchetterie des Pieds noirs. Soyons avisés que Gomez a au moins une quarantaine de reproches envers le Gal de Gaulle. Ca peut aller du crachat d’un arabe sur la figure d’un Européen, c’est un ordre de de Gaulle au retrait des canons pour massacrer des jeunes appelés.cela au détriment de la réalité quant à la vérité elle est strictement personnelle en fonction de la haine de ce monsieur.

Gomez ne fait que rappeler un pan de l’Histoire et la Vérité.

Qui êtes vous, vous pour vous permettre ce mépris envers les pieds noirs. François P serait-il Mohamed P. comme « pet » ?

Quand un ignare absolu se mêle de dire l’Histoire, ça donne ce genre de commentaire crétin. Pour paraphraser un ministre célèbre, « Quand on ne sait pas, on ferme sa gueule » et ce François P (Premier?), ne sait rien de rien, ce qui ne l’empêche pas de l’ouvrir. En tant que Pieds_noirs, je l’emmerde et encore, c’est une grâce que je lui fais….

De Gaulle n’a pas hésité a trahir aussi des gaullistes fervents qui ont compris un peu tard qu’il n’avait pas de parole ni d’honneur.

Les conditions et les péripéties de l’abandon de l’Algérie Française entâchent de manière indélébile la mémoire du Général de Gaulle qui a menti à tout le monde pour arriver à ses fins : aux pieds-noirs, à l’armée française et aux français en général…

Delcroix, le pétrole (découvert par la france) aujourd’hui payé au dessus du cours, la diaspora algérienne « entretenue » par nos impôts, l’ardoise pharaonique laissée aux hôpitaux par les algériens qui sont soignés dans le cadre de l’a.m.e., et tout ce qui ns est soigneusement caché….. degol avec son orgueil incommensurable ne souhaitait que passer à la postérité, objectif atteint !

2 gaulle, qui nous a fait tirer dessus, un salopard ! Les gaullistes, obligatoirement des salopards ! Les socialistes qui voulaient couler les Pieds-Noirs au large de Marseille, des salopards !
Moi, même le couteau sur la gorge, je ne voterai jamais pour un de ces salopards !
Quand les français métropolitains se réveilleront, il sera trop tard. Les UMPSLR auront fini de creuser la tombe de la France. Nous, Pieds-Noirs, sommes bien placés pour le savoir !!!

Delcroix
Peut-être … mais nous n’aurions pas aujourd’hui la France algérienne !

Si ,au contraire,avec 35 millions d’algériens  » français  » en libre circulation entre les deux rives de la méditérranée .

M. Gomez, si vous nous expliquiez votre vision d’une Algérie demeurée française ? Voilà ce que ça aurait donné le maintien de la France algérienne : un gouffre financier pour entretenir un vaste territoire presque improductif, une guerre qui ne s’arrête jamais, 10 millions d’Algériens auxquels il aurait bien fallu un jour accorder la nationalité française, les USA et l’URSS sur le dos pour nous obliger à accorder l’indépendance, le terrorisme …

@ Delcroix …
L’Algérie française c’était 2 récoltes par an + pétrole … gaz … et tout le reste.
Vous ne vouliez pas l’Algérie française, maintenant vous avez tous les algériens très bientôt ici grâce aux MACRONS, FILLON, HAMON ……..
Continuez à ne pas voir les choses vraies et vous serez obligé de vous appeler Mohamed ……….

J’ai déjà entendu cet argument. Mais on ne m’a jamais bien expliqué comment l’Algérie française aurait pu empêcher la France algérienne. Si vous pouvez m’éclairer ?

Il y avait une Algérie française encore possible en 1958 ? Vous plaisantez .

De Gaulle n’avait pas brillé non plus lors de sa désertion ( comme militaire) en Angleterre lors de la deuxième guerre mondiale. Il avait négocié d’avoir la nationalité anglaise au cas où cela tournerait mal pour la France.Il a aussi favorisé la pénétration d’idées communistes qui ont affaibli le pays pour des décennies. Pourtant ils se disent tous gaullistes!

Si De Gaulle n’avait pas « déserté », la France n’aurait pas été un des vainqueurs de la seconde guerre mondiale. Pire, elle aurait probablement été considérée comme un pays ennemi vaincu. Elle aurait perdu son empire colonial bien plus tôt, les dociles Pétain et Laval qui avaient si bien servi les Allemands auraient été maintenus au pouvoir par les Américains pour continuer à jouer les marionnettes pour leur compte, et l' »Europe » aurait peut-être été mise en place plus rapidement.

De Gaulle déserteur …Où avez vous vu cela ? Pour être déserteur ,il faut être sous les armes,ce qui n’était plus le cas du Général .De plus ,la guerre était finie;Pétain demanda les conditions d’armistice le 17 juin 1940 .

L’armée au sens générique est capable du meilleur comme du pire. Ce qui s’est passé le 26 mars 1962 à Alger, pourrait très bien se représenter dans une France décrétée en état de siège, à l’encontre de français dissidents refusant de se soumettre au « grand remplacement », par exemple, si rien ne venait à changer après le 7 mai prochain. Les enragés de la République sont capables de tout. Souvenons-nous du génocide vendéen auquel participa le général Turreau « bon républicain », général S.S. bien avant l’heure qui avec ses colonnes mobiles dites « infernales » tua massivement et dont le nom est aujourd’hui gravé… lire la suite
Ce qui est bien sur RL c’est qu’il y a des gens comme vous pour les commentateurs ou comme pleins de contributeurs qui ont une grande connaissance dans tel ou tel domaine et on apprend tout le temps des choses à vous lire. Le revers de la médaille, c’est que ce site est très chronophage et c’est au détriment de poubelle la vie ou de pujadas, c’est dur de choisir. Cela dit j’ai jeté la tévé par la fenêtre y’a ben longtemps ! Je crois que je devrais aller sur un site d’antifas ça irait plus vite et je dormirais… lire la suite

Oui la soupape vs avez raison, rien ne vous oblige à lire RL, allez donc voir ailleurs, l’herbe y est plus verte, l’air meilleur et bien le bonjour aux antifas

Putain c’est la journée des cons aujourd’hui ? Ce que j’ai dis n’était pas ironique du tout du moins sur la première partie !

Ok Mr Gomez vous n’aimez pas le général De Gaulle, vous lui en voulez d’avoir abandonné l’Agerie au profit des indigènes; les atrocités commis par le FLN à l’encontre de nos compatriotes vous hantent; mais va falloir passer à autre chose maintenant là ! Vous devriez utiliser vos talents de journalistes pour dénoncer les fossoyeurs qui bradent notre pays au profit des islamo-mondialistes; ce serait plus utile plutôt que diviser les patriotes avec vos vieilles rancoeurs. De Gaulle avait peut-être ses défauts, il n’était pas parfait, mais c’était de loin l’un des meilleurs chef d’état que nous aillons eus, il… lire la suite

De Gaulle, ce héros… qui n’hésitait pas à envoyer les autres au casse-pipe, alors qu’il était bien planqué à Londres. Ce héros qui ne se pointait que lorsque tout danger était écarté !

JP du 11
Votre réflexion est d’une facilité déconcertante..;Pour qu’un vrai chef soit efficace,il faut qu’il soit à l’abris d’une quelconque saisie corporelle.
Le Préfet Jean MOULIN a payer sa présence de sa vie
Alors avant de considérer la lâcheté des autres ,pensez vous que la votre se cachant derrière un pseudo soit admirable ?

Où avait vous lu que De Gaulle était un héros ? J’ai dis que c’était de loin l’un des meilleurs chef d’état que nous ayons eu; même si je l’avoue n’était pas parfait. Après lors de l’occupation il n’allait quand même pas appeler à la résistance publiquement en pleine zone occupé, se serait du suicide et contre productif.

C’est édifiant, merci Monsieur de nous apprendre article après article la « grandeur » de De Gaulle…

UN grand merci Mr Manuel Gomez,vous produisez toujours des articles de qualité,intéressants à lire!

Bien sur que le massacre etait premedite, il fallait aussi casser le moral des pieds noirs, leur oter tout espoir, de Gaulle n ajamais ete avare du sang français

wpDiscuz