EDITO DE CYRANO

Netanyahou-Marine : que les Gaulois s’inspirent des Israéliens

departementales2015hollandevotefnAu lendemain de la victoire de Benjamin Netanyahou, qui a pris de court l’ensemble de la bobocratie, médias compris, notre ami Jean-Pierre Lledo, dans un excellent article paru sur Huffington Post, osait ce titre qui lui vaudra la haine de toute l’extrême gauche dite antisioniste et de toute la clique soralienne : « Un tel peuple, je l’aime ».

http://www.huffingtonpost.fr/jean-pierre-lledo/israel-victoire-netanyahu_b_6901712.html

Il termine ainsi : « Un tel peuple capable de tant de discernement, de lucidité et de tant de dignité, un tel peuple doté d’un profond sens de la VIE, dans un contexte moyen-oriental arabe et musulman miné par la mort et sa glorification, un tel peuple refusant donc de se prêter à des expériences suicidaires, un tel peuple je le souhaite à bien des pays! Un tel peuple, je l’aime ! »

Comment ne pas faire le parallèle avec la situation française, au lendemain des élections départementales. Certes, les manipulateurs de l’opinion, en ajoutant aux voix du PS le score d’autres listes, ont voulu faire croire que le parti gouvernemental avait réalisé un score honorable. En ayant gonflé, dans les sondages, les scores annoncés du FN, veut faire croire à un sursaut « républicain » de l’électorat.

Mais les faits sont là. Dans près de la moitié des cantons, le PS est éliminé dès le premier tour. Après les municipales, les européennes, c’est la troisième fois que nos compatriotes font savoir à Hollande-Valls-Taubira-Cazeneuve qu’ils ne veulent plus d’eux. Et comme seule réponse, ils auront de nouveau droit aux phrases creuses habituelles, au coup de la République en danger, et de l’Union européenne, horizon indépassable pour sauver nos peuples.

Durant toutes ces élections, l’appareil d’Etat, ses ministres et ses journaleux complices a été mobilisé contre le seul Front national. Tout y est passé. Ils ont épluché la liste de tous les candidats FN, et ont découvert qu’une dizaine d’entre eux avait écrit, ces dernières années, des choses pas bien du tout. Sur tous les plateaux, Marine et son équipe ont été systématiquement interpellées sur cette question.

Valls-a-Marion-Marechal-la-haineNous avons eu droit aux délires du forcené de Matignon, qui a mis tout son poids dans la lutte contre le FN. D’autant plus que ce dernier est à présent la cible de tous les rieurs, qui l’appellent Adolfo Ramirez (souvenir de l’inoubliable collabo interprété par Gérard Jugnot dans « Papy fait de la Résistance ») quand ils ne montent pas des gags irrésistibles comme celui de l’interview du père de Manuel Valls, mis en avant dans le dernier zapping d’Allah de Maud Orcel.

Image de prévisualisation YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=AIx6eaWY0CQ

Le climat de haine entretenu par le système est tel que même une paisible grand-mère de 83 ans qui collait seule ses affiches (quel courage) a été agressée par des jeunes gens, sans que cela n’émeuve ni les médias, ni la classe politique.

Nos juges « Murs des Cons » ont multiplié les verdicts de propagande, au service d’une société métissée et multiculturelle.

Même le stupide président du Crif, Roger Cukierman, sans doute pour se faire pardonner sa sortie sur le racisme des jeunes musulmans contre les juifs, s’est cru obligé d’y aller de sa saillie contre le Front national.

Bref, en Israël comme en France, toute la classe politique, tout le système, tous les médias, ont tancé les électeurs, et leur ont fait savoir qu’ils ne devaient pas voter pour le seul parti qui ne voulait pas voir son peuple mourir, et se montrait déterminé à le défendre par tous les moyens : celui de Netanyahou et ses alliés, et celui de Marine.

Mais il y a une différence fondamentale : les Israéliens ont reconduit le responsable du Likoud au pouvoir, et l’ont remercié de son intransigeance à défendre son pays, contre le faux ami Obama et l’ensemble des pays arabes et musulmans voisins qui, eux, ne rêvent que d’une chose : éradiquer Israël et son peuple.

En France, certes, la prise de conscience progresse. Bien évidemment, le réel l’emporte sur le déni et la propagande. Nombre de nos compatriotes constatent qu’il y a dans notre pays de plus en plus d’étrangers africains, de plus en plus d’insécurité, de plus en plus de chômage, de plus en plus d’islam, et cela leur paraît fort dangereux pour leur avenir et celui de leurs enfants.

On peut d’autre part entendre que ce scrutin profitait aux sortants, et que ceux-ci étaient essentiellement de l’UMP et du PS. Les observateurs les plus lucides auront remarqué que jamais le FN n’avait réussi un tel score à des élections locales, ce qui est vrai.

Mais pour autant, seulement un peu plus de 25 % d’entre eux, à peine plus de 5 millions de Français ont voté pour ses candidats. Par rapport au quotidien de nos compatriotes, et à l’accélération dramatique de l’ensauvagement de la France, c’est un score bien trop bas.

Encore plus insupportable, 70 % des votants ont donné leur voix aux partis collabos du système, ceux qui imposent à notre pays Union européenne, islam, immigration, changement de peuple, changement de civilisation et grand remplacement, sans oublier les fous d’Allah.

Comment comprendre que des Français puissent encore voter pour la gauche islamo-collabo de Hollande, Mélenchon ou Duflot ? Comment comprendre qu’ils puissent voter pour l’UMP immigrationniste de Juppé-Sarkozy ?

Comment ne pas donner raison au blogueur algérien Aldo Sterone, quand il disait :

« Quand la Seine Saint-Denis a commencé à pourrir, les Français de souche ont quitté la Seine Saint-Denis transformée depuis en coupe-gorge.
De la même manière, ils quittent Lille, Marseille, Roubaix, les quartiers nord de Paris….etc.
Progressivement, viendra le jour où changer de ville ne résoudra pas le problème. Il faudra alors s’écraser ou bien quitter le pays. Pour ceux qui le peuvent…
Peu à peu, le Français de souche se fait remplacer et il est heureux.
Il regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l’égout mais il est content de n’avoir jamais voté pour le « Front National ».
Pour lui, autant disparaître que de voter pour  » le seul parti qui veut lui remonter son pantalon ».
La France est aujourd’hui cet animal mourant….!
Jusqu’au fond de l’Afrique, le dernier des Somaliens accourt pour prendre son petit morceau.
Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les remplacer. »

Comment ne pas rebondir sur cette phrase de Jean-Pierre Lledo, parlant du peuple israélien : « un tel peuple, je le souhaite au monde entier ».

Nous avons vraiment hâte qu’on puisse dire la même chose du peuple de France. Ce n’est pas hier qu’il nous en a donné l’occasion…

Peut-être dimanche prochain ?

Print Friendly
Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.