EDITO DE CYRANO

Reconquista ou Mort de la France

Couverture reconquistaRLHabituellement, à chaque fois qu’un Merah, un Nemmouche ou des auteurs des milliers d’attentats mortels commis au nom de l’islam depuis le 11 septembre 2001 tuent, nous avons droit au coup du loup solitaire et du déséquilibré. Les enfumeurs de type Chebel-Moussaoui-Fourest-Juppé-Valls courent les plateaux de télévision, et gémissent : « L’islam, ce n’est pas cela ». Et bien évidemment, ils ajoutent, l’air menaçant : « Surtout pas d’amalgame ».

Pourtant, avec les exactions de l’Etat Islamique d’Irak et des troupes du nouveau Calife, nous sommes passés à autre chose. Nos compatriotes, malgré le camouflage des médias officiels, ont vu, sur internet, des exécutions de masse. Ils ont appris que les islamistes multipliaient les décapitations, comme celle du journaliste américain James Foley, ce qu’ils ont toujours fait historiquement, comme le rappelait Maxime Lépante, en mai 2013, suite à l’égorgement d’un citoyen anglais dans les rues de Londres par deux « déséquilibrés » nigérians musulmans.

Ils ont su qu’ils vendaient des femmes chrétiennes et yazidis comme esclaves sur le marché de Mossoul, comme cela s’est fait pendant des siècles, lors des barbaresques. Ils ont pris connaissance du sondage de l’ICM Research pour l’agence de nouvelles russe Rossiya Segodnya, qui affirme que 15 % de « Français » approuveraient l’Etat islamique d’Iran, et que ce chiffre monte à 27 % pour les moins de 24 ans. Traduction : les musulmans de ce pays, surtout les plus jeunes, sont vraiment très nombreux, et ils se reconnaissent dans les pratiques barbares de l’Etat islamique d’Irak.

L’archevêque de Mossoul, Mgr Amel Shimoun Nona, bien éloigné de la couardise de nos mitrés, nous avertit.

evequemossoul

Sur un plateau de télévision, prenant tout le monde de court, un intervenant, le journaliste de Valeurs Actuelles Frédéric Pons, dit clairement les choses, et affirme que les assassins de Mossoul ne font que respecter le Coran !

Image de prévisualisation YouTube

C’est exactement ce que Pascal Hilout, Hamdane Ammar, Salem Ben Ammar et d’autres écrivent depuis des années sur RL, et la vérité éclate à travers mille exemples. Alors, les enfumeurs professionnels tentent désespérément de noyer le poisson, allant jusqu’à nous dire, tel Moussaoui, que les musulmans sont autant victimes des djihadistes d’EIIL que les chrétiens. Chebel nous raconte que ce sont les musulmans qui ont inventé les préliminaires amoureux ! Ils en sont même réduits à faire monter au créneau le Grand mufti d’Arabie saoudite en personne, Abdel Aziz Al-Cheikh, qui nous explique que l’Etat islamique est l’ennemi de l’islam. Dans un remarquable article sur boulevard Voltaire, Pierre Mylestin, par ailleurs contributeur régulier de RL, démasque l’imposture des propos du personnage.

Du côté des disciples d’Allah et de leurs collabos, c’est donc panique à bord. Obama, qui a soutenu depuis le début la rebellion, est obligé d’opérer une volte-face à 180 degrés. Son caniche Hollande est contraint d’avouer que notre pays a armé les rebelles, dès le début du déclenchement de l’agression djihadiste contre le régime syrien. Fabius, qui roulait des mécaniques en disant « Bachar, dégage », est obligé de se justifier sur les grossiers mensonges de la diplomatie française.

RI7fabius racaille

Mais surtout, la réalité des images barbares, ajoutée à celle de la décapitation du journaliste James Foley, obligent l’ensemble de nos compatriotes à regarder les musulmans de ce pays d’un autre œil. Non, Messieurs les enfumeurs, l’islam n’est pas une religion d’amour, de tolérance et de paix ! Non, Messieurs les menteurs, même si tous les musulmans ne sont heureusement pas des djihadistes, il n’y a pas, comme osaient le prétendre les Glavany ou autres Zeribi, 99 % d’entre eux qui se reconnaissent dans la laïcité et la République, c’est une imposture. En quoi l’islam de France, que Sarkozy-Hollande-Valls nous ont vendu depuis des années, serait-il différent de celui de l’Arabie saoudite ou des barbares d’EIIL ? Aurait-il un Coran différent ? Un prophète différent ? Des objectifs différents ? Des méthodes différentes ? Des imams différents, qui prêchent l’amour des juifs, des apostats, des homosexuels et des non-musulmans ? Bien sûr que non, il n’y a qu’un seul islam, et il ne peut exister que par la conquête et la guerre, en France comme ailleurs, c’est dans son ADN.

La preuve par les faits est évidente. Quelle différence entre ces islamo-racailles bien de chez nous, chassant en meute, agressant gratuitement le premier occidental qu’ils croisent, pour un prétendu regard, une cigarette, un frôlement, avec les barbares de Mossoul ? Quelle différence entre ces décapitations de masse, et les coups de couteau à la gorge, de plus en plus fréquents dans notre pays, où on devine qui a le couteau, et qui est visé ? Quelle différence entre le rappeur de nationalité anglaise, suspecté d’avoir décapité le journaliste américain, que les médias ont appelé John, mais qui se nomme en fait Abdel-Majid Abdel Bary, et nos islamo-rappeurs, qui, sur les vidéos, affichent clairement leur haine de notre pays, de sa civilisation et de ses habitants d’origine ? Quelle différence entre les viols de masse commis en Irak, et le fait qu’il y a deux cents viols par jour en France, et que seule l’interdiction de statistiques ethniques interdit d’approfondir la question de qui les commet, et qui les subit ? Quelle différence entre ces jeunes « Français » qui soutiennent le Hamas et les dhihadistes de Mossoul, comme le faisait remarquer Alain Dubos dans un article récemment publié sur notre site ? Quelle différence entre les agressions contre nos églises, voire les catholiques, et leur extermination, en Irak ? Aucune sur le fond, seule la situation différente impose aux plus fanatiques des musulmans français une retenue que la guerre ne leur impose plus en Irak ou en Syrie. Nos compatriotes le sentent bien, nous avons introduit, sur notre territoire, les mêmes psychopathes que ceux qui sévissent partout dans le monde, et au moment voulu, ils passeront à l’action, convaincus de respecter les textes sacrés que leur prophète leur demande d’appliquer.

Aymeric Chauprade l’a fort bien compris, dans un article qui fera date. Pour la première fois, un responsable du Front national explique clairement que l’islam sunnite est le principal ennemi de notre pays. On pourra, comme Christine Tasin et la rédaction de RL, ne pas partager sa vision sur l’islam chiite, mais l’essentiel n’est pas là.

Le conseiller de Marine Le Pen a clairement parlé de la nécessite d’éliminer physiquement les djihadistes qui reviennent de Syrie et d’Irak, il a évoqué la question des mosquées et de la nécessaire remigration, et il a attaqué durement, sans jamais les nommer, Egalité et Réconciliation et toute une extrême droite qui voit encore dans le complot juif le principal problème de notre Nation.

Image de prévisualisation YouTube

La question est à présent clairement posée. Nombre de nos compatriotes ont compris que si on laissait faire les disciples d’Allah les plus radicaux, ils seraient traités comme de vulgaires chrétiens d’Orient. Depuis la célèbre vidéo de Brigitte Gabriel, traduite par Pascal Hilout, ils savent également que les musulmans dits modérés, souvent adeptes de la takkya, n’auront aucune importance, ni aucun rôle, dans l’offensive barbare des plus radicaux. En toute logique, ils attendent donc de la part de nos dirigeants politiques des réponses à la hauteur de la terrible menace qui nous guette.

Et que voient-ils ? La justice Taubira ose condamner à une lourde amende un apostat comme Pascal Hilout (ainsi que Pierre Cassen) parce que, au péril de sa vie, il alertait nos compatriotes, depuis des années, sur la réalité de l’islam, et que les faits lui donnent raison. Christine Tasin, agressée verbalement par des musulmans, ose leur répondre qu’elle est fière d’être islamophobe, et que l’islam est une saloperie. Appliquant la charia, les juges de Belfort, suivant le réquisitoire de dhimmi du procureur Chevrier, osent la condamner à une peine de 3.000 euros d’amende, dont 1.500 avec sursis ! Un scandale qui n’émeut aucun représentant laïque, aucun journaliste (à l’exception d’Olivier Renault, de La voix de la Russie) !

Et qu’entendent nos compatriotes ? Juppé, l’islamo-collabo qui a fourni à l’UOIF les moyens de construire une mosquée cathédrale à Bordeaux, ose s’annoncer candidat à la présidentielle. Là encore, apprécions ce bijou de l’écrivain Nicolas Bonnal, énumérant dix raisons de ne pas voter Juppé. Valls continue à lécher les babouches musulmanes, et à menacer nos compatriotes de poursuites, estimant qu’en République, on n’a pas le droit de critiquer l’islam. Nadine Morano, pour avoir énoncé une évidence, se voit lynchée, y compris dans son propre parti. Et au Front national, mis à part Chauprade, une prudence excessive est trop souvent de mise sur cette question, sans doute dans l’espoir – totalement vain – de capter une partie du vote musulman en 2017.

Quelles réponses attendent donc nos compatriotes, face à tous ces islamo-collabos ? Elles sont très simples. D’abord, il faut arrêter l’hémorragie, et interdire toute immigration nouvelle qui vienne des pays musulmans, Lampedusa ou pas, Union européenne ou pas. Ensuite, au nom du principe de précaution, l’islam n’a rien à faire en France, d’autant que ce n’est pas une religion, mais un projet politique qui s’abrite derrière le fait religieux pour imposer sa vision totalitaire, guerrière et expansionniste. Comme le répète souvent René Marchand, il n’y a pas de liberté de conscience en islam, alors qu’elle est garantie par la constitution de notre pays.

C’est donc la mise hors la loi de tout signe visible de l’islam qui est à l’ordre du jour, en France.

Il ne doit plus y avoir un seul voile islamique, une seule djellabah, un seul kami, qui sont des uniformes de guerre, sur notre sol. Ceux qui, en les portant, insultent nos valeurs et refusent l’assimilation, doivent être virés de France sur le champ, même s’ils sont nés sur notre sol.

Les mosquées et toutes les salles de prières doivent être fermées, ainsi que les écoles coraniques qui endoctrinent des enfants nés en France avec l’idéologie haineuse du Coran et de son prophète. Sinon, nous laisserons se développer de véritables bombes à retardement.

Toutes les boucheries halal doivent être fermées, il n’y aura plus d’abattage rituel sur notre sol, et on n’accordera plus, à l’image de la Suisse, de dérogations pour contourner l’étourdissement obligatoire.

Plus de prénoms musulmans sur le territoire français, ni d’autres prénoms étrangers, retour au calendrier, comme cela se faisait dans les années 1980, car le prénom est un signe d’assimilation… ou de communautarisme.

Et, bien évidemment retour au pays de tous ceux qui, par leurs revendications, ont montré leur préférence pour la charia plutôt que pour les lois de la République.

L’islam doit être éradiqué de France, et ceux qui s’en réclament, aller prier cinq fois par jour dans un des 57 pays musulmans de l’OCI.

Si nos dirigeants ne prennent pas ces mesures de survie, alors notre pays , comme le disait le philosophe Michel Onfray, sera livré aux musulmans d’ici une cinquantaine d’années.

Les islamo-collabos peuvent multiplier les procès contre nous, nous ne nous tairons pas. Ils peuvent menacer notre site de fermeture, nous en ouvrirons un autre très rapidement. Ce n’est pas maintenant, alors que les faits nous donnent dramatiquement raison, que nous allons nous taire, et céder aux menaces.

René Marchand, dans cet esprit de résistance, avait écrit Reconquista ou Mort de l’Europe. Plus le temps passera, plus les musulmans seront nombreux, plus elle sera douloureuse. Mais ce sera le prix à payer pour conserver notre civilisation occidentale et ses valeurs démocratiques et laïques. Sinon, ils transformeront notre pays en terre d’islam.

Reconquista ou Mort de la France, il n’y a pas de troisième voie.

AGENDA DE RIPOSTE LAIQUE

OullinsBM

Samedi 27 septembre, à 12 heures

Banquet-débat  à Strasbourg en présence de Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine, Pierre Cassen, fondateur de Riposte laïque, Stéphane Lorménil, Président de Génération patriotes, Jacques Cordonnier, Président de Alsace d’abord.

COMMANDER LES LIVRES RECENTS DE RIPOSTE LAIQUE

Vous pouvez adresser un chèque de 19 euros (frais de port compris) pour acheter « Opération Pédalo ». Vous pouvez adresser un chèque de 23 euros (frais de port compris) pour acheter « Islamectomie » Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (frais de port compris) pour acheter Reconquista ou Mort de l’Europe. Pour l’Europe : ajouter 5 euros.

Pour le reste du monde : ajouter 10 euros . Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant : http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez aussi les commander sur Amazon : http://www.amazon.fr/Islamectomie-Ydir-Aberkane-Cm/dp/295360426X

http://www.amazon.fr/Operation-Pedalo-Paul-Poulpe/dp/2953604251

COMMANDER LES AUTRES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien. http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.

Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.