Houria Bouteldja ne veut pas qu’on sache qu’elle travaille à l’Institut du Monde Arabe

Publié le 18 janvier 2010 - par - 12 524 vues

Décidément, Riposte Laïque dérange ! Après le maire de Trappes, c’est Houria Bouteldja, « indigène de la République » qui a inventé l’expression méprisante « souchien » pour désigner les Français européens, qui nous fait écrire par son avocat Maître Henri Braun :

« Madame Houria BOUTELDJA m’a chargé de la défense de ses intérêts. Le fait que vous ayez révélé publiquement qu’elle est salariée de l’Institut du Monde Arabe est de nature à la mettre en danger puisqu’elle a déjà reçu de nombreuses menaces émanant notamment de groupuscules d’extrême-droite violents. Je vous demande donc de bien vouloir retirer cette mention de votre site afin de ne pas donner inutilement des indications à des individus qui pourraient se révéler dangereux. Vous constaterez que la page vers laquelle vous renvoyez depuis votre site ne comporte pas le nom de ma cliente. (…) Si une agression devait advenir à proximité de l’IMA, votre responsabilité pourrait éventuellement être engagée dans la mesure où cette information n’avait jamais été rendue publique auparavant. (…) »

Cet avocat fait allusion à l’article d’Elisseievna du 11 janvier 2010 « Esther Benbassa reprend le terme de « souchiens » et insulte les Français ».

L’article disait : « Aujourd’hui, une femme de famille juive, fraîchement arrivée de Turquie, émargeant au budget de la République pour son enseignement, joint sa voix à celle d’une autre, fraîchement débarquée d’Algérie, émargeant elle aussi indirectement au budget de l’Etat pour qualifier les Français de « sou(s)chiens ».

Pour confirmer ces dires, l’auteur précisait en note : « Houria Bouteldja : contact commercial de l’Institut du Monde Arabe, fondation créée par la France et des Etats arabes

http://www.imarabe.org/prat/locespaces/contact.html »

Il va de soi que si Elisseievna citait cette page http://www.imarabe.org/prat/locespaces/contact.html du site de l’IMA, c’est bien parce qu’Houria Bouteldja y était désignée comme « contact »… par l’IMA ! D’ailleurs voici un extrait de cette page telle qu’elle apparaissait alors :

(On peut le vérifier sur la page en cache

web.archive.org/..imarabe.org/…/contact.html)

Et suite à notre article ou à d’autres, la page a été corrigée :

Donc l’avocat d’Houria Bouteldja ment effrontément et se fiche de nous en affirmant que « cette information n’avait jamais été rendue publique auparavant », puisque c’est l’Institut du Monde Arabe lui-même qui a « révélé publiquement qu’elle est salariée de l’Institut du Monde Arabe » !

Par conséquent, nous ne donnerons aucune suite aux menaces d’Houria Bouteldja et de son avocat : « Si aucune solution amiable n’est trouvée, ma cliente m’a indiqué envisager sérieusement la possibilité d’une action en justice. »

Par contre, nous nous permettons de poser quelques questions. Qui finance l’Institut du Monde Arabe ? Quel est le montant de la participation de la France dans ce financement ? Qui a décidé d’embaucher une femme qui insulte les Français, les qualifiant de souchiens, qui avait qualifié, de manière raciste, notre camarade Pascal Hilout de ‘bougnoule de service », devant plusieurs centaines de personnes, en 2003, à Paris, et qui vient récemment d’injurier Elisabeth Badinter ? Cela ne pose-t-il aucun problème au gouvernement français de contribuer à salarier une personne qui crache régulièrement sur notre pays ? Cela ne pose-t-il aucun problème à Houria Bouteldja de recevoir l’argent des racistes ?

Nous ne doutons pas que de vrais journalistes approfondiront ces questions.

Roger Heurtebise

Les commentaires sont fermés.