La complicité du ministère public dans les infractions islamiques

Je suis atterré par l’ignorance de la situation qui ressort de vos commentateurs suite à votre publication des prières islamiques dans les rues de Paris !

A Marseille, comme à Paris, et bien d’autres villes de France comme le grand Lyon, Lille, Toulouse ou Bordeaux, ça fait longtemps que les rues sont interdites à toute la circulation par les islamiques.

Je ne peux pas faire un seul déplacement dans les 2/3 sud-ouest de la France sans voir des islamiques prier sur les voies de circulation jusque dans les parcs et jardins marseillais en demandant aux non islamiques de se conformer aux prescriptions islamiques par l’usurpation des fonctions de policiers municipaux mais que par les menaces des sanctions de l’enfer islamique (en 2001, aussitôt condamné, mais que partiellement, par la municipalité de Marseille, et éradiqué en l’espèce, que par ma propre action !) !

Je me rappelle qu’il y a déjà 20 à 30 ans, la première chose qu’on remarquait en arrivant dans les aéroports français, c’était des islamiques (pas forcément français) en prières dans l’espace public de circulation…

Or, non seulement les Pouvoirs Publics en sont parfaitement informés mais pour fréquenter assidûment les autorités judiciaires depuis plus d’une décennie, je peux vous assurer que ce sont eux qu’ils protègent en vous poursuivant judiciairement vous, si vous osez revendiquer vos simples droits, sinon obligations pénales, de circuler, alors qu’ils ne parviennent jamais à identifier un coupable d’infractions, à commencer par ceux au profit desquels ils diligentent sur leurs plaintes ces poursuites pénales !

Comme le prouve d’ailleurs le témoignage d’Herbert AXELRAD.

Combien de fois ai-je demandé à des policiers et autres CRS de rétablir mes droits à circuler – ne serait-ce qu’à pieds ! – lors de manifestations tellement spontanées -et donc non autorisées- qu’il y avait immédiatement des centaines de CRS !

Ainsi que d’interpeller ceux qui profèrent à mon encontre des injures racistes et des menaces de mort !

Généralement, dans ces cas, au mieux, ils me renvoient sans fin vers leurs supérieurs hiérarchiques, surtout ceux qui sont absents…

Même si en privé, « off », ils manifestent sans retenue leur exaspération et vous donnent quelques conseils …

Et il faut voir la tête des policiers, notamment judiciaires, contraints de subir tant d’infractions quand ce n’est pas de les protéger !

Car le vrai problème est surtout le terrorisme judiciaire islamique grâce à leurs collabos policiers et magistrats dont les exemples abondent (Aff. Houellebecq, Brigitte Bardot, les caricatures de CHARLIE-HEBDO, Fanny Truchelut, la virginité imposée aux femmes, l’obligation d’obsèques islamiques, etc.) qui neutralise actuellement les Partisans.

Contrairement aux islamiques, les « sous chiens » sont, c’est bien connu, individualistes, et pas solidaires.

A ma grande surprise, RL ne se contente plus d’écrire mais donne des conseils de résistance.

Mais les voisins français, bien identifiables eux, des islamiques parisiens risquent d’être non seulement agressés, même physiquement par les islamiques mécontents, mais surtout traînés en justice à la moindre protestation et même d’être condamnés !

En effet, croyez-vous vraiment que les Pouvoirs Publics de Paris hésiteront à porter plainte contre des « sous chiens » bien identifiés par tous les délateurs islamiques et leurs collabos français qui manifestent devant leur mairie ou résidence personnelle, a fortiori devant la préfecture ou le palais de justice, alors qu’ils n’ont jamais hésité à faire imposer par la justice le cruel abatage halal des animaux (Aff. BB), l’obligation des femmes d’être vierges pour se marier et celle des islamiques de naissance d’avoir des obsèques islamiques, le voile dans les gîtes ruraux (Aff. Truchelut) et tenter d’interdire la liberté d’expression (Aff. Houellebecq) ou de caricatures (Aff.Charlie-Hebdo) tout en ne parvenant que rarement à identifier et poursuivre les criminels islamiques tout en les sanctionnant peu (Aff. Redeker) ?

Quant à refuser de payer les impôts locaux, ce sont les poursuites judiciaires très onéreuses assurées !!!!

Combien de médias institutionnels connaissez-vous qui seront susceptibles de relayer les manifestations alors qu’ils passent leur temps à stigmatiser les « islamophobes » et comme sur France 3, seule TV présente en région, à les traiter de « sous chiens » ?

Ils le savent déjà tous et l’acceptent en traitant d’islamophobes ceux qui le contestent pour ensuite promouvoir la construction de mosquées sur fonds publics !

Le contact des autorités et médias locaux est à l’avenant.

La censure, renommée « modération », et la délation, renommée « alerte », sont maintenant bien institutionnalisée, comme au bon vieux temps pétainiste, notamment sur la toile, par tous les bien pensants du politiquement correct.

Quant à porte plainte, je peux vous assurer que dans ces cas le ministère public les classera toutes sans suite comme la quasi-totalité des autres plaintes, y compris pour souffrances de 7/7ème de l’échelle judiciaire des douleurs non pas généralement qualifiées pénalement par les autorités judiciaires d’actes de torture et de barbarie mais d’incivilités (qui n’existent même pas dans le code pénal !) même et surtout s’il poursuit le moindre blasphème islamophobe !

Si même votre collaboratrice enseignante agressée a cédé devant ces terroristes en quittant RL, comment voulez-vous que de simples citoyens, généralement pauvres en tout, puissent prendre le risque des agressions et poursuites judiciaires ?

N’étant pas défaitiste, je confirme ma préférence pour des actions judiciaires d’une association type MRAP, LICRA, LDH.

Mais personne n’est manifestement encore prêt pour cela !

Pourtant, chacun pourrait participer au racket judiciaire comme pour F. Truchelut !

Et en cas de victoires, l’entreprise pourrait être bénéficiaire financièrement !

En attendant, je propose que ce soit les résidents d’autres quartiers, bien moins identifiables, surtout s’ils revêtent une burqa aux couleurs de la France pour se dissimuler, qui mènent les actions que vous proposez afin d’éviter les représailles tant des islamiques que de leurs collabos judiciaires.

C’est bien beau d’avoir le courage de ses opinions en arborant son identité !

Mais ce sont surtout ceux qui sont du coté du manche qui le réclame !

Combien d’actions de résistance se sont fait au grand jour et non dans la clandestinité, à commencer par les résistants anti-nazis, non pas à l’étranger, comme De Gaulle, mais en territoire occupé, comme Jean Moulin ?

Après tout, le vote démocratique reste toujours constitutionnellement secret, donc anonyme, clandestin et lâche, essentiellement pour éviter les représailles des adversaires car nous ne sommes toujours pas dans un monde parfait de tolérance totalement respectueux des autres convictions !

Et pourquoi n’avez vous pas incité vos lecteurs à porter plainte pénalement contre les discriminations à raison de l’appartenance ou de la non appartenance à la religion islamique à l’école qui offre aux seuls islamiques à la fois un droit à avoir des repas conformes à la religion islamique et des modalités de paiement adaptées alors que les autres n’ont même aucun droit à bénéficier des cantines scolaires ?

Moi je l’ai fait, et je peux vous assurer que tout comme ces quinze dernières années, le Procureur de la République ne daignera même pas m’informer légalement de son classement sans suite …

Jacques Le Roux

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans REPUBLIQUE LAIQUE ET SOCIALE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.