La persécution des chrétiens aujourd’hui dans le monde, de Raphaël Delpart

Publié le 27 avril 2009 - par - 522 vues

Quand Cyrano m’a demandé de lire ce livre, pour en faire une critique, j’ai cru qu’il se moquait de moi. Demander cela à la plus grande bouffeuse de curés de la rédaction de Riposte Laïque, j’ai cru que cela était une provocation, et, je l’avoue, j’ai traîné les pieds, et mis le livre dans un coin plusieurs semaines.

Et puis je me suis décidée à commencer à le lire, en me disant qu’au bout d’un chapitre, j’arrêterai tout. Je n’ai pas pu.

Raphaël Delpart est athée, et il explique son envie d’avoir écrit cet ouvrage par la vision, en vidéo, d’un couple de chrétiens qui se marie en cachette, dans une cave, en Algérie.

Il a été sur le terrain, a mené des enquêtes dangereuses, pour recueillir de multiples témoignages.

Dans cinquante pays au monde, y compris en Europe, dans d’anciennes républiques soviétiques, des chrétiens, catholiques, protestants, coptes, au mieux sont privés de travail, au pire sont torturés, violés, assassinés.

La plupart des exactions ont lieu dans les pays musulmans, mais d’autres pays, comme la Chine, l’Inde, la Corée du nord, ne sont pas en reste.

Tous les moyens sont bons pour les faire abjurer leur foi, y compris le viol collectif, sorte de viol idéologique, dans les pays musulmans.

L’auteur consacre un chapitre complet à la dhimmitude, et une longue partie de son témoignage évoque la situation en Algérie, pays qui, manifestement, lui tient à cœur.

On ne peut lire un tel ouvrage sans être profondément troublée par le silence qui accompagne ces violences inacceptables, ces meurtres, ces viols, ces actes de barbarie. Silence de l’Eglise catholique, silence des hommes politiques de droite comme de gauche.

J’ai été bouleversée par le courage de ces chrétiens, qui subissent de longues séances de tortures, mais refusent d’abjurer leur foi, quitte à payer cela du prix de leur vie. Je me suis souvenue des mots d’ordre « Deux planches, trois clous, voilà la solution », ou « Ah si Marie avait connu l’avortement, on n’aurait pas tous ces emmerdements », que je scandais dans les manifestations féministes. Cela m’a rappelé que je suis fière d’avoir défendu les militants de Solidarnosc, tout en sachant l’influence catholique de sa direction, contre les persécutions staliniennes, et que je suis cohérente en attaquant aujourd’hui l’Eglise catholique polonaise, qui remet en cause les droits des femmes et des homosexuels.

On reste confondu, après avoir lu ce livre, par l’arrogance des musulmans, dans les pays européens, et en France, quand ils réclament des droits démocratiques pour leur religion, et qu’ils éradiquent, avec des moyens barbares, toute autre religion, et toute autre pensée, quand ils en ont les moyens.

Mais malgré tout, c’est la Corée du Nord qui remporte la palme du premier pays persécuteur de chrétiens. Mais là-bas, ils persécutent à égalité toutes les religions.

Ce livre est indispensable à lire, pour bien comprendre les enjeux du 21e siècle, et surtout pour apprécier les acquis démocratiques et la liberté d’expression qui existent en Occident, et le prix des principes laïques d’un pays comme la France.

Lucette Jeanpierre

Editions Michel Lafon

20 euros

Les commentaires sont fermés.