Le PCF du Rhône organise un débat sur la burqa… en stigmatisant André Gerin !

Le PCF du Rhône organisait un débat le 3 Février 2010 sur la burqa « comme exemple d’actualité. Egalité Citoyenneté laïcité »

Avec un « islamologue universitaire » Chérif Farjani. Elus communistes, conseillers municipaux, régionaux, annoncés mais peu présents, les candidats de la liste « Ensemble pour des régions à gauche » , des représentants du mouvement social …

1) Danielle Lebail : secrétaire régionale du PCF, élue régionale :

Elle insiste sur la démocratie, l’égalité hommes femmes dans le travail, la dignité des femmes, la lutte contre les violences. Elle fait le lien entre les libertés collectives et les libertés individuelles : il faut s’occuper aussi des libertés des femmes dans la vie, au foyer.

(Fort bien, me dis-je elle va parler des femmes en burqa, et de leur non liberté ? Rien).

Elle termine en évoquant brièvement la dramaturge Rayhana, en passant très vite !

2) Marie France Vergiat : députée européenne militante des droits de l’homme :

Elle pense qu’il faut faire vivre la démocratie. Elle évoque la laïcité, « une laïcité qui doit rassembler, ne pas diviser «

(Diable, me dis-je mais comment rassembler des laïques avec des ennemis de la laïcité ? qui combattent les lois laïques ??)

3) Ferjani Chérif : universitaire islamologue : Ne nous laissons pas pièger ! Ni par le débat sur l’identité nationale ni par la religion ! On a assisté à la politisation de l’islam ( Diable, ce ne serait pas plutôt les islamistes qui politisent leur religion ?) Ce sont les exclus des banlieues, les opprimés qui n’ont pas de travail, le religion, ils n’ont pas autre chose.

( Je raccourcis le discours que nous connaissons bien : c’est le même que celui de Tariq Ramadan à la télévision !)

Il cite Marx, puis : ceux qui veulent une loi contre la burqa, c’est la droite et une partie de la gauche.

Je demande la parole :

« Je m’adresse à Chérif Ferjani : Vous étiez au débat organisé à Villeurbanne avec des organisations laïque et féministes ( au TNP ) : NPNS, Femmes contre les intégrismes, l’Ufal etc. avec des femmes originaires d’Algérie dénonçant les meurtres, l’oppression des islamistes, avec Caroline Fourest, avant la loi sur les signes religieux. Votre réponse m’avait frappée : vous aviez parlé de ? L’église catholique, de son histoire ( excusez-moi, mais moi, cette histoire je la connais !) Et là, je retrouve les mêmes que ceux qui se sont opposés à la loi en 2005 ! Avec les mêmes arguments ! Or la loi fut votée et elle a apporté apaisement dans les écoles, et soulagement des personnels enseignants.

Maintenant je vais vous lire une intervention d’une femme à la Commission André Gerin : « Le 25 mars 1994, à Oran, en Algérie, le groupe islamique armé ( GIA) avait ordonné aux femmes le port du voile islamique. Ce jour-là, j’ai marché la tête nue avec des millions d’Algériennes. Avec le souvenir de Katia Bengana, lycéenne de 17 ans assassinée le 28 Février 1994 à la sortie du lycée.

La pire condition féminine sur le globe, c’est celle que vivent les femmes dans les pays musulmans.

Il y a ainsi ce courant de pensée relativiste qui prétend qu’au nom des cultures et des traditions, nous devons accepter cette régression ( en nous traitant de racistes, de xénophobes d’islamophobes)

Depuis ce jour-là, en Algérie, je hais le voile, le hidjab, le niqab, le tchador et compagnie !

Au lieu d’étendre la loi sur les signes religieux à l’université ? Mais que va-t-on voir ?

Après la burqa, l’excision ? la lapidation, la polygamie » ?

Intervention de Djemila Benhabib, auteure du livre « ma vie à contre Coran » Femme intervenant pour » la Ligue du Droit des Femmes » et « Femmes solidaires, national »

Mon intervention a suscité d’abord la stupeur, puis protestations et enfin la fureur de Monsieur Ferjani qui m’apostrophe :

« On a fait une loi en 2005 et qu’est-ce qui a été résolu ? Rien ! Le caractère social n’est pas résolu ! C’est pour cela qu’il y a la burqa ! »

J’essaie de dire que les enseignants ont été soulagés par la loi de 2005. Peine perdue. Les mêmes que pour la loi 2005, le nom de la Commission Gerin ont déclenché la fureur de l’islamologue, ce qui prouve que j’ai touché juste. Il s’en prend violemment à André Gerin et accuse le député communiste de s’allier à la droite pour une loi raciste,islamophobe.

J’aurais aussi voulu dire que moi aussi, je milite pour défendre les services publics, l’école, la poste etc. attaqués comme jamais par Nicolas Sarkozy ! Mais que je ne crois pas du tout que plus de services publics, des emplois bien rémunérés etc. empêcheront la montée de ce fascisme naissant, l’islamisme religieux et radical ( l’un se servant de l’autre).

Le voile, petit ou grand est un instrument d’oppression des femmes, qui le portent plus ou moins volontairement : c’est la séparation, de la communauté musulmane des autres citoyens pour lutter CONTRE ce qu’ils (les islamistes) détestent le plus : La liberté – la démocratie – et la laïcité.

Y aura-t-il bientôt des filles voilées au PCF ? Comme sur la liste du NPA ?

Pour les islamistes, il s’agit de jouer sur la victimisation : les pauvres filles stigmatisées ( quand leur « stigmate », elles le portent souvent volontairement,comme une arme)

Instrumentalisation de la religion ? Mais les islamistes instrumentalisent le PCF !

Qui a perdu toute analyse politique et se « gauchise » avec ces « néo communistes »qui ont battu tribune avec Tariq Ramadan, qui ont accepté des élues voilées au Conseil municipal comme à Echirolles ! Et font alliance avec des partis ( dans certaines régions ) qui acceptent des candidates voilées !

Si la loi 2005 a été inutile, selon eux, alors on peut craindre que hijabs, burqas et autres vêtements marqueurs d’appartenance et d’oppression entrent à nouveau à l’école ? au lycée ? et continuent de s’afficher à l’université ? (1)

Les interventions suivantes ont toutes ou presque soutenu la « ligne » de la tribune.

Sauf une de Sabiha Ahmine (arrivée en retard) qui a employé souvent le mot « République » que je n’avais pas entendu, et a soutenu la laïcité en faisant une proposition : que l’on enseigne la laïcité au lieu du fait religieux à l’école ! Bravo !

J’ai quitté un peu avant la fin du débat, en essuyant quelques phrases réflexions peu « fraternelles ». Mais avec ce débat sur la burqa (où il ne fallait pas parler de la burqa) j’ai un peu mieux compris pourquoi ( ce n’est pas la seule raison mais elle a compté pour les laïques) Marie-George Buffet, qui avait refusé de soutenir la loi en 2005, avait fait… 1,90 % aux élections …

(1) Débat sur les islamistes à l’université (prochain article ) : leurs méthodes

Mireille Popelin


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.