Lettre à Eric Woerth : que comptez-vous faire contre les tenues islamiques dans la fonction publique ?

Monsieur Eric Woerth
Ministre de la Fonction Publique et de la Réforme de l’Etat
72, rue de Varenne
75700 PARIS

Télécopie : 01 42 75 89 70

COPIE :
Riposte Laïque,
81, avenue Bernardy,
13001 Marseille
ripostelaique@orange.fr

Monsieur le Ministre,

Je constate qu’il y a de plus en plus d’employés des trois fonctions publiques qui y travaillent en tenue islamique et qui bénéficient par ailleurs de plus en plus de dérogations de travail non seulement tout en étant rémunérés par l’argent public, en principe laïque, à exercer leur culte mais en reportant leurs charges de travail sur leurs collègues non islamiques.

C’est même le cas, d’une part, dans les écoles publiques, en principe sanctuaires laïques, en plus des familles islamiques et, d’autre part, les services de police nationale et militaires, là où des uniformes d’état sont par ailleurs requis !

Ces employés islamiques deviennent aussi de plus en plus revendicatifs, agressifs et discriminants pénalement envers leurs collègues et « clientèles » non islamiques, y créant ainsi un climat délétère.

Il m’est généralement répondu qu’il ne s’agit pas de fonctionnaires, en principe soumis à la laïcité de par leur statut, mais, après la suppression de leurs postes, de leur remplacement par des agents de droit privé d’entreprises privées ayant passé un marché public avec le service public concerné et ainsi soumis non pas au statut de la fonction publique mais qu’au seul code du travail qui les autorise à être en tenue islamique, même dans les services publics.

Or, selon même un avocat-formateur islamique, même l’employeur privé peut imposer à ses employés une tenue professionnelle particulière quand des tenues légales ne sont pas requises.

En conséquence, je comprends mal qu’un service public ne puisse pas l’imposer !

Par ailleurs, interdire à la plupart des employés des services publics et jusqu’aux élèves des écoles publiques de manifester ostensiblement leur appartenance à une religion par le port d’une tenue, notamment extrémiste, pour l’autoriser à d’autres, essentiellement islamiques, me semble pour le moins paradoxal et pénalement discriminatoire.

Les refus de vente et de service et autres discriminations pénales des entreprises privées islamiques au détriment des non-islamiques étant déjà assez pénible à supporter dans une république laïque, surtout quand ces entreprises sont majoritaires voire monopolistiques comme dans le centre ville de Marseille, près duquel je réside et travaille il m’apparaitrait insupportable que de nouvelles discriminations pénales religieuses s’installent jusque dans les services publics.

C’est pourquoi, je voudrais savoir si l’autorisation ainsi donnée a votre approbation ou si vous envisagez d’y mettre un terme général.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Jacques LE ROUX


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans REPUBLIQUE LAIQUE ET SOCIALE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.