M. Alaoui, si nos dirigeants étaient moins lâches, vous seriez devant la Justice !

A l’attention de M. Fouad ALAOUI – Président de l’UOIF

Monsieur,

Dans le discours que vous avez prononcé le 3 avril 2010 au Bourget, vous avez fait fort, très fort…
Cher Monsieur, connaissez-vous bien la signification de certains mots? A défaut, vous feriez bien de vous abstenir de les employer.
Expliquez-moi ce que signifie la formule « citoyenneté musulmane » ou « citoyenneté catholique »; vous ne pouvez pas, car ces deux termes sont incompatibles entre eux!
Je prends la définition du mot « citoyen » tirée du Dictionnaire de la Langue Française, LE LAROUSSE.
CITOYEN = « Membre de la communauté politique qu’est la cité et qui, en tant que tel, jouit de droits politiques plus ou moins étendus, lui permettant de concourir au gouvernement de l’Etat ».

En France, cher Monsieur, l’Etat, ou la République Française, est un Etat démocratique et laïc qui n’entretient aucun lien avec une quelconque religion; il y a un ETAT FRANCAIS, et non pas un Etat catholique ou musulman.
En France, il n’y a que des CITOYENS FRANCAIS (éventuellement fidèles d’un culte, catholique, protestant, musulman…), il n’y a pas de citoyens musulmans, comme vous vous plaisez à le dire.
J’estime qu’il y a là une nuance importante.

Mais est-ce une erreur de votre part? NON, je ne le crois pas, c’est même à dessein que vous faites cet amalgame!
Votre discours, cultivant à souhait le double sens, le double langage, est bien dans le droite ligne de pensée de votre organisation. Vous placez constamment la religion musulmane au coeur de la vie politique de la cité, en l’occurrence la République Française Laïque, CE QUI N’EST PAS TNABLE!

J’extraie quelques phrases de votre discours:
« Les parents (musulmans) s’interrogent sur la nature des normes et des valeurs qui régneront dans nos sociétés » – Les musulmans s’interrogent sur les VALEURS de la République Française Démocratique et Laïque!!!! Cela me semble assez grave, est-ce une remise en cause des fondements de notre République?
Vous préconisez « une citoyenneté appuyée sur une oeuvre de conceptualisation de la pratique religieuse musulmane, travaillée et réfléchie » – Jusqu’à preuve du contraire, nous vivons tous dans une République Laïque!
« Nous sommes des citoyens musulmans et fiers de l’être » – Ben voyons!

Je sais que votre voeu le plus cher, en France comme ailleurs, est l’avènement de la charia, qui ne pourrait se faire que dans la violence, mais nous n’en sommes pas encore là. Il y a encore en France des citoyens prêts à combattre pour défendre les valeurs de la République que vous détestez tant.

Il n’en demeure pas moins que votre discours, celui d’autres dirigeants de l’UOIF et des musulmans fondamentalistes que vous protégez, contreviennent aux principes énoncés dans la Constitution de la République Française du 4 octobre 1958, dont voici des extraits que vous connaissez fort bien;
Article 1: « La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ».
Article 2: « …son principe est: gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple ».
Article 3: « La souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants ».
« Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s’en attribuer l’exercice ».

Votre discours est un discours séditieux visant à saper les fondements de notre République, si nous avions en France des hommes politiques MOINS LAXISTES et MOINS LACHES, vous et vos semblables auriez déjà été traduits devant la Justice pour complot contre la République et vos organisations dissoutes.
Vous n’êtes pas sans savoir, cher Monsieur, que la Cour Européenne des Droits de l’Homme a, par un arrêt du 31/07/2001, confirmé la légitimité de la dissolution du parti turc Refah Partisi (parti prônant notamment la charia) par la Cour Constitutionnelle de Turquie, Etat démocratique et laïc.
J’espère bien que les dirigeants français s’armeront prochainement du MEME COURAGE dont ont fait preuve les dirigeants turcs, afin de dissoudre les organisations musulmanes fondamentalistes basées en France et d’en poursuivre en justice les dirigeants.

Et ne me dites pas que je suis raciste, fasciste ou islamophobe! Le PEUPLE FRANCAIS demande uniquement que l’islam de France regagne la place qu’il n’aurait jamais dû quitter, la SPHERE PRIVEE!
TENEZ VOUS LE POUR DIT!

André BONNETAIN


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans REPUBLIQUE LAIQUE ET SOCIALE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.