M. Calvi, je vous mets au défi d’inviter un représentant de Riposte Laïque sur votre plateau

Publié le 2 novembre 2009 - par
Share

Bonsoir,

Signe des temps, l’invitation à « C’dans l’air »de ce jeudi 29/10/09, du représentant du C.RA.N, sans réelle opposition, mises à part quelques remarques d’un historien invité, qui évoquera les inacceptables comportements de musulmans priant en barrant les rues à Barbès ( cf vos vidéos et textes à ce sujet ), m’a révolté. D’autant plus que, subodorant les effluves du CRAN, il y a un certain temps déjà, j’avais adressé à mes amis laïques quelques lignes sur ce qui n’était, à l’époque qu’un groupuscule ( voir mon texte joint à la présente ).
En conséquence, j’adresse à Y. Calvi, le courrier que vous lirez ci-après…

Monsieur Calvi,

Je suis, depuis longtemps, vos émissions. J’ai pu apprécier la teneur qualitative de certaines mais je me permets de vous adresser quelques critiques.

1)Vous invitez trop souvent les mêmes intervenants « spécialistes » voire « experts » des questions traitées…selon quels critères ? B.
Maris, par exemple, pour les questions économico-sociales n’en est-il pas un ? Et pourtant, nous ne le voyons pas régulièrement…

2)Vous avez une fâcheuse tendance à ne pas laisser les intervenants terminer leur propos car il me semble que vous souffrez du syndrôme (que je connais bien, étant enseignant) qui occulte une partie des propos du locuteur au profit du « planning » ou de l’idée fixe qui guide la bonne tenue de l’échange… Nous avons des points communs à ce sujet : le contrôle de l’auditoire à des fins respectables mais, et c’est cela qui nous différencie, le mien était constitué d’ enfants, d’adolescents, alors que le vôtre représente des citoyens adultes responsables…

Je vous adresse ces mots, n’étant « encarté » nulle part, si ce n’est au Parti Pris du Bon Sens Républicain (dont l’existence peut voir le jour un de ces quatre) pour vous exprimer mon indignation quant à l’invitation, pour votre émission du Jeudi 29/10, du représentant du CRAN, sans avoir pris le soin éthique, afférant à votre métier de journaliste,
d’accueillir, compte tenu du sujet que vous traitiez, un
tenant des valeurs de notre République Laïque (par exemple M. Pena Ruiz)…
« Conseil Représentatif (?) des Associations Noires » signifie bien qu’il s’agit d’un organisme d’une communauté noire au sein de notre République, auquel vous octroyez pignon sur rue, validant pour nos concitoyens téléspectateurs noirs, entre autres, qu’il y a autre chose que les lois de notre République pou faire valoir ses droits, ou pour défendre les intérêts spécifiques de communautés…Alors pourquoi pas un représentant des Associations Bleues, ou Blanches, ou Rouges, ou autres ? La dérive est flagrante…

En conséquence, à l’occasion d’un prochain débat, je vous mets au défi d’inviter, par exemple, un représentant de Riposte Laïque qui traiterait, si vous le souhaitez, d’un sujet tel que « Le confessionnel dans notre République, état des lieux : dérives ou ajustements modernistes ?

Nous assisterions, peut-être, alors, à un véritable échange, à un réel bilan de ce qu’est devenu le concept de laïcité et ce qu’on est en train d’en faire…Cela aurait pour effet, peut-être, d’éclairer nos concitoyens sur l’état des lieux, sur les soupçons avérés d’entrisme du confessionnel dans la sphère publique, avec la « bénédiction » électoraliste de certains dirigeants ( cf Vaillant qui n’a pas réagi contre les barrages de rues à Barbès, notamment, par des musulmans pour leurs prières.) Ces comportements ne relèvent pas d’un simple manque de savoir vivre dans le cadre de notre vie publique, mais bien de signes avant coureurs de la fragmentation programmée, communautariste, de notre tissu social dont les conséquences, à l’image de ce qui se révèle en Grande Bretagne et ailleurs, seront gravissimes et attentatoires aux valeurs fondamentales de notre République Laïque…

Je ne souhaite pas vivre dans une France où l’on amalgame allègrement l’ethnique, le culturel et le cultuel. Instituteur laïque pendant plus de 35 ans, dont 10 en Guyane française, aujourd’hui retraité, je continuerai à agir pour ce qui fut toujours le moteur de mon engagement auprès de mes élèves : transmettre le savoir, les connaissances, les outils de promotion sociale, dans le respect de nos valeurs républicaines laïques…
Je vous suggère, modestement, de nous gratifier, sous peu car cela urge, d’un « C’dans l’air », en y invitant des personnes qui ne tiendront pas un discours politicien correct, mais des « vrais », qui ne mâcheront pas leurs mots pour aborder les dérives actuelles…

Ni CRAN, ni communautaristes, mais qui sauront parler de leurs expériences, des valeurs, sans la jouer aux anciens combattants ni aux pourfendeurs de qui que ce soit, mais dont le discours sera compris par le grand nombre : n’est-ce pas cela aussi, surtout, particulièrement , le Service Public ?

Chiche ? Il est grand temps de parler vrai, notamment de nos valeurs….
Vous pouvez me joindre, quand vous le souhaiterez, mais j’attends cependant une réponse de votre part à la présente…

Dans l’attente, recevez mes salutations républicaines.

Jean-Bernard CHAUVIN

Share

Les commentaires sont fermés.