Restaurer l’autorité de la République laïque dans le football

Publié le 28 juin 2010 - par
Share

Le syndrome du naufrage des valeurs : illustration par le foot .
Affligeant, inacceptable, scandaleux, minable, indécent, déplorable, choquant, autant d’adjectifs adaptés à la situation : notre pimpante équipe nationale de football tient le haut de l’affiche au théâtre mondial, non pour ses performances sportives, mais pour son admission aux urgences suite à un collapsus d’origine nombriliste, doublé d’une thrombose de l’ego aggravée par une hémorragie de l’aile de pigeon via la queue de cochon ( sauf pour Ribéry ) dont le pronostic demeure, comme il est convenu de dire : réservé, voire désespéré…

Après analyses pratiquées sur un panel de joueurs, il apparaîtrait qu’une
substance licite dans ce milieu serait omniprésente : le fric.
De là à conclure que ce produit inodore est à l’origine des prestations de ces joueurs il n’y a qu’un pas, voire un petit pont, compte tenu des résultats de l’équipe…

Autre constat préoccupant : l’encéphalogramme des joueurs a mis en évidence le vide absolu de leur boîte crânienne, ce qui, du point de vue de la physique révèle une totale inaptitude à contrôler les mouvements, notamment d’objets du type « ballon de football »…soit dit en passant que jadis, nos ballons couturés contenaient une vessie de porc et que, pour ne pas trop les user sur les terrains vagues qui nous servaient de stade, près de nos H.L.M, comme bon nombre de français d’origine modeste dont je fais partie, nous enduisions régulièrement le cuir de « suif »…

Je n’ai pas souvenir que des enfants, qui étaient nos copains par ailleurs,, issus de l’immigration de cette époque, aient refusé d’utiliser ces ballons aux entrailles de porc sous prétexte que leur religion ne le verrait pas d’un bon oeil… Si, aujourd’hui, ces ballons étaient encore utilisés, il y a fort à parier que cela ferait polémique et que, comme pour les exigences de consommation « hallal », on verrait se manifester, notamment de la part de joueurs comme Anelka ou Ribéry, un refus de toucher, ne seraitce
que du bout du pied (de cochon ), à l’objet de la damnation.

Est-il acceptable que des représentants de la France, République Laïque, entrent sur un terrain de sport, filmés pour des millions de téléspectateurs, en manifestant par des salamaleks à la Ribéry ou autres signes de croix ? Il s’agit bien de signes ostentatoires qui passent audessus de nos valeurs laïques en affirmant clairement les convictions confessionnelles de ces pauvres humains qui font appel à leurs dieux.

Ces communautés, autres que Républicaines laïques, n’ont aucun droit pour nous représenter sur la scène internationale. Par ailleurs, de toute évidence, les dieux n’ont pas entendu le message et les ont laissés tomber.
Cela ne serait pas, pour en revenir à la coupe du monde, une catastrophe, vu la qualité des prestations qu’ils ont offertes à nos concitoyens, en ternissant le maillot de l’Equipe de France, adossés à un matelas de fric, et parfaitement à côté de leurs pompes Nike (ton père ?) ou Adidas, en n’oubliant même pas les valeurs que cela représente d’être les ambassadeurs de la France, car, pour oublier, encore fautil d’abord en avoir été imprégné de par son éducation et l’enseignement des maîtres,
à l’école, à condition de l’avoir fréquentée, cette Ecole de la République, et de ne pas se la jouer aux rebelles qui font tout dans le revanchard et rien dans le neuronnique (pas ta mère !).

Ils sont comptables (sans faire de jeu de mot) et tellement redevables à cette France qu’ils méprisent et qui leur a offert la chance de la représenter au plus haut niveau d’un sport de haut niveau.. Il s’agit donc bien du naufrage des valeurs essentielles, des fondamentaux, celles
qui fédèrent autour du vivre ensemble dans le respect des convictions de chacun avec ce lien axiome de base de notre République : laïcité non négociable…

Nous, nous souhaitons partager autant d’excellents couscous, tajines et autres mets délicieux que les ancestrales potées et charcutailles issues de notre culture épicurienne, mais sans sauces intégristes confessionnelles indigestes… Cette illustration par le foot de l’état des lieux de notre société est quasi caricaturale et nous invite à agir pour reprendre la main et remettre de l’ordre dans la maison.

Restaurer l’autorité de la République laïque

R.Bachelot nous l’a joué, les larmes au bord des yeux, à la maman qui gronde les petits gâtés multimillionnaires… Notre V.G.S (Vénéré Guide Suprême ), après avoir déclaré « le foot est le sport roi », ( quel mépris envers nos joueurs de rugby ou de hand qui, eux, mouillent leurs
maillots et portent haut nos couleurs ) met en évidence un autre sport « roi des cons » qu’il pratique avec maestria : utiliser l’arbre du mondial de foot pour cacher la forêt de nos préoccupations quant à la réforme des retraites et l’euthanasie de nos services publics…Les petits « rois » du ballon rond ont trahi le petit « roi » de l’Elysée : que lui restetil
pour aveugler le peuple et faire passer des réformes antirépublicaines,
à part le prochain tour de France pendant les vacances ou le mondial
de pétanque… mais ce seront les français qui auront les « boules » dès la rentrée…

Le naufrage des valeurs a été orchestré par ces petits marquis de l’ultralibéralisme dont le cynisme sans limites leur revient en boomerang car incompatible avec nos valeurs ancestrales de partage humaniste.

Aux dernières nouvelles de ce jour, Mercredi 23 juin JT de France 2 notre
pulpeuse Roselyne B, fait dans l’escalade et déclare : « Il y a eu des caïds, face à des gamins apeurés, qui ont imposé leur loi… » Cela va permettre à notre VGS de ressortir le nettoyeur haute pression de marque Karcher dont il a fait la promotion et de nous la jouer à Monsieur Propre alors qu’il encourage la déliquescence de l’unité nationale en laissant se développer des zones de nondroit, notamment en banlieues et dans les rues de Barbès et autres en province ( prières musulmanes ).

Il est temps, comme le dénonce depuis longtemps R.L, que les valeurs de notre République via le refus des burqas et viande halal soient clairement réaffirmées. Il est temps que nos concitoyens, confrontés aux diktats de maffieux confessionnels puissent enfin vivre en paix. Notre devoir est de les soutenir, de les aider à vivre.

Par ma grandmère maternelle, et d’autres probablement, je suis donc issu de l’immigration : je n’ai pas le sentiment d’être un « indigène de la République » ou d’appartenir à une autre communauté que celle qui m’a permis de promouvoir, dans l’exercice de mon métier d’instituteur, les valeurs de respect de chacun en accord avec la règle fondamentale dont nous sommes tous légataires : laïcité.

Minimiser le naufrage « équipe de France de foot », en la jouant au père fouettard est bien dans les cordes de notre V.G.S…L’ampleur de la tâche qui nous attend à RL revêt d’autres aspects et engagements qui vont, je l’espère, voir le jour grâce au mouvement dont C. Tasin est la présidente : Résistance Républicaine.

Je vais, de ce pas, adhérer et proposer à mes amis républicains de se « brancher ».

Jean-Bernard CHAUVIN

Share

Les commentaires sont fermés.