A bientôt 30 ans, je ne me sens plus chez moi dans mon propre pays

J’ai participé ce samedi 10 novembre à la marche contre le fascisme islamiste (nous étions 4 au total à s’être réunis), et je suis très fière d’avoir été des vôtres en cette journée ô combien symbolique pourla France. Aussi, je vous remercie du fond du cœur :

Merci d’avoir créé Riposte Laïque et Résistance Républicaine.

Merci d’avoir organisé la marche du 10 novembre, qui a permis de réunir les patriotes, au-delà des opinions politiques et religieuses de chacun.

Merci à messieurs Pascal et Stanislas, ainsi qu’ tous les intervenants, qui ont eu le courage de nous redonner foi et de dire à haute voix que la France est en danger.

Merci à Madame TASIN, pour tout…

Souhaitons que lors des prochaines manifestations nous soyions encore plus nombreux, que ceux qui ont eu peur d’aller à celle-ci, retrouvent espoir et se rallient aux prochaines, afin que, peu à peu, nos voix se fassent entendre. A 29 ans, je fais partie de ce que l’on appelle la « jeune génération » ; durant mes années collège et lycée j’ai vu la France se dégrader à grande vitesse, la dhimmitude s’installer et, chose plus grave, prendre le pouvoir. J’ai constaté à quel point l’islam et la République sont incompatibles, et que les musulmans, malgré nos efforts, refuseront toujours de s’intégrer. A l’âge de 14 ans je me suis fait cracher dessus au collège par deux jeunes femmes arabes (et probablement musulmanes)  parce qu’au printemps, je portais une jupe courte. Au lycée, j’ai entendu un camarade de classe dire qu’ « eux, les arabes, allaient tous nous exterminer », à la cantine les musulmans avaient déjà des menus spéciaux car « ils ne mangent pas de porc », et j’en passe et des meilleures… et c’était il y a 14 ans…

Depuis, force est de constater que, comme il l’a été très bien dit lors de la marche, nous ne sommes plus chez nous dans notre propre pays, et il faut que cela cesse, que cesse cette dhimmitude. Hors de question que nos enfants et que nous-mêmes, femmes libres, portions dans 10 ans une burka et subissionsla lapidation. Hors de question que nos animaux soient massacrés, égorgés sans étourdissement, pour fournir de la viande halal. Hors de question d’imposer une non mixité dans les piscines, les écoles, et j’en passe.

Alors, au nom de la France, nous serons bien sûr des vôtres lors des prochaines manifestations.

Encore un immense MERCI !

Marion DUBOST


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.