A chaque fait divers grave, on apprend que le coupable est un multi-récidiviste !

La tragédie vécue par la jeune Chloé en dit long sur le délabrement de notre société et sur l’incohérence de notre justice qui privilégie depuis des décennies les droits des voyous à ceux des victimes. Le constat est accablant. Chloé a été agressée, enlevée, séquestrée et violée par un multirécidiviste condamné 14 fois, auteur d’agressions sexuelles en série.

A quoi sert la loi sur les multi-récidives ?

La violence, nous la cultivons depuis des années. Et si l’insécurité a littéralement explosé depuis trente ans, c’est parce que les gouvernants ont systématiquement légiféré au profit des assassins et des violeurs, considérés comme des victimes de la société, pendant que les véritables victimes et leurs familles, meurtries à jamais, sont totalement abandonnées à leur détresse. A chaque fait divers grave, on apprend que le coupable est largement connu des services de police. 

Combien de victimes ont péri parce que les peines de prison de leur bourreau ont été écourtées de façon irresponsable ? Combien de femmes ont été violées parce que la réinsertion d’un violeur est plus importante aux yeux des magistrats que le risque qu’ils font courir aux autres victimes potentielles ?

C’est un total renversement des valeurs que nous avons instauré dans nos sociétés dites « avancées », où l’insécurité ne cesse de progresser et où l’impunité est devenue la règle.

Vivons nous encore dans un Etat de droit, alors que le droit à la sécurité, droit élémentaire de tout citoyen vivant dans une démocratie digne de ce nom, est systématiquement bafoué ? A force de confondre droits de l’homme et droits des voyous, notre société retourne lentement à la barbarie. Quelle régression !

Jacques Guillemain


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.