À la primaire socialiste, on rase gratis, c’est l’Etat qui paiera !

Publié le 11 janvier 2017 - par - 11 commentaires - 699 vues

Vive la sociale ! Les incapables de la primaire socialiste font de la surenchère profitable. Et on rase gratis pour tous à l’exemple du culte de la gabegie de « Hollande-c’est-pas-cher-c’est-pas-moi-qui-paye« .

La primaire pestilentielle pour 2017 : la gabegie continue de la gauche-socialiste résume l’essentiel des programmes des candidats. Le simulacre des politiciens professionnels incapables réunit Valls, de Rugy, Hamon, Pinel, Peillon, Montebourg et Bennahmias. Les sept candidats fantoches de la Belle més-Alliance impopulaire sont contraints de se lancer dans une surenchère forcée de la gabegie pour « faire croire au Père Noël« . Tous vont en profiter, les sans-dents, les migrants, les ghettos des quartiers islamisés, les porteurs de croissants et d’étoiles qui ne seront plus stigmatisés par Peillon, le socialo-nostalgique des rafles de Vichy.

Pour éviter de devoir fignoler leurs projets personnalisés, tous les incapables de la primaire socialiste rasent gratis ! C’est ce qui résume le mieux la compilation de leurs déclarations vides de sens et enveloppées avec du rien. C’est ce qu’on appelle leurs propositions de campagne. On retrouve uniquement des formules et des promesses de dépenses, conformément à la doctrine socialiste : C’est-pas-cher-c’est-pas-moi-qui-paye !

« On va tout faire pour que les gens mangent des marrons, des bananes, des noix… » Il vaut mieux se reposer que se creuser la tête pour inventer « un programme que personne ne lira, parce que ça n’intéresse personne » ! Heureux que la campagne des incapables et des loosers de la primaire socialiste soit courte.

Vouloir marquer l’opinion avec quelques propositions fortes quand on est socialiste, c’est sûrement mission impossible ! Mais c’est pas difficile de parler dans le vide, surtout quand Hollande a montré la voie. « Il suffit d’ignorer la valeur travail, la valeur famille et la valeur patrie » pour juger les programmes des incapables en conformité avec les non-choix du quinquennat désastreux de Hollande et de sa « normalitude-oisive« .

Vous reprendrez bien un peu d’Europe bureaucratique et de laïcité islamisée. Mais vous aurez du mal à y déceler la part de vérité des candidats, tellement ils sont les professionnels du mensonge et de la pratique politicienne socialiste partisane corrompue. Il n’y a là pour tout le monde que rivalité de personne !

Valls est la victime collatérale du 49-3. Il se prend pour Gambetta et Clemenceau, et pourquoi pas pour Mendès-France ? Valls est incapable d’assumer « à l’insu de son plein gré » le quinquennat désastreux de Hollande finissant. Son refus d’assumer le 49-3 le conduit à sa seule misérable transgression mensongère.

Sa candidature incertaine et illusoire s’inscrit dans un monde socialiste bisounours imaginaire qui n’a jamais existé et qui n’existera jamais face à la réalité de l’islamisme radical. Comme l’étoiliste furieux Peillon, le socialo-nostalgique des rafles de Vichy, il veut privilégier la lutte contre la discrimination des islamistes.

La gauche n’a pas à choisir entre les vrais Français, les bi-nationaux et les étrangers sans-papiers. Et pour cela, ce qui est indécent avec les socialistes, c’est l’augmentation continue des dépenses publiques.

Avec l’étoiliste furieux Peillon, le peuple aura droit au cannabis pour tous, au vote des étrangers, à la procréation médicale assistée pour les couples de lesbiennes et à un plan d’investissement de 1.000 milliards d’euros pour mieux accueillir les réfugiés, car l’étoiliste Peillon s’indigne du sort réservé aux migrants !

Montebourg n’est pas en reste. Il se croit volontariste, écologique, social-keynésien et très dynamique patriote de Saône et Loire, celui qui promet d’en finir avec la réalité avec un montant social-progressiste de 20 milliards d’euros en trois ans. Voilà bien une affaire d’élite de la gabegie plus qu’une affaire démocratique !

Hamon-tour d’en rajouter. Et pourquoi pas le Droit à la paresse, à la façon de l’éthérée nébuleuse Martine Aubry ? Le Père Noël propose un revenu universel d’existence parasitaire pour tous, de redéfinir un rapport du non-travail au temps libre pour tous et de reconnaître le burn-out comme maladie professionnelle. Hamon n’a pas fini de « faire suer le burn-out » ! On sait comment l’électorat socialiste va réagir : en boudant le non-choix des incapables et des médiocres de la fonction publique, les figurants de la primaire socialiste.

Quant au second tour de la primaire socialiste, la parole sera donnée à Mélenchon et à Macron.

La Belle més-Alliance impopulaire, inventée par Cambadélis, désunit le PS, les radicales de gauche et les écologistes fantoches réformistes. La primaire désorganisée par le PS et ses non-alliés, rassemblés dans la mascarade de la Belle més-Alliance populaire, sera définitivement éliminée les 22 et 29 janvier 2017.

Inventée par un collectif de pseudo-intellectuels socialistes, l’idée d’une primaire « de toute la gauche » pour désigner Hollande candidat pour la présidentielle 2017 a fait long feu, après la belle dérobade de notre-président-de-la-normalitude-oisive. Mélenchon, qui n’est pas tombé de la dernière averse, a immédiatement refusé de participer à cette mascarade, digne du fumeux Cambadélis. Le Parti communiste et les Macronites ont bien compris le piège tendu pour les législatives, après l’agonie du PS social-mafieux de Cambadélis.

Voilà pourquoi les moins tordus ont écarté toute participation à la mascarade du fumeux Cambadélis.

Le premier secrétaire du défunt PS, Cambadélis, a dit souhaiter une primaire ouverte aux comparses de la Belle més-Alliance impopulaire du PS à l’agonie. Elle devait favoriser une candidature-recyclage de Hollande en fin de cycle. Voilà pourquoi les Français se disent désintéressés par le simulacre de la Primaire à gauche.

Les sept candidats survivants de la Belle més-Alliance impopulaire organisée par le PS, après le tour de magie de la Haute Autorité des primaires citoyennes, mise en place pour éliminer l’incontrôlable Filoche, vont recevoir une enveloppe citoyenne de 50.000 euros maximum à dépenser pour la campagne, sans les communistes qui ont choisi de re-campagner présidentiellement avec les Insoumis de Mélenchon.

Chaque candidat fantoche se dit convaincu avec la Belle més-Alliance impopulaire de la gauche qu’il peut gagner la pestilentielle en 2017. Chaque candidat fantoche a lancé un appel à une large participation à la primaire du PS, pour éviter que le noyau dur des électeurs socialistes ne soutienne Mélenchon ou Macron.

Chaque candidat fantoche affirme sa volonté de rassembler les non-rassemblables. Chaque candidat fantoche se dit le favori de l’élection selon les sondages imaginaires de la Belle més-Alliance impopulaire.

Voilà pourquoi, en 2017, le Parti socialiste défait et le Parti radical fictif de gauche seront les premiers partis politiques en France à déposer leur bilan et à devoir vendre les meubles sur le trottoir de Solferino.

Thierry Michaud-Nérard

11 réponses à “À la primaire socialiste, on rase gratis, c’est l’Etat qui paiera !”

  1. Jon-Erik Harper dit :

    Que ça va être pourri !!! Une bande de guignols en chair et en os.

    Je ne regarderai pas. Je me visionnerai un bon film sur la TNT.

    • Dominique dit :

      Et puis, on ne fera pas le bonheur de l’audimat ….gagnant gagnant, vu les platitudes, promesses et mensonges qui vont être proférées… Et puis voir leurs tronches et les oreilles décollées de Manu, hamon, les prétentieux Montebourg et Peillon, c’est trop pour moi et ma modeste patience.

  2. Genevieve dit :

    C’est quoi un étoiliste?

    • Anne marie dit :

      ça désigne Peillon et sa connerie : il a comparé l’étoile jaune imposée aux juifs par les nazis et l’accueil fait aux musulmans aujourd’hui (en faisant en même temps un anachronisme) ; pour un soi-disant « intellectuel » , c’est pas brillant !

  3. jean marie dit :

    Au fait qui paye ces primaires les meetings etc…. ne faudrait-il pas en tenir compte pour les comptes de campagne ?

  4. Joël dit :

    Toute la merdasse de la socialie qui a quasiment détruit la France représenté aux primaires de ce truc indigent qu’est la PS (parti suicidaire) ENFIN!!!!!!

  5. ROB dit :

    Sept candidats fantoches pour cacher Macron, l’arme secrète.

    • wika dit :

      Nous devons tous nous mobiliser pour élire celui qui n’aura aucune chance devant les autres en mai 2017
      Je ne fais pas partie de ceux qui pensent que le PS est fini, je crois au contraire qu’ils vont arriver à se redresser d’ici les élections et il faut donc leur barrer efficacement le passage

      • Jon-Erik Harper dit :

        Si demain il y a un attentat, le FN risque de passer et c’est pas les discours Padamalgam qui fera changer le vote des Français.