A quand la prochaine conversion de Madonna à l’islam, pour faire plaisir à son « toy boy » Brahim ?

Publié le 30 juillet 2012 - par - 3 186 vues
Share

Comme beaucoup de Français, j’ai été navré d’apprendre la dernière provocation de la pop star américaine Madonna. Le 14 juillet dernier, lors de son concert à Paris, une image de Marine Le Pen a été projetée affublée d’une croix gammée. Certes, la chanteuse cabaliste n’était pas vraiment réputée jusqu’à présent pour son intelligence, mais comment expliquer qu’elle ait été sourde aux recommandations de ses agents et avocats. Ces derniers n’auront pas manqué de lui expliquer qu’il est absurde et imbécile d’associer le symbole de l’Allemagne nazie à une femme politique française républicaine (dont l’aversion des systèmes totalitaires est notoire). On peut imaginer que ses imprésarios ont dû tenter de lui expliquer que ce genre de message serait à coup sûr perçu comme offensant, non seulement pour les 20% de Français qui ont voté pour elle mais également pour tous les citoyens, de droite comme de gauche, pour qui la nation signifie encore quelque chose et qui ne manqueront pas d’être méchamment agacés de recevoir des cours de morale d’une prêtresse américaine du show-business qui n’a aucune attache avec la France.
Certains journalistes nous ont expliqué que la carrière de la madone vieillissante était en perte de vitesse, pour ne pas dire en chute libre.

Ne pouvant plus jouer de sa plastique comme elle pouvait le faire jadis (elle reste pourtant une belle femme), celle-ci aurait eu l’idée d’un autre type de provocation pour frapper les esprits,  faire l’objet d’une couverture médiatique et pourquoi pas relancer sa carrière. Oui, c’est une explication plausible. Mais n’y aurait-il pas autre chose? J’ai écrit qu’elle n’avait pas d’attache avec la France. Pas si sûr. Il existe bien un lien avec la France et qui pourrait contribuer à expliquer la dernière provocation de la chanteuse. Ce lien s’appelle Brahim Zaibat. En effet, la consultation de quelques sites qualifiés de « people » nous révèle la relation amoureuse entre Madonna et un un jeune danseur français âgé de 25 ans, depuis la fin de l’année 2010. Son  « toy boy » (dixit Paris-Match) est un petit gars de la banlieue lyonnaise, très religieux, abandonné par son père algérien lorsqu’il était enfant et qui vit toujours chez sa maman. Cette dernière, prénommée Patricia – probablement une « roumi » convertie à l’islam – s’inquiète du fait que son fils ne sorte pas avec une bonne musulmane.
Patience, Madame Patricia Zaibat: de la cabale au coran, une conversion de Madonna à la vraie religion n’est pas à exclure.
La relation, en apparence insolite, entre Brahim et Madonna nous renvoie à une précédente union, en date du VIIe siècle… Rappelez-vous, un jeune bédouin de 25 ans, désargenté et ambitieux avait eu l’éclair de génie d’épouser la riche veuve Khadija qui, dit-on, était d’origine chrétienne.

Guillermo Dias

Share

Les commentaires sont fermés.