Affaire classée sans suite pour la soeur Merah : j’ai honte de ma justice

Dans quel pays vivons-nous? Quelle justice avons-nous? Là où vous risquez la prison et des  amendes monstrueuses si ce n’est ruineuses pour quelques mots dans un article comme pour Pierre Cassen et Pascal Hilout de Riposte Laïque, dans la rue comme pour Marie-Neige Sardin, mots jugés insultants pour une communauté, discriminatoires pour une autre, où vous êtes l’objet d’un questionnement poussé par un Président de tribunal « politiquement correct« , à la demande d’associations droit-de-l’hommisme, parties à la chasse aux libres penseurs. Vous ne risquez absolument rien de la part de cette même justice, de ces mêmes associations lorsque des propos nauséabonds et d’appels à la haine sont proférés par une représentante voilée d’une certaine communauté dont on se demande si l’on peut encore, prononcer le nom, sans encourir les foudres de la bien pensance.

L’affaire Souad Merah en est un exemple marquant de cette justice à deux vitesses, où il vaut mieux être » issu d’ailleurs » que blanc et de culture judéo-chrétienne, aux racines grecques  comme le disait si bien le général De Gaulle.

L’enquête préliminaire qu’avait ouvert le parquet de Paris à l’encontre de Souad Merah pour apologie du terrorisme vient d’être classée sans suite. L’enquête a été classée parce que le critère de publicité n’a pas été retenu. (C’est tellement pratique et tellement facile lorsque l’on veut enterrer une affaire en France).  Ainsi donc, la France qui dit vouloir protéger les juifs mais aussi tous les autres citoyens, refuse de juger une affaire pourtant capitale et très forte symboliquement. (Lire ICI)

Rappelons les propos de la soeur du fasciste Merah :

La grande sœur du « tueur au scooter », piégée par son frère Abdelghani Merah, avait tenu des propos choc pour les familles de victimes : « Les juifs, tous ceux qui sont en train de massacrer les musulmans, je les déteste. […] Les salafistes, ils agissent. Moi et (Abdel) Kader, on soutient les salafistes, Mohamed a sauté le pas. Je suis fière, fière, fière ». (Lire ICI)

Ainsi donc, la soeur de cette ordure n’a pas d’âme, n’a pas de coeur, n’a pas de tripes, n’est pas une femme mais un monstre! Rappelons tout de même, que ce fasciste, ce déchet islamique a tué des militaires français musulmans eux-même et des enfants juifs à bout portant dont l’une, en l’attrapant par les cheveux, pour lui loger une balle dans la tête! Je n’ose imaginer son regard, sa peur panique, sa terreur. Rien que de l’écrire, je suis fou de rage. Rien que de lire les propos de cette femme, je suis écoeuré! Mais pas la justice française qui  est sereine bien sûr! Parce qu’en France, la justice est toujours sereine! Elle juge en toute connaissance de cause… sereinement! Et elle classe l’affaire tout aussi sereinement, comme un bureau que l’on range. D’ailleurs, je suis sûr que si c’était sa fille au Procureur qui s’était fait descendre par cette ordure, il aurait pris la même décision sereine! Et la marmotte aurait continué à plier les chocolats…!

Cette décision est une honte pour notre justice. Elle est une tache indélébile!

Tous les jours, sur toutes les radios, les télévisions nous avons droit au couplet sempiternel de la culpabilité évidente de la France, face à son passé d’esclavagiste, de colonisateurs, de collabos, et j’en passe! Chaque jour on nous ressasse combien être français est mal, surtout lorsque l’on est blanc et de culture judéo-chrétienne aux racines grecques! N’allez surtout pas dire que c’est de l’histoire ancienne. Que l’esclavage n’a pas été uniquement le fait des français et encore moins des paysans de l’Ardèche où du Perche! De même pour le reste… Mais là, aujourd’hui, face à cette nouvelle outrageante, à ce déni de justice, à cette honte, je me dis qu’au moins une fois, je partage quelque chose avec ces complices de la destruction de l’âme française! Oui je suis coupable, nous sommes coupables collectivement de cette Justice française, car au fond, c’est nous, dans notre ensemble qui sommes responsables d’avoir laissé faire du fait de notre silence permanent face justement, à toutes ces injustices décrétées par la bien pensance! Un exemple?

Combien étions-nous à la manifestation contre le fascisme islamique? Nombreux pour les uns, mais bien peu pour la soeur de cette ordure puisqu’elle peut encore dire ce qu’elle veut. Pas assez aux yeux des politiques, trop peu pour les médias aux ordres, quasiment rien pour des juges qui ne voient le fascisme qu’à travers les blogs et les sites de la Résistance!  Aujourd’hui, nous sommes comme la Résistance mais en 1940! Ils sont comme les tenants du pouvoir à Vichy. Ils sont les plus inconscients, les plus lâches, les plus faibles, les moins courageux, les plus insouciants, mais ils sont les plus nombreux. Ils font la fête avec les occupants. Nos artistes vont aux théâtres et boivent du champagne!

C’est parce que nous sommes les moins forts que des Souad Merah peuvent dire ce qu’elle disent! Sinon comment oserait-elle l’ouvrir, comment oserait-elle baver sa haine, hurler son mépris d’enfants de confession juive si elle avait devant elle, un peuple fier de ses valeurs et ulcéré que l’on puisse insulter la mémoire de militaires et celle  d’enfants innocents qui avaient encore tant de temps à vivre et de chose à faire!

Alors oui, j’ai honte de ma justice, même si je me bat chaque jour pour que nos compatriotes cessent d’avaler l’information prédigérée sans même la comprendre.

Ce qu’elle avait dit à propos de son frère était bien une « apologie du terrorisme« ! Que la justice considère que non est tout simplement scandaleux! Rien ne peut justifier ce classement sans suite Monsieur le Procureur…

Gérard Brazon

(Puteaux-Libre)

 

Gérard Brazon

À propos de Gérard Brazon

Gaulliste. Conseiller Municipal RBM-FN. Blogueur de la résistance. Ancien Syndicaliste.

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans COUP DE GUEULE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.