Affaire Theo Luhaka : un matraquage médiatique qui restera dans les annales

Publié le 17 février 2017 - par - 107 commentaires - 12 348 vues
Share

Le cas de l’affaire impliquant un équipage de police à Aulnay-Sous-Bois ayant interpellé un individu grièvement blessé au niveau du rectum et de l’hystérie collective qui s’est installée autour de ce cas d’espèce est symptomatique de l’état de déliquescence de notre société où les valeurs inversées sont désormais la norme.

Théo Luhaka, auteur ou victime ?

En effet, à peine révélée, l’information selon laquelle le jeune Theo aurait été violé par un policier en service s’est répandue comme une traînée de poudre, et le maire d’Aulnay-Sous-Bois (Bruno Beschizza) ne tarda pas à y mettre une étincelle en prenant immédiatement et clairement position en faveur de son administré sans nuance aucune, allant jusqu’à s’indigner de l’éventualité d’un abandon de la qualification de viol par le parquet. Une attitude particulièrement irresponsable de la part d’un ancien policier, qui ne peut ignorer les difficultés rencontrées par les forces de l’ordre sur le terrain.

Réaction de Bruno Beschizza, ancien policier, maire d’Aulnay ss Bois

Les médias se sont aussitôt emparé de l’affaire, et alors même que l’enquête suivait son cours, ont présenté les faits sous le seul angle de la version du prénommé Theo, et de la nature de sa blessure comme étant la preuve formelle du viol dont il aurait été victime.

Le président de la République en personne s’est rendu au chevet de l’intéressé, prenant ainsi position pour l’une des parties sans attendre les résultats de l’enquête, jetant ainsi le discrédit sur l’institution policière.

Le président de la République au chevet de Theo

De rumeurs en récupérations politiques, ponctuées par la réception des sempiternelles associations dites « anti-racistes » à Matignon, l’affaire était entendue : un jeune noir a été violé par un policier blanc. C’est l’apartheid. Le racisme institutionnel incarné. La preuve de la persécution des minorités par le diable blanc, au point qu’il est curieux que le candidat Emmanuel Macron n’ait pas encore proposé que la France présente ses excuses pour cet acte de barbarie, ce crime contre l’humanité.

Des personnalités du showbiz se sont empressées de soutenir Theo, qui sera défendu par le ténor du barreau Me Eric Dupont Moretti, dont l’amour acharné pour l’institution policière est peu connu, et qui voit là l’occasion rêvée de se faire une publicité non négligeable.

Manifestations de l’extrême gauche et des jeunes « défavorisés » en profitant pour casser tout ce qu’ils trouvent comme à leur habitude au slogan de « police, violeurs assassins » sont venus apporter la touche finale de cette mayonnaise tombant à point nommé pour remobiliser l’électorat d’une gauche en perte de vitesse à la veille des échéances électorales.

Et la vérité dans tout cela ? D’aucuns diront que c’est un point de détail, mais comme je suis du genre pointilleux et ai la culture du doute (le syndrôme des enquêteurs), j’ai comme beaucoup cherché à comprendre le pourquoi du comment, ce qui est déjà une forme de dissidence dans notre pays.

Rendu public par le journal Le Point, le rapport de l’Inspection Générale de la Police Nationale (peu encline à couvrir les bavures réelles ou supposées des fonctionnaires de police), permet d’établir que la version développée par les policiers entendus aussitôt après les faits et l’exploitation des images de la vidéosurveillance de la ville d’Aulnay Sous Bois coïncident en tous points.

A contrario, la version du nommé Theo Luhaka, affirmant qu’un policier lui a volontairement baissé son pantalon pour lui introduire tout aussi volontairement sa matraque dans l’anus, est clairement infirmée par les enregistrements.

Par ailleurs, il est établi que le gentil Theo a porté des coups aux fonctionnaires de police, commettant ainsi le délit justifiant l’usage de la force en vue de son interpellation et de sa conduite au poste, ce que les policiers ont (visiblement non sans mal), fini par réussir. En d’autre termes, ils n’ont fait que leur travail.

Comment dès lors le nommé Theo a-t-il pu être blessé grièvement à l’anus, au point de devoir être opéré et hospitalisé ? C’est là que le bât blesse, si vous me passez l’expression. Et c’est là surtout qu’il convient d’être on ne peut plus prudent.

Afin de pouvoir être habilité au port de la matraque télescopique, en dotation individuelle dans la police nationale, les policiers doivent passer un stage de formation intensive sur une semaine et réussir un examen. Au cours de ce stage, les techniques enseignées comprennent l’emploi de cette arme non létale sur différentes parties du corps, dont le bas du dos et les membres inférieurs, y compris en utilisant des points de pression.

Il apparaît que c’est en employant l’une de ces techniques que le fonctionnaire porteur de la matraque télescopique a occasionné les blessures, probablement au moment où le nommé Théo qui se rebellait énergiquement a fini par être plaqué au sol par les policiers, permettant ainsi et enfin son menottage, ce que les vidéos permettent d’établir.

Dans le feu de l’action, il est tout à fait possible que le policier ne se soit pas rendu compte de ce geste involontaire, comme il l’a affirmé au cours de son audition.

Quiconque est persuadé du contraire à ce stade de l’enquête est nécessairement ignorant de la réalité de ce qui peut se produire lorsqu’on tente de maîtriser un individu surexcité en situation d’urgence dans un quartier sensible, la rapidité de l’intervention conditionnant la sécurité de l’équipage.

Face à cette hypothèse, privilégiée par les enquêteurs de l’IGPN, Me Eric Dupont Moretti s’est empressé de déclarer à la presse que l’élément intentionnel n’importait pas dans la qualification criminelle de viol, dès lors que la motivation sexuelle n’excusait pas la pénétration.

On reconnait là la gouaille de l’homme de robe qui chevauche le destrier de la Justice, code pénal à la main, mais qui fait doucement ricaner les juristes et les pénalistes qui auront compris que c’est de l’intention coupable liée à la pénétration dont il est question, et non de l’intention sexuelle de celle-ci.

Vous l’aurez compris, la vérité est parfois plus complexe qu’elle n’y parait, et les seuls éléments indubitables qui apparaissent aujourd’hui au grand jour et en toute objectivité est que Théo Luhaka a menti, et qu’il a commis des violences à l’encontre des fonctionnaires de police qui ont agi dans le cadre de la Loi.

Gageons que l’enquête permettra d’apporter clairement les réponses concernant la gravité de ses blessures, ce qui, dans un contexte de parti pris impliquant jusqu’au chef de l’Etat sur fond de nécessité d’apaiser la chienlit, n’est pas garanti.

Par ailleurs, il convient de rappeler que l’Etat a le devoir et l’obligation de protéger ses agents, et qu’il est particulièrement étonnant d’apprendre que les coordonnées du policier mis en examen pour viol ont été communiquées à des journalistes de France télévision, comme le prouve cette interview non souhaitée :

Soutien aux policiers et à leurs familles.

Sébastien JALLAMION

Share

il me semble que les vidéos prouvent que ce petit saint avait agressé la police et même violemment
mais il ne faut pas en parler comme les juges qui libère un agresseur d’un policier au couteau car il ne l’ a pas tué..car il avait un gilet de protection heureusement…bravo les juges pour votre laxisme et vos jugements anti flics et anti blancs

Je suis persuadé que cette racaille a monté cette affaire de toute pièce ! ! ! Peut-être même que notre « crétin premier » est de connivence …Ce qui ne m’étonnerait pas du tout , Ils nous ont tellement habitué a l’hypocrisie , aux mensonges , à,la trahison , à l’enfumage, à la lâcheté ,au déshonneur que plus rien ne m’étonne de la part des ces individus ..Les 60 prochains jours vont etre à vomir ………

Une seule solution, le vote MLP.

Les policiers ont plus que jamais besoin de notre soutien, je comprends l’exaspération qu’est la leur devant TANT D’INJUSTICES face à la racaille soutenue par la mafia médiatique et politique Excellent article Sébastien. bravo ! I-Média – Emeutes à Bobibny : Flics ou voyous ? Quand la presse prend parti pour la racaille : « Incidents à Bobigny » voilà comment France Info désigne les scènes d’émeutes du 11 février à Bobigny. La violence et les dégradations ont été occultées par les médias. Mohamed Mezarai, journaliste au Bondy blog ira même jusqu’à déclarer lors d’un duplex sur BFMTV « l’ambiance est conviviale et pacifique » alors qu’une… lire la suite

I-Média – Emeutes à Bobibny : Flics ou voyous ?

LIEN DE LA VIDEO (A PARTAGER)
http://www.tvlibertes.com/2017/02/17/14991/i-media-emeutes-a-bobibny-flics-voyous

Je ne crois pas une seconde à la version « officielle ».
TEST : prenez un oreiller, placez le dans un jean ou un survet, prenez un objet similaire à une matraque (section de manche à balai en bois par ex.) et essayez de percer l’oreiller en le poinçonnant à travers le vêtement.
… et si il y avait une autre explication ?

C’est très certainement un coup monté, pour faire s’enflammer les banlieues, embraser le pays, et permettre à hollandouille de se maintenir au pouvoir.
L’affaire Fillon et maintenant l’affaire Théo ne sont pas le fruit du hasard…

Bravo à Bertrand qui est plein de bon sens ! En pays civilisé la population a délégué sa défense aux forces de police et à la justice et n’intervient plus elle -même ! Il y a un problème culturel ! Il est temps de réaffirmer qui nous sommes et ce qu’est notre culture et de la faire respecter !

Je veu bien que cela reste dans les anales. Ce que je préfèrerais, c’est une loi permettant les matraques d’entrées dans les anus de tous les nike la France et de leurs défenseurs a volonté. Ainsi qu’a tous les défenseurs de la charia. Ce serais un bon début! On est en guerre après tout, c’est guimauve premier qui la dit.

Un peu de sagesse basique : Il faudrait peut-être rappeler que s’opposer à la police peut présenter des risques et qu’on ne peut pas s’en prendre aux forces de police en toute sécurité !

Me Dupont Moretti devrait savoir que le viol sans intention,cela n’existe pas …S’est on inquiété des habitudes sexuelles de cet individu .Il y a en effet d’autres matraques,télescopiques également qui peuvent de gros dégâts .

CONCERNANT SON AVOCAT DUPONT-MORETTI : dans une affaire très grave de collusions est escroqueries au jugement, faux et usage de faux par des auxiliaires d justice (je ne puis donner plus de détails) qui m’ont ruiné, j’ai fait appel à nombre d’avocats qui ne veulent pas s’attaquer à leurs confrères, et notamment à DUPONT-MORETTI, qui à 2 reprises m’a répondu qu’il ne s’occuperait pas du dossier, faute de temps. JE NOTE D+QUE , DANS L’AFFAIRE DE LA RACAILLE THEO, il s’est rendu disponible en quelques heures. Il est vrai que je suis moins médiatisé de ce THEO;

Le titre de cet article, superbement écrit pas . JALLAMION, est fort bien trouvé et il a un double sens à la fameuse matraque policière qui aurait pu être attirée par le rectum de la racaille. Parce que c’et nien une racaille ce THEO, q ui s’il n’avait eu rien à se reprocher, se serait laissé contrôler normalement par les policiers.

lapin taquin, ça dézingue le théo !

Soutien à la police et admiration pour leur rôle ingrat dans ces quartiers pourris.

Pourquoi, le soit-disant, « gentil Théo » n’a pas voulu se soumettre à ce contrôle sans broncher ? À mon avis, c’est parce qu’il a quelque chose à se reprocher. La matraque du policier doit être magique en traversant les vêtements sans faire de trous alors qu’il bougeait comme un vers et pile-poils, se retrouver dans l’anus. Chose louche à mes yeux : n’avait-il pas cette blessure avant l’interpellation ? La matraque est-elle souillée de résidus anaux, etc. ? Beaucoup de choses mettent en doute la parole de ce garçon, dont le casier judiciaire comporte des traces… Tous ceux qui manifestent pour… lire la suite

En effet, une étrange pudeur m’a fait écarter la question des « éventuels résidus » sur la matraque. On n’a rien entendu à ce sujet. Bizarre… Les enquêteurs se sont forcément posés la question.. non? Et la réponse, elle est où ?

Dommage qu’en son temps Leonarda ne se soit pas rebellée ! Attendons son retour.

demandons l’independance de la justice des forces de l’ordre , une justice militaire ,un peu comme l’independance de la justice , la je plaisante

Je ne sais pas si cette affaire restera dans les anales, en tout cas, j’en connais un qui l’a eu bien profond dans l’anal !
Qu’est-ce qui ne lui a pas plut ?
Le fait que ce soit à sec ou à travers son caleçon ? Les deux ensemble ?
En tout cas, il ne pourra plus dire qu’il n’est pas un enfuler ! (involontaire il est vrai)

Merci M. Jallamion pour cette mise au point détaillée qui nous montre une fois de plus l’incurie du gouvernement Hollande et son attitude toujours bienveillante à l’égard de la racaille dont il se sert comme d’un bras armé pour museler le reste de la population. Vu le manque de soutien de l’administration mais aussi de la population, je conseille aux forces de l’ordre d’en faire le minimum jusqu’aux élections ! Ca leur évitera de prendre des coups pour rien et d’être emmerdé par leur hiérarchie. La population verra bien ce que cela fait quand la police n’est plus là pour… lire la suite

Avec Internet ces comme au moyen âge sur les places publiques on regarde les supplicié et leur bourreau a mort à morts Mr le policier tu veut porté mon grand cartable il et trop lourd maintenant le policier a le BAFA genres ces un éducateur les gars au quartiers faut pas abuser le poste de police ces pas le centre de loisirs qui sont fermer c’est le jeu du chat et la sourie qui cours dans l’herbe faut pas ce faire attraper par la queu est montré à ces monsieur dames

En résumé la racaille a cherché elle-même le risque d’une perte d’anus … et était donc semble-t-il plutôt consentante. Il semblerait d’autre part que taper sur quatre flics en même temps peu être fatal à n’importe quel anus malveillant !!! …
Oui et alors ? .. ya pas de quoi en écrire un roman.

Bonjour Sébastien. Des Français normaux en ont plein le … de cette histoire prenant des proportions démesurées. Le plus anormal dans cette déroute, c’est que l’on nous sollicite pour être juge et partie à partir de soupçon d’innocence ou de culpabilité, donc sur de la spéculation. La seule Vérité est que tous les jeunes de cités ne sont pas des racailles et tout les flics ne sont pas des ripoux. Mais les citoyens otages de cette situation devraient collaborer au clivage partisan et cela me rappelle les accusateurs d’une Convention de Commune Illégale. Alors que le seul problème est la… lire la suite
Il y a 2 jours, j’ai eu un contrôle de police dans le train. L’agent de police m’a gentiment demandé mes papiers d’identité et je lui ai donné. Il me les a rendu 10 secondes plus tard en me souhaitant une bonne journée. Voilà comment se passe tous les contrôles d’identité entre gens civilisés. Evidemment, si j’avais commencé à insulter et frapper les policiers comme l’a fait le brave Théo, les choses se seraient moins bien déroulées pour moi. En conclusion, jeter le discrédit sur nos forces de l’ordre est une véritable honte lorsque l’on sait que cette rébellion et… lire la suite

Avant d’écrire de pareilles con…ies, allez donc réapprendre notre langue et surtout l’orthographe ! Pauvre mec !

Agenda de donner raison au policiers il faut savoir relement ce qu’il c’est passé et il et inpossible de données raison au policiers il on fait une grave erreur et il doivent payer comme toutes procédure et les violeur ne sont pas les biens venus en prison j’espère que c’est policiers vons payé Cher car des violences policières il Yan n’a de plus en plus et la justice leur donne raison sa ce rai une personne qui ne travaille pas dans la police elle serait déjà en prison le policier et pas en prison et j’espère qu’il va y aller… lire la suite

Monsieur Auberge. Avant d’écrire que le policier doit aller en prison comme tout citoyen, vous oublié que Théo c’est rebellé, à frappé les agents qui faisaient que leurs travaille. Il faut attendre que la justice se prononce est après on saura la vérité. En plus au vue de votre commentaire je pense que vous habité dans ce genre de quartiers, car de suite pour vous c’est la prison est la justice elle fait quoi dans cette affaire. Pour en finir si il avait rien à se reprocher, il y aurait eu un contrôle normal est l’affaire s’arrêtait là

Aubery
Vous pourriez traduire en français ?
« Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement ».

Prends des cours de français! Cela pourra t’ aider dans la vie !!!

Pauvre idiot! La police fait un boulot très risqué et est honorablement connue de tous les habitants! Ce bipède agressif ( theo, soi disant) s est mêle d un contrôle de police qu’ il ne voulait pas que la police fasse!! Il a commencé à les provoquer, les insulter, coup de poing à l un, piétinant un autre au sol….se débattant comme un démon, les menaçant sans arrêt!!! Des gens pareils après inventent des histoires que d autres adapteront!!! Mais la vidéo montre que ce viol prétendu n a jamais eu lieu!

Du coup il a carrément empêché l’arrestation d’un dealer, qui s’est échappé.

C’est quoi ce Charabia ?????

Aubery ça commençait plutôt intelligemment votre truc « Agenda (Avant) de donner raison au policiers il faut savoir relement ce qu’il c’est passé »
Et dans la foulée vous vous contredisez en affirmant sans le savoir qu’ « il est impossible de donner raison au policier ».
Votre comprenette est aussi efficace que votre orthographe, c’ est à dire archi-nulle.
Pour violence et rébellion devant les forces de l’ ordre, cul cassé ou pas, c’ est Théo Luhaka qui doit aller en prison pour lui apprendre à respecter la loi.

tout citoyen est a meme de repondre a un controle de police j ai 70 ans et a maintes fois j ai du faire face a certains controles qui se sont plus ou moins bien passes verbalement je le precise .Quand en 2002 j ai du me rendre au chevet de ma mere agee et atteinte de la maladie de Parkinson .J ai lors d un controle repondu aux quatre policiers la phrase suivante <> ce seul mot m a valu une amende et un passage au Tribunal cout 700 euros d Amende . Alors ce qui se passe maintenant… lire la suite

Exactement!

Enfin un article pondéré sur cette affaire !

un controle au facies disent ils , desole mais quand on voit la majorite des  » citoyens » de ces quartiers ???????????, si c’etait un blanc qui se fasse controler la on pourrait parler de facies

Il faut changer les choses. Que la police commence a faire des controle au fessier. La mode est lancée!

Vous êtes un chameau libéré qui ne manque pas d’humour ! Merci car ça fait du bien de rigoler un peu !
https://www.youtube.com/watch?v=QPZ2F2APJBs
..

La deuxième vidéo avec le chameau en jaquette est très drole…

wpDiscuz