Allah interdit aux femmes de faire du vélo

Publié le 8 août 2017 - par - 151 commentaires - 8 835 vues
Share

Puisque nous parlons de nos vacances malheureusement vivrensemblistes et multiculturelles, après l’essai d’interdire aux femmes de se baigner seins nus, parlons de celui d’essayer de leur interdire de faire du vélo !…

Je suis dans la région de mon enfance, dans une ville encore assez préservée des arrivées délirantes de foules primaires non éduquées pour ne pas dire plus. J’ai enfourché mon vélo et ai pris la direction de la cité du coin, endroit que j’ai connu « avant », en campagne verte, non construit, calme, délicieusement semé de jardins et de potagers. Histoire d’aller montrer que grand remplacement ou pas, nous sommes encore là. Je n’ai pas été déçue.

Sur le petit chemin que j’ai pris, il y avait un garçon de 8 ou 9 ans. Après mon passage, il a crié à sa grande sœur qui l’accompagnait : « Hein Fatima, que c’est interdit aux femmes de faire du vélo ? »… dans une affirmation pleine d’assurance.

Je me suis arrêtée et l’ai attendu, et je lui ai dit : « tu peux me répéter ce que tu viens de dire ? » Je n’ai obtenu qu’un silence gêné du garçon et de sa sœur, l’un regardant ses pieds et l’autre tortillant son cabas, si bien que j’ai repris ma route, en pédalant. Que va devenir ce gamin  ? Un radicalisé, un djihadiste en herbe ? Il est bien parti pour cela.

Nous sommes en France et en France les femmes ont le droit de faire du vélo, point. Elles en font depuis 1860, et depuis 1890 c’est devenu banal, malgré certaines oppositions attardées à cet engin de liberté qui donne à l’homme (et à la femme) la vitesse du cheval.

Je suis précisément dans la ville où j’ai appris à en faire, à l’âge de quatre ans il y a plusieurs décennies, sur un vélo offert par mon père (et je trouve cela hautement symbolique). Il n’est pas question que j’arrête de me promener à deux roues sous quelque prétexte que ce soit, ou d’après quelque imposition de mœurs tout à fait étrangères aux nôtres.

Mais ayant creusé la question, je ne suis plus étonnée. J’ai appris sur un site musulman qu’ « Allah maudit les femmes montées sur scelle » (ah la belle faute d’orthographe) :

https://islamqa.info/fr/152058

Selon ce site la femme ne doit monter sur un deux roues qu’en cas d’urgence extrême ou de djihad (!), et dans tous les cas être couverte de la tête aux pieds d’un tissu épais ne laissant pas même voir un ongle de doigt de pieds…

Etre enveloppée dans ces couches de tissu doit selon moi favoriser les chutes car ces strates doivent se prendre dans les rayons. La femme perd toute aisance. Vous me direz, c’est surtout fait pour que la femme soit mal à l’aise, se sente bridée, humiliée, comme toutes les prescriptions islamiques qui n’ont que cela comme but, frustrer le fidèle…

En Italie également des hommes (qui ne sont pas bouddhistes) essaient d’empêcher les femmes de faire du vélo :
http://www.dreuz.info/2016/02/28/en-italie-les-musulmans-empechent-leurs-femmes-de-faire-du-velo-cest-une-question-de-pudeur/
(traduction de Il giornale : http://www.ilgiornale.it/news/cronache/islamici-contro-donne-bici-restiamo-allibiti-dalle-italiane-1229214.html)

La pudeur, c’est un bon artifice pour éloigner les femmes de l’existence et leur refuser l’exercice de leurs droits. Un autre argument essaie de faire croire que la femme ne doit rien faire de ce qui la ferait ressembler à l’homme. Je me demande pourquoi on la laisse respirer, boire, manger et dormir, car ces activités sont remplies à l’identique par les hommes…

La femme musulmane étant un diamant (et l’homme alors, un charbon ?…), elle ne doit pas s’exhiber, comprenez « elle doit être gardée dans un tiroir fermé à double tour et ne pas en sortir. » Elle peut à la rigueur faire du vélo jusqu’à 20 ans, mais après c’est fini.

En Iran, une femme prise sur le fait doit être emprisonnée. En 1996, des femmes ont été battues parce que vues sur leurs vélos. Depuis, les Iraniennes continuent à faire du vélo, mais… dans des endroits privatisés et séparés des hommes :
https://www.thenational.ae/world/mena/women-cyclists-face-jail-warns-iranian-police-chief-1.522984

Au Yémen, faire du vélo est impensable pour une femme, en Egypte elles sont immédiatement harcelées sexuellement. En Arabie Saoudite, le superbe film Wajdja raconte l’histoire d’une fillette qui rêve d’avoir un vélo, alors que c’est interdit aux femmes. Mais deux mois après la sortie du film, le vélo a été autorisé aux femmes, sous de multiples conditions comme celle d’être accompagnée par un homme… vous imaginez la joie pour une fillette d’être accompagnée par un barbu irascible qui s’arrêtera en pleine balade pour étaler son tapis de prière…

Voilà, tenez vous le pour dit mesdames : viendra peut-être un jour, en France, où les femmes perdront leur liberté de faire du vélo, et pas seulement cette liberté-là, à cause du grand remplacement.

Ne laissons pas les barbus escamoter la liberté de la femme française, comme ils escamotent celle de la femme musulmane, qu’ils ont tuée et qui n’est plus qu’un obscène objet sexuel enveloppé dans des draps funèbres.

Je vais faire un tour à deux roues cet après-midi et surtout que personne ne vienne me dire qu’une femme n’a pas le droit de faire du vélo. Il ou elle serait plutôt mal reçu(e).

En 1896, la féministe Marie Pognon portait un toast à la bicyclette « égalitaire et niveleuse, par laquelle se fera l’émancipation de la femme. »

Voilà pourquoi l’islam fait la guerre au vélo et voilà pourquoi nous les femmes, devons pédaler le plus souvent possible.

Sophie Durand

voila entre autres pourquoi l’islam doit être éradiqué quel que soit sa forme ainsi que toutes ses composantes ( coran, mosquées, ayatollah, mollah, imam et autres ordures du même genre) , car toutes les formes mènent au pire abrutissement mental et à l’esclavage, c’est un combat à mort entre une régression absolue vers la sauvagerie basée sur la vénération d’une ordure criminelle et obscurantiste nommé mahomet ( et son immonde faux dieu allah) et la conscience et la liberté.
Il ‘n y a pas plus de bon islam que de bon cancer, de bonne peste ou de bon choléra,

Excellent commentaire ! Bravo Peter Bremin !

J’appelle ce jour de tous mes voeux. Débarrasser la France de ces immondices qui souillent notre sol.

Tout à fait d’accord, je ne peux plus les voir comme ces voilées arrogantes tellement elle puent et leur Allah de merde.

wpDiscuz