Après Evry, un verrou a sauté, les flics ne peuvent plus revenir en arrière…

Publié le 21 octobre 2016 - par - 28 commentaires - 3 320 vues
Share

falconeevry
Il est très important de comprendre que nous vivons un moment historique pour l’institution policière et que plus rien ne sera jamais comme avant.

L’acte fondateur s’est produit mardi 19 octobre à l’Hôtel de police d’Evry, lorsque Jean-Marc Falcone, directeur général de la police nationale, est parti, la queue entre les jambes, sous les huées des troupes dont il était soi-disant le patron.

Il faut regarder cette vidéo dans son intégralité pour comprendre son caractère proprement extraordinaire. C’est un peu comme si le personnel de l’Elysée se mettait à conspuer Flamby.

Le plus cocasse sur ces images c’est de voir le « pauvre » directeur départemental de la sécurité publique de l’Essonne, le contrôleur général (un des plus hauts grades de la police!) Luc-Didier Mazoyer, tout piteux, en train d’enlever les tracts que ses ouailles posent sur le pare-brise du véhicule du directeur général, n’hésitant pas à mouiller sa chemise pour repousser le policier qui s’est allongé devant les roues (technique, paraît-il, inspirée par le comportement des petites racailles qui s’allongent devant les voitures de police pour les empêcher de poursuivre les dealers) et faisant même la « circulation » pour guider le chauffeur de son divin maître.

Bref, c’est du jamais vu.

Tout cela montre que le lien est définitivement coupé entre les flics de terrain et leur haute hiérarchie. Un petit exemple va permettre de comprendre qu’ils ont quelques raisons d’être méfiants.

On le sait, au moment où il se rendait à Evry, Jean-Marc Falcone venait de saisir l’inspection générale de la police nationale, dirigée par Marie-France Moneger-Guyomarc’h, afin qu’une enquête soit ouverte contre les policiers essonniens ayant osé venir devant l’hôpital  Saint-Louis pour témoigner de leur soutien envers leurs deux collègues hospitalisés. Une enquête disciplinaire destinée à sanctionner des policiers ayant seulement fait preuve de la plus élémentaire humanité…

On comprend que désormais les flics nourrissent un certain ressentiment, pour ne pas dire plus, à l’égard de leur directeur général… et même du Pouvoir tout entier. Car les deux sont unis par des liens consanguins. Il suffit pour s’en convaincre de regarder cette autre vidéo où la susmentionnée directrice de l’IGPN bafouille lorsqu’elle est prise, les doigts dans le pot de confiture du mensonge, à imaginer  un prétexte bidon pour justifier le fait que ses services ont préféré mentir par omission afin de ne pas avouer que des forces mobiles avaient été utilisées pour assurer la sécurité du soi-disant président de la République en déplacement privé au Festival d’Avignon, plutôt qu’à Nice, pour le feu d’artifice du  14 Juillet (à partir de 3 mn sur la vidéo), avec les conséquences que l’on connaît.

Nice : le rapport de l’IGPN omet de préciser que des gendarmes protégeaient le président à Avignon

Sanctionner des policiers parce qu’ils ont fait preuve de solidarité envers leurs collègues blessés et couvrir les turpitudes de dirigeants qui ne représentent plus personne d’autre qu’eux-mêmes, c’est un peu, entre autres, tout ça que les policiers dénoncent aujourd’hui dans la rue. On le sent, le Pouvoir est aux abois. Il redoute que les flics de base cessent de courber l’échine et ne soient plus aussi dociles. Même si le mouvement de protestation devait retomber comme un soufflé, plus rien ne sera jamais pareil…

Le plus fort dans la vidéo d’Evry c’est que les policiers d’Evry s’opposent non seulement au directeur général, autorité un peu lointaine puisque ses bureaux sont au ministère de l’Intérieur à Paris, mais aussi à leur directeur départemental, autorité qu’ils côtoient et qui les connaît. Le directeur départemental c’est le patron des policiers de sécurité publique du département c’est à dire qu’il décide, même indirectement, des promotions, des mutations, de l’octroi des primes…Des policiers ont osé l’affronter en toute lumière…

C’était inimaginable il y a seulement une semaine….Un verrou a sauté…Maintenant les flics d’Evry ne peuvent plus revenir en arrière…ils ont comme levé un tabou…et nous sommes maintenant des milliers à suivre leur voie. Dans la police tout est basé sur l’autorité, un peu comme dans l’armée. Les flics d’Evry en ont eu tellement marre de se faire insulter par ceux qui les dirigent. Le terme « Sauvageons » de Cazeneuve et l’enquête IGPN demandée par Falcone, ont été la goutte d’eau de trop. Alors ils se sont dit qu’ils préféraient oublier tout espoir de carrière mais conserver ce qui est primordial : l’Honneur.

Martin Moisan

Bravo à eux ! Enfin, voilà des gens courageux. De quoi donner du courage aux autres citoyens pour manifester leur mécontentement.

Putain que ça fait du bien! Enfin la police se rebiffe! Ne lâchez pas les mecs continuez! Et vous les gendarmes, qu’attendez-vous pour vous joindre aux policiers?? Il faut nettoyer les zones de non-droit et que la peur change de camp. Ho putain que ça fait du bien!

Chers concitoyens, Il serait bien que ceux qui le peuvent accompagnent les policiers lors des manifestations, pour appuyer leurs demandes et effrayer le pouvoir par le nombre important de manifestants.

Bravo à la Police, soutien total. C’est le « début » que nous attendions. Fini leur belle vie à ces crapules? aux frais des Français qu’ils écrasent de leurs turpitudes.

Pourvu que ça dure, mais j’y crois pas trop…

bravo les flics
Vous avez tapé fort!
l’abcès est en train de s’ouvrir.
On va peut être passer de la petite royauté à la république?

Plutot : de la petite république à la
Royauté

Et pour déstabiliser ce mouvement, on fait croire que tout est orchestré par le FN et par un ancien policier FN.

c est cambadélis qui a fait passer se mensonge pour accuser le FN alors qu il n a rien à voire avec les policiers cambadélis ferait bien de s occuper de son cul lui n est pas très blanc il a ces casseroles et sa vient nous faire la morale,dehors socialos de merde vous foutez que le bordel en France uniquement pour garder vos places de ministres et députés bien grasse le salaire est bon et vous vous foutez pas mal du Français qui crève ,vs êtes des pourritures dégagez en 2017 traîtres

A tous les patriotes : il faut participer aux manifestations des policiers pour discuter avec eux, fraterniser, et leur faire comprendre qu’ils ne sont pas seuls. La difficulté est de connaître l’heure et le lieu des rassemblements. En principe, il y a une manifestation nationale jeudi 26 à midi. N’oubliez pas les cérémonies du 11 novembre. Dans ma ville, d’habitude, il y a une trentaine de personnes : maire et certains adjoints, Sous-Préfet, Député (puis ministre), un chef policier et le Capitaine de Gendarmerie, anciens combattants. Bref des gens un peu obligés d’être là. Si d’un seul coup il y… lire la suite

La misérable institution igpn, devrait avoir l’obligation de garder ses fonctionnaires deux ans et puis les remettre obligatoirement sur le terrain.

envoyez lui les casseurs des zones de non droits ils s enchargeront comme ils font avec vous

Cette histoire est en train de faire flop. Les policiers se rendent compte que les leaders de ce mouvement qui n’a rien de spontané ne sont même pas policiers. MJallamion et ce fameux « Rodolphe » ne sont même pas policiers… On reconnaissait la patte du FN depuis le début (justice soit disant « laxiste », antisyndicalisme forcené, revendication du permis de tuer des Arabes, etc…) dans cette histoire, mais lorsque les policers auront réalisé qu’ils ont été manipulés par l’extrême-droite, vous risquez de le payer cher dans les urnes. N’en faites pas trop, donc…

Qui est ce con ?

Qui es-tu toi «  »l’honneur de la police »? N’es-tu pas le déshonneur? Qui parle du FN dans ces manifestations? Le FN n’a rien à voir dans tout cela… Et s’il y en un qui manipule c’est bien toi le «  »déshonneur de la police » ». Les policiers n’ont d’ordres à recevoir d’aucun parti politique… Ils agissent selon leur bonne volonté, point barre, alors cesse d’impliquer le FN là où il n’y est pas ni pour rien… Tu dois être un socialaud de première pour avoir pondu un tel post… Allez, salut à toi le «  »déshonneur de la police » »!!! PS: Pour moi Jallamion est… lire la suite

bien de votre avis c est qui ce type pour juger Jallamion qui a lui plus de valeur que( h de la police) c une petite merde socialo qui veut faire tomber le FN un collabos socialos qui veut garder sa place de planqué.et oui c bien une arabe qui travaillait avec Jallamion qui la dénoncé une connasse de flicarde de merde ,honte à cette femme

Quand un gaucho n’a pas arguments sur une sujet, il dit ou écrit « extreme-droite », et pense que que ce qu’il déteste ou critique vacillera…..

Enlève ton masque, Bernard, on t’a reconnu!!!

A Honneur de la POLICE. Emettre un avis ne vous autorise pas à mentir.
Dire que Sébastien Jallamion n’est pas policier est une contre vérité. Vous en proférez une autre, encore plus éhontée en osant affirmer que le FN revendique le permis de tuer des arabes. Etes-vous seulement capable d’apporter le commencement d’un début de preuve de ce que vous affirmez? Peut-être faisiez-vous partie du lâche commando qui a voulu assassiner les policiers désignés pour protéger la caméra à Evry ? Cela serait peut-être le début d’explication de votre délire ?

Le sage montre la lune, l’idiot regarde le doigt.

C’est quoi ce délire ? Comment ça Jallamion, pas policier ? et ton pseudo, excuse moi, il faut arrêter la fumette

pas de chemise arraché comme à Air France….
pourtant

Ça fait du bien de voir ce spectacle, et je suis fière de ces policiers et de leur courage à rejeter une hiérarchie abjecte. On est solidaire.

Reste plus que les militaires (gendarmerie en tête)…..

pompiers, urgentistes….

Et le reste de la population. On veut un rétablissement de l’ordre, des règles. La violence dans les cités, les établissements scolaires, ç’est trop. On ne veut pas de cette France défigurée par le laxisme des sociolops.

Il faudrait que tout cela s’amplifie et gagne d ‘autres corps affectés à la sécurité : gendarmerie, Armée… puis le Peuple tout entier des patriotes, comme en 1789, et que l’ ennemi soit enfin constament désigné et clairement nommé : l’islam et ses collabos! Alors dans le camp en face, on commencera peut-être à réfléchir et à se demander s’ il ne serait pas plus judicieux de remplir sa valise plutôt que de remplir son cercueil. Seule une révolution et une rébellion citoyenne violentes peuvent nous sortir de ce piège satanique… et surtout pas l’ espoir d’une évolution en douceur,… lire la suite

on pourrait déjà aussi faire un pré-tri!

wpDiscuz