Après la marche contre le fascisme islamiste, que vaut encore la parole des médias ?

http://www.lepoint.fr/societe/trop-d-assistanat-et-l-islam-progresse-trop-selon-une-majorite-de-francais-11-11-2012-1527583_23.php

Le hasard, ou non, fait publier le journal en ligne Le Point, cet article qui arrive à point nommé au lendemain de la Marche contre le fascisme islamiste qui s’est déroulée, hier, à Paris.

Marche dont, au moment où j’écris, aucun grand journal ne s’est fait le relais sans doute trop occupé au Vendée Globe ou à la manifestation au pays Basque…Pour ma part, je suspecte bien plutôt la seconde face de la tactique qui consiste, face à un adversaire et pour ne point lui donner d’importance, de l’ignorer. La première étant de le diaboliser. Ainsi et en toutes circonstances, le plus sûr moyen de le discréditer, de le décridibiliser, est-il d’osciller entre l’une à l’autre de ces deux faces rendant le message des « vilains » de moins en moins audible pour une population de plus en plus en défaut de repères. Mais pas certain qu’ils y parviennent, notre peuple étant frondeur de nature, et ses racines paysannes lui ayant fait acquérir un solide bon sens, et en dépit du décervelage mis en place dans les écoles depuis trop longtemps, il reste et restera encore bien assez de Franchouillards vaillants et valeureux pour s’opposer et renverser les tendances actuelles. La preuve en est de toutes ces femmes et ces hommes brandissant fièrement, hier, leurs drapeaux et scandant des phrases chocs pour défendre notre pays contre un remplacement de population catégoriquement indubitable. 75% des sondés du Point pensent que « l’islam progresse trop en France ».

Nos zélites peuvent-elles encore faire passer 75% de sondés ( échantillon représentatif ) pour des abominables fachos ?

En lisant ces sondages, je me suis souvenue de l’excellent livre de François de Closets : « le divorce Français, les élites contre le peuple, le peuple contre les élites ».

Les élites n’en font qu’à leur tête au mépris de toute concertation dès lors qu’il s’agit, pour elles, de ne servir que leurs propres intérêts. Nombre de Français croient encore qu’ils vivent en démocratie alors que la réalité nous prouve incessamment que ce qui est en place depuis plusieurs dizaines d’années, n’en est qu’une parodie à laquelle, et c’est heureux, de moins en moins de citoyens adhèrent.

Le Général de Gaulle estimait qu’il fallait donner la parole au peuple ce qui a eu pour effet une pratique intensive du référendum sous la V ème République, dont 4 sous sa houlette.

En 2005, les Français rejetaient l’Europe ET le gouvernement n’en a pas tenu compte ! Trahison, trahison, trahison !

Nous entendons, de ci de là,  « la parole se libère » : elle avait donc été muselée ! Oui, depuis « touche pas à mon pote » on a contraint le peuple de France à ne plus dire, ne plus observer, ne plus penser, ne plus entendre, ne  plus voir ! Conjugué à un sentiment de culpabilité distillé quotidiennement, le réel ne devait plus exister, seules comptaient les paroles martelées, scandées comme des psaumes abrutissants, sauce qu’on a fait passer avec le tittytainment cher aux Américains : des jeux, des émissions débiles, de quoi avoir le portable dernier cri, on ferme les yeux sur vos petites combines,  et taisez-vous, braves gens, l’Etat veille sur vous !

Néanmoins,nous entendons de plus en plus souvent les gens se plaindre d’une réalité toujours plus agissante :

violence et donc insécurité, paysage humain qui se modifie sûrement et de plus en plus rapidement : des femmes voilées, des hommes en djellabas et les revendications de plus en plus vindicatives : séparation des femmes et des hommes lors de manifestations de leurs communautés, demande de viande halal dans les cantines, enfants qui refusent de manger à côté de celui qui mange du porc, demande de frigos spéciaux pour ne pas mélanger le hahal ( pur ) et le haram ( impur ) femmes refusant les soins d’un médecin homme, lits d’hôpitaux devant être tournés vers la Mecque, prières dans les rues bloquées à cet effet, horaires de piscines pour Musulmanes et j’en passe, bien entendu, tellement la liste s’allonge au fil des ans sous la pression d’une communauté qui n’a absolument pas l’intention de s’adapter, de s’intégrer et encore moins de s’assimiler. Pas une semaine sans qu’elle nous le prouve par des actes anti républicains.Et les gouvernements veulent nous imposer d’accepter de nous soumettre à une religion qui n’a de religion que le nom mais qui est en vérité, un système juridique et politique aussi destructeur que le fut le nazisme au cours des heures les plus sombres.... Ils ont détourné perfidement le but de la laïcité qui est de ne pas imposer de façon ostentatoire ses croyances et ses signes religieux.

Ces temps -ci nous sommes agréablement surpris par les « Une » de certains journaux (« l’islam sans gêne  » par exemple, ce sondage aujourd’hui sur le net, mais que valent-ils vraiment ?

L’islam nous a déclaré la guerre avec la complicité de tous nos islamo collabo de droite comme de gauche, et en tant de guerre, tous les coups sont permis dit-on. Y compris ceux qui consistent « à faire croire  que»  afin de baisser la garde de l’adversaire.

A tous les amis de RL et RP et tous les autres Patriotes, je dis que nous ne devons pas baisser notre garde ni nous laisser abuser par ces quelques articles qui ne sont sans doute là que pour mieux nous circonvenir, même si j’accepte que, peut- être, il y a une part de sincérité chez ces rédacteurs. Ils la prouveraient bien davantage s’ils se livraient à la vindicte anti islam avec constance et acharnement au lieu de le faire ainsi telle une saupoudreuse de sucre engorgée !

Le Coran : une aberrante idéologie à abattre au même titre que le fut Mein Kampf.

Caroline Corbières


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.