Attentat de la gare Saint-Charles de Marseille : cela aurait pu être moi…

Publié le 2 octobre 2017 - par - 32 commentaires - 2 148 vues
Share

Début d’après-midi d’un dimanche ordinaire en gare Saint Charles à Marseille.

Deux jeunes filles, de 20 et 21 ans, deux cousines, se font leurs adieux. L’une d’elles, étudiante en médecine à Lyon, attend le train qui la ramènera dans la ville où elle fait ses études. Sa cousine est venue l’accompagner. Leur destin s’arrêtera là. Un Tunisien, en situation irrégulière, connu pour des faits de droit commun, en garde à vue pas plus tard que la semaine précédente, les a attaquées par derrière et poignardées à mort. Egorger est le terme exact que la presse répugne  à utiliser. Egorger, ça connote,  reproche lundi matin un chroniqueur de CNews à une journaliste qui commente l’affaire.

Pour la première fois –   même si notre estimable ministre de l’Intérieur se perdait encore en conjectures quand  la presse étrangère titrait sans équivoque – Marseille est officiellement victime d’un attentat islamiste sur son sol.

Officiellement. Y a-t-il en effet, une différence profonde entre ce qui s’est passé dimanche dernier et le meurtre en août 2013, sans doute oublié depuis, de Jérémie Labrousse, un étudiant vosgien de 22 ans, qui se rendait  à cette même gare Saint Charles chercher un ami, et  mort, frappé à la gorge – lui aussi – avec un tesson de bouteille par un  Marocain, Samir Dardouri ? Ou plus récemment avec ce « malade mental » qui a foncé en voiture sur deux femmes qui attendaient le bus dans les quartiers de la Croix Rouge et de la Valentine ?

Jusqu’ici en effet, Marseille n’avait pas de rapport avec le djihadisme. Ou indirectement en fournissant une aide logistique  par l’apport d’argent ou d’armes.

Elle  était connue pour être le haut lieu du grand et petit banditisme. La violence était une sorte de toile de fond inhérente à l’histoire de cette ville portuaire, que les Marseillais s’efforçaient d’ignorer. Personne ne s’émouvait lorsque la presse nous apprenait qu’un énième règlement de comptes s’était déroulé dans un des quartiers nord  de la ville où nul étranger à ces lieux ne songerait à mettre les pieds. Tant que les loups se mangeaient entre eux, la population ne se sentait pas menacée, sinon indirectement comme possible victime collatérale. Marseille pouvait avoir l’impression de mener somme toute la vie normale d’un port comme un autre à la réputation sulfureuse injustifiée. Après tout, ne disait-on pas, au moment des émeutes de 2005, que Marseille était exempte des violences qui avaient mis la banlieue parisienne à feu et à sang ? Ne vantait-on pas le joyeux vivre-ensemble dans cette ville de tous temps, ville d’immigrés ? Marseille, n’était-ce pas Plus belle la vie ?

Une page est tournée. La nature de l’acte qui s’est déroulé dimanche ne laisse plus place au doute, maintenant qu’à l’intention des mal-comprenants, Daesh a revendiqué l’attentat.

Pour la première fois, Marseille est, elle aussi, victime du djihadisme, meurtrie comme les autres qui l’ont précédée dans la longue liste des villes martyres. Cette fois-ci, les victimes ne sont pas, selon l’expression consacrée, des voyous défavorablement connus des services de police. Ce sont deux jeunes filles, l’une marseillaise, l’autre lyonnaise, qui pourraient être les filles, les sœurs, les cousines, les copines, les voisines, des citoyens Marseillais lambda.

C’est cela qu’exprimait, bouleversée, une jeune passagère, témoin de la scène et candidate probable au syndrome post-traumatique dont sont frappées les personnes qui échappent de peu à la mort : cela aurait pu être moi.

Florence Labbé

 

Share

Des plaques commémoratives ornent les rues où des crimes nazis furent commis en 40. Qu’attend–t-on pour déposer des plaques « morts victimes de l’obscurantisme de l’islam » au lieu de poser des bougies ?

Pauvres jeunes filles innocentes !, Pauvres parents dans la douleur !.
Quel drame injuste, inacceptable dans notre France. Allons-nous continuer à accepter de nous faire égorger par ces musulmans qui appliquent, en bon croyants, les versets du Coran, sans réaction efficace de notre Gouvernement.
Il DOIT assurer notre PROTECTION et notre SÉCURITÉ et il ne le fait pas.
C’est GRAVISSIME.

Atteint du syndrome Ilya comme celui de Las Vegas ?
http://www.usa-decouverte.com/culture/magazine/port_armes_a_feu_aux_etats_unis.html
http://sleazy-caricatures.over-blog.com/
2017/10/jeux-olympiques-de-l-horreur.html

Combien de muzz à Marseille ? Polluée !
Combien de muzz en France ? En Europe ? Dans le Monde ? (1,3 Mds..)
« Ich bin ein Marseillais ! »
En utilisant cette formule, on arrive vite à être Citoyen du Monde ! Anti-muzz !

« Daesh a revendiqué l’attentat. »
L’État islamique n’est pas responsable ! Ces tueurs agissent de leur propre chef, cessons de croire tout ce que disent les journalopes !

Si un militaire n’avait pas réglé le sort de cet ennemi de la cinquième colonne , nos politiques , nos juges , auraient choyé cet assassin ,lui auraient préparé une cellule confortable avec des repas spéciaux , avant de lui donner la parole devant le monde entier , dans un procès retentissant où il aurait pu insulter librement la France , les Français , les victimes . Quant aux médias , comme ont peut le constater avec le procès du frère merah , ils restent dans une  » neutralité  » de bon ton , politiquement correcte aux yeux du gouvernement… lire la suite

Comme à Las Vegas on appelle cela une opération ILKYA
lire http://sleazy-caricatures.over-blog.com/
2017/10/jeux-olympiques-de-l-horreur.html

Je suis outrée par la façon dont nos politiques zappent cet attentat contre deux jeunes Françaises . Outrée de voir le sinistre de l’intérieur oser prétendre que ce n’est peut être pas un attentat islamiste , pas un acte de guerre . Outrée de voir combien les médias , dans un bel ensemble , suivant ainsi les ordres du palais , ont traité avec une telle légèreté cet attentat . Et je dénonce la culpabilité pour complaisance envers l’ennemi , de tout le gouvernement , des juges qui ont permis à ce sauvage de continuer à vivre sur notre sol… lire la suite

Méme flouté on les reconnait les maghrèbins un futur tueur quand à leur mères pareil ( il est gentil avec tous le monde) tout petit ont leur apprend à ne pas aimé les Français Blanc.

« cela aurait pu être moi » ou vous, nous. Malheureusement, cela ne sera jamais le cas de ces politiques et magistrats qui les protègent et les relâchent plus vite qu’ils n’ont été arrêtés.

Exact. C’est d’ailleurs pour cela qu’ils les relachent. Il n’y a plus de juge Michel.

l’image de l’article est tiré de la vidéo de LCI qui, interroge une femme témoin
Dans le champ de la caméra passent alors 2  » djeunes  » qui font tous deux le V de la victoire en rigolant

j’ai eu la même réaction !!! pour l’arrière plan , grave

Ce sont 2 « modérés » sans doute…pour le moment. Hélas, LCI n’étant pas une caméra de vidéosurveillance officielle, la police n’essayera pas de les identifier ni de les mettre au moins en garde à vue pour complicité de terrorisme. Le djihad commence tout petit, lentement mais sûrement. Mais la loi française est telle que tant qu’il y a pas passage à l’acte, il n’y a rien à reprocher. Les marchands de bougies ont de beaux jours devant eux.

Allô la Bien-pensance, la licrasse, le cran, la ldh, ….pas de réaction pour la petite crevure qui fait le V de la victoire en arrière-fond juste après l’égorgement et l’éventration de deux jeunes européennes en tant qu’européennes par un par un des leurs?
Et ce sont des français Comevouzémoi@ qui éduquent leurs gamins comme ça?

I

« Cela aurait pu être moi » ou comme on l’a déjà entendu : « cela aurait pu être mon enfant ». Je sais, cela est humain. Nous sommes tous prêts à dire la même chose. Les deux victimes aussi aimeraient bien le dire aujourd’hui. Mais il y a quand même quelque chose de choquant. Comme si l’on disait : cela aurait été plus grave si ça avait été moi. Non ! Ces deux jolies gamines, c’était chacun de nous aussi. Et si la même chose nous arrive demain, c’est aussi à toute l’humanité que ce malheur sera arrivé.

je ressens exactement la meme chose quand j’entends de tels propos. et à chaque attentat (ou meme catastrophe sans responsable direct) on entend ça.

Le signe de victoire de ce morveux en dit long … !

et rien que pour ça on devrait le rechercher et l’arreter sur le champ.

« Elle était connue pour être le haut lieu du grand et petit banditisme . La violence était une sorte de toile de fond inhérente à l’histoire de cette ville portuaire, que les Marseillais s’efforçaient d’ignorer.  »
Etant Marseillais j’aimerais que l’on arrête de tomber dans ces caricatures qui ont surtout lieu au nord de la Loire !

Quant au vive ensemble, à part quelques bobos , tous les Marseillais de souche sont contre.

d’autant que dans le nord on n’est pas mieux lotis.

C’est un malheur et on laisse en vie la petite merde qui fait le signe de la victoire ? Il n’y a personne sur place pour lui couper le cou ? L’islam, il faut le détruire tout de suite, pas dans un moment. Il faut débarrasser la planète de cette saloperie et éliminer tous ceux qui sont pour cette merde de fausse religion.

Je ne sais pas si vous l’avez remarqué mais en arrière plan de la photo, on voit une petite raclure faire le « V » de la victoire.

Bien vu !!!!!! … Encore une pourriture à exterminer d’office.

bien vu !!! … si on en parle au gouvernement que va-t-il trouver comme excuse à ce morveux ? « un enfant qui s’amuse » ? « un enfant déséquilibré » ?

Exact , Bertrand ! …..
Avec ce V de la victoire , si j’ osais , je dirais que nous sommes en présence d’ un des aspects les plus cruels de cette affaire , et qui reflète à quel point la peste verte s’ est coupée de l’ Humanité .
Imaginez un peu ! Un gosse ! …. dès le berceau , ils sont formatés dans la haine de tout ce qui est autre que l’ islam .
Tout cela est symptomatique et ne nous annonce rien de bon pour un proche avenir .

Oui c’est une hypothèse plausible. Il y a un autre point d’interrogation. Il y a derrière également un marcheur qui, lui, n’est pas vraiment flou. A moins que notre jeune homme se déplace en courant, l’image a été floutée. Foi d’un photographe amateur, avec la lumière qu’il y avait on pouvait prendre la photo au 1/125e et l’image n’aurait pas été floue pour les marcheurs.

Bien observé .
Comme dirait Taubira  » il ne faut pas stigmatiser la jeunesse issue de l’ immigration  » .
Par contre , la jeunesse  » de souche  » … là , pas de souci , on peut cogner .

la vidéo montre deux  » djeunes  » qui passent presque en courant dans le champ de la caméra d’où le flou
les deux djeunes font le V de la victoire…

regardez la photo de l’article.
regardez l’espece de sac à merde derriere la femme interviewé !!! regardez le geste qu’il fait, et regardez de qu’elle saloperie d’ethnie il est !!!!
rien à dire !!!

je pense qu’ils n’en parleront pas a bfmwc ou france2 de ce geste,mais chaque chose a son tour….un jour,pas si loin que ca, ce sera lui et ses congénères qui se morderont les doigts…..cette simple photo avec ce geste ne fait qu’épaissir le dossier de ces Français de papiers a ce qu’ils pensent de notre France (car ce n’est pas la leur).Personnellement je ne l’ai considéres pas comme Français.

Ca me rappelle ce qu’on avait pu voir lors de la prise d’otage des frères Kouachi, retranchés dans une petite entreprise à Dammartin-en-Goële : on avait pou voir des jeunes (de type racaille de cité), hilares, qui mimaient des tirs de Kalachnikov derrière la journaliste d’ITélé :
http://www.quoidenews.fr/2015/01/09/jeune-itele-tirs-kalachnikov/

wpDiscuz