Avis à mes compatriotes homosexuels : lisez bien le Coran

Publié le 30 avril 2012 - par - 12 731 vues
Share

Je ne suis guère concerné par l’homosexualité. Néanmoins je vous livre quelques versets du Coran, en espérant que cette première approche vous amène à vous poser des questions sur ce que l’expansion islamique vous réserve en France. Vous ne sauriez imaginer ce qui vous attend, sur la base de ces versets apparemment anodins, dont vous pourriez croire qu’ils n’ont qu’un lointain intérêt historique.

Vous ne connaissez pas les détours de la mentalité d’un zélateur islamique.

 

Sourate 7 –  versets 80 à 84

 7.80. Rappelez-vous aussi Loth, quand il dit à son peuple : «Comment osez-vous pratiquer un vice qu’aucun peuple avant vous n’avait pratiqué?

7.81.Vous vous obstinez à assouvir vos désirs charnels sur les hommes, plutôt que sur les femmes ! N’est-ce pas là l’œuvre d’un peuple pervers?»

7.8 Mais, pour toute réponse, son peuple s’écria : «Bannissez de votre cité ces faux puritains ! Nous n’en avons que faire !»

7.83. Cependant, Nous sauvâmes Loth et les siens, excepté sa femme qui eut le même sort que ceux qui devaient périr.

7.84. Nous fîmes tomber sur eux une pluie de pierres d’argile. Observe comment finissent les criminels !

 

Sourate 11  – versets 77 à 82 :

11.77. Et quand Nos envoyés arrivèrent chez Loth, il en fut très affligé, car il ne savait pas comment les protéger. «Quelle pénible journée !», dit-il.

11.78. Aussitôt, des hommes de son peuple, habitués à commettre les pires turpitudes, se précipitèrent chez lui. «Ô mon peuple, leur dit Loth, voici mes filles ! Elles seraient plus indiquées pour vous. Craignez donc Dieu et ne me déshonorez pas dans la personne de mes hôtes ! N’y a-t-il pas un seul homme sensé parmi vous?»

11.79. «Tu sais très bien, dirent-ils, que nous n’avons pas envie de tes filles ! Et tu sais très bien ce que nous voulons.»

11.80. «Que n’ai-je de la force pour vous résister, dit Loth. Ou que n’ai-je trouvé un solide appui !»

11.81 «Ô Loth ! Nous sommes les émissaires de ton Seigneur ! Ces gens-là ne pourront jamais t’atteindre. Pars avec ta famille, à la fin de cette nuit, et que nul d’entre vous ne tourne la tête en cours de route ! Ta femme, cependant, subira le même sort que les impies. Cela se produira à l’aube, et l’aube n’est pas si loin !»

11.82. Et lorsque Notre ordre fut donné, Nous renversâmes la cité de fond en comble, et fîmes pleuvoir sur elle, par rafales, des cailloux brûlants d’argile,

Sourate 15 – versets 58 à 74

15.58 «Nous sommes envoyés, dirent-ils, pour sévir contre un peuple criminel.

15.59. Seule la famille de Loth sera épargnée tout entière,

15.60. excepté sa femme.» Nous avions décidé, en effet, qu’elle serait du nombre des réprouvés.

15.61. Et lorsque les messagers se présentèrent chez la famille de Loth,

15.62. ce dernier leur dit : «Votre visite me surprend, étrangers !»

15.63 «Ne sois pas surpris, dirent-ils, nous venons réaliser ce dont ton peuple a toujours douté.

15.64. Nous t’apportons la Vérité et nous sommes de bonne foi.

15.65. Sauve-toi avec les membres de ta famille à la fin de la nuit ! Tiens-toi derrière eux et veille à ce qu’aucun d’entre vous ne se retourne ! Dirigez-vous là où il vous sera ordonné !»

15.66. Et Nous lui signifiâmes alors cet arrêt, à savoir que son peuple serait anéanti, à la pointe du jour, jusqu’au dernier.

15.67.

Les gens de la ville étaient déjà chez Loth, tout joyeux.

15.68. Loth leur dit : «Ces gens sont mes hôtes. Ne me déshonorez pas !

15.69. Craignez Dieu ! Épargnez-moi cette honte!»

15.70. «Ne t’avons-nous pas défendu, répliquèrent-ils, de recevoir des étrangers chez toi?»

15.71 «Voici mes filles en mariage, reprit Loth, si vous tenez à assouvir vos désirs !»

15.72. Mais ces gens, dans leur délire, avaient perdu tout contrôle sur eux-mêmes.

15.73. Aussi furent-ils saisis par le cri terrifiant au lever du jour.

15.74. Et Nous mîmes alors la ville sens dessus dessous et Nous fîmes pleuvoir sur elle des pierres brûlantes d’argile.

 

Sourate 21 – verset 74

21.74. Quant à Loth, Nous lui avons donné la sagesse et le savoir, et Nous l’avons sauvé de la cité où se pratiquait le vice et dont les habitants étaient malfaisants et pervers.

 

Sourate 26 – versets 165 à 173

26.165. <Loth dit à son peuple> : Pourquoi choisissez-vous les mâles, parmi les humains, pour assouvir vos désirs,

26.166  en délaissant vos épouses que Dieu a créées pour vous? Vous êtes vraiment un peuple pervers !»

26.167 «Ô Loth, lui répondirent-ils, si tu ne cesses pas tes admonitions, tu seras expulsé à coup sûr.»

26.168. «J’ai en horreur, dit Loth, ce que vous faites !

26.169. Seigneur ! Préserve-moi, ainsi que les miens, de leurs turpitudes.»

26.170. Nous le sauvâmes alors, lui et toute sa famille,

26.171. excepté une vieille femme qui fut parmi les exterminés.

26.172. Et Nous anéantîmes ensuite tous les autres,

26.173. en faisant fondre sur eux une pluie de pierres. Et qu’elle est funeste la pluie destinée à ceux qu’on avait en vain avertis !

 

Sourate 27  – versets 54 à 58

27.54. Rappelle-toi aussi Loth qui avait dit à son peuple : «Comment pouvez-vous vous livrer sciemment à une telle infamie,

27.55. en vous adressant à des hommes plutôt qu’à des femmes pour assouvir vos désirs? Vous êtes vraiment un peuple barbare !

27.56. Pour toute réponse, son peuple se contenta de dire : «Chassez la famille de Loth de votre ville ! Ce sont des gens qui affectent la chasteté.»

27.57. Nous sauvâmes Loth et sa famille, à l’exception de sa femme dont Nous avions décrété la perte avec les autres damnés.

27.58. Et Nous fîmes tomber sur eux une pluie néfaste, car est toujours néfaste la pluie qui tombe sur ceux qu’on avait en vain avertis.

 

Sourate 29  – versets 28 à 34

29.28. Nous avons également envoyé Loth qui dit à son peuple : «Vous pratiquez un vice auquel nul peuple avant vous, de par le monde, ne s’est livré !

29.29. Ainsi, vous vous adonnez à l’homosexualité et au brigandage, et vous vous livrez à des actes abominables dans vos assemblées !» Mais leur seule réponse fut la suivante : «Fais descendre sur nous le châtiment de Dieu, si tu es véridique !»

29.30. «Seigneur, dit Loth, viens à mon secours contre ces corrupteurs !»

29.31. Et lorsque Nos émissaires vinrent annoncer à Abraham la bonne nouvelle, ils lui déclarèrent : «Nous allons anéantir les habitants de cette cité, car ce sont des gens véritablement pervers.»

29.32. «Mais Loth est parmi eux !», dit Abraham. «Nous savons mieux que quiconque ceux qui s’y trouvent, répondirent les émissaires. Nous le sauverons, lui et les siens, excepté sa femme qui est du nombre des condamnés.»

29.33. Et lorsque Nos émissaires se présentèrent chez Loth, celui-ci, se sentant incapable de les protéger, fut très affligé à leur arrivée. Mais les émissaires le rassurèrent en lui disant : «N’aie crainte, et ne t’afflige point ! Nous allons te sauver, toi et les tiens, excepté ta femme qui est du nombre des condamnés.

29.34. Nous allons faire tomber du ciel un cataclysme sur les habitants de cette cité en punition de leurs crimes.»

29.35. Et de cette catastrophe Nous avons laissé des traces visibles, pour ceux qui savent réfléchir.

Philippe Jallade

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.