Cambriolages à La Défense : que fait la police ?

Publié le 24 juillet 2017 - par - 20 commentaires - 2 169 vues
Share

Ceci est une histoire vraie. Une histoire aberrante pour tout citoyen, et qui dénote l’état dans lequel se trouve notre pays, l’application de ses lois, la sécurité des biens et des citoyens.

Il y a un an, un cambriolage commis par un monte en l’air se fit tranquillement dans un appartement situé au quatrième étage d’une résidence dans les Hauts de Seine, proche de la Défense. Après avoir forcé la porte fenêtre du balcon, le voleur s’installa, but quelques canettes dans le frigo, et déroba toute la bijouterie des résidents absents du fait des vacances.

Le constat fait, la maréchaussée vint et valida le forçage de la porte fenêtre, prit les empreintes sur les canettes laissées là, et demanda aux résidents d’aller déposer une plainte. Quant aux pandores, ils affirmèrent qu’ils allaient faire une enquête de voisinage. Après, vint le tour des assureurs. Ayant fait le même constat, ils firent réparer la porte fenêtre, mais remboursèrent les bijoux et valeurs, sur la base de l’or d’occasion, et ce, malgré les factures (bagues, chaînes, colliers, etc.) et la collection de montres.  D’où une perte sèche, et la mise en place en sus, d’un volet roulant. Depuis, ce couple de retraités vit enfermé derrière ses volets.

Cette année, même résidence, une voisine prend une photo du monte en l’air, sortant d’un balcon voisin, celui des résidents précédemment cambriolés. Alarmes, cris et alertes. Branle bas de combat dans une résidence à moitié vide du fait que c’est en plein jour, et des absences diverses des familles, en ce mois de juin ! Le délinquant descend les quatre étages par les balcons et s’enfuit.

La photo est signalée à la police. Les résidents cambriolés l’année dernière appelle le commissariat. Une policière s’informe et déclare que le fait d’aller et venir d’un balcon à l’autre, n’est pas interdit du moment que le monte en l’air n’entre pas dans les appartements. Refuse de prendre la photo. Tout juste accepte-t-elle qu’une main courante soit faite. Refus d’une prise d’empreintes également pour vérifier s’il y avait un lien entre les actions d’une année sur l’autre. D’autant plus, a-t-elle dit, que les policiers chargés de l’enquête n’étaient plus présents du fait de leur changement d’affectation. Quant à la plainte de l’année dernière, elle ne savait pas.

Deux jours plus tard, nouveau cambriolage dans un appartement au premier étage ! Le résident avait eu le tort de ne pas s’enfermer à double tour, et de barricader sa porte fenêtre.

Le commissariat appela les premiers cambriolés, demanda à ce que soit donnée cette fameuse photo du monte en l’air, mais ne jugea pas utile de venir pour une prise d’empreinte sur les balcons.

A ce jour, rien de neuf. La Police continue son activité habituelle. C’est à dire, à ne pas poursuivre une enquête sur des cambriolages dans une résidence, à recevoir des appels de citoyens alarmés, à venir faire un tour dans les lieux, et faire trois petits tours et s’en va !

Que faut-il en conclure ? Les plaintes sont refusées par les agents de la police parce que chronophages, parce qu’elles rentrent dans un calcul qui implique le degré de nuisance des bandes, des voleurs, des agressions en tout genre, et fait monter le niveau d’insécurité dans la ville.

Les commissaires ont intérêt à ce que rien ne bouge au minimum, et voient d’un mauvais œil, toute montée de l’insécurité. Comme pour la fièvre, ils contrôlent le thermomètre et laisseront au prochain commissaire, la gestion des emmerdes qui, de toute façon surgiront.

La Ville se targue de sa sécurité à chaque mensuel. Elle est fière de son niveau de calme, malgré les sirènes hurlantes sans que l’on sache pourquoi, et souhaite, grâce à son dynamisme immobilier, faire venir des locataires et des propriétaires, de futurs assujettis à l’impôt, dans cette ville qui se veut accueillante.

En attendant, les volets roulants se multiplient, l’insécurité grandit dans les esprits mais aussi dans la réalité, et finalement, la population va forcément comprendre qu’il ne suffit pas d’habiter dans de belles résidences si vous n’avez pas pris la précaution de mettre des alarmes à chaque fenêtre, chaque porte et autres digicodes et caméras de surveillance aux entrées, y compris au niveau des poubelles. 

Ce sont les habitants qui s’enferment tandis que la police veille à ce que les délinquants ne soient pas trop ennuyés, ne risquent pas d’être blessés lors d’une intervention, et qu’il ne leur prenne pas l’idée par la suite, de faire des émeutes au nom de tel ou tel autre, tombé du haut d’un balcon, à la suite d’une course poursuite. Il faut éviter la marche blanche où toute la famille, la maman en larmes bien sûr, sera reçue par le maire, le préfet, le ministre, et ainsi obtiendra un appartement social pour les uns, une aide financière pour les autres, histoire de calmer le jeu ! C’est le monde inversé !

En clair, il vaut mieux des habitants terrorisés, barricadés, enfermés chez eux, que prendre le risque d’une bavure policière ! C’est de cette manière que se construisent peu à peu, des milices, des vigilants et des bavures commis par des citoyens apeurés et excédés, qui feront les gros titres de la presse, et ouvriront les 20h sur des titres du genre : « Un jeune gamin de 25 ans, pris à partie par des fascistes blancs, qui refusaient de se faire cambrioler« . Suivra la logorrhée habituelle, sur les quartiers défavorisés, les cités difficiles, les jeunes face au racisme et à la discrimination, et que sais-je encore. Quant aux habitants, circulez, il n’y a rien à voir ! N’oubliez pas de payer vos impôts.

Gérard Brazon (Libre expression)

 

Share

Police et Gendarmerie au service du pouvoir en place ! Certains Policiers ou Gendarmes obehissent aux ordres a contre coeur !!!
C’est malheureux de parler comme ca ,mais
J’espere que tous les connards de Francais qui ont votes pour Macroc au mois de Mai ,pour beaucoup d’entre eux se feront depouiller chez eux pendant les Vacances d’ete , par la racaille et les migrants ,et surtout, qu’ils viennent pas se plaindre ,ils auraient juste ce qu’ils meritent !!!

Rien a dire de plus ! C’est exactement ca !!!

Qui veut encore faire du tourisme en France ? Si tant la police que les citoyens français sont aussi lâches, personne ne veut courir le risque de visiter la France. Surveillez les frontières, expulsez tous les musulmans , fermez les mosquées, interdisez le halal et surtout ne leur accordez ni subsides ni le droit de vote, Traitez les comme ils traitent les dhimmis dans leurs pays.

Pas plus tard que ce matin, José Bové, invité de France Inter, demandait à M. Macron d’ouvrir les frontières à tous les clandestins pour leur accorder le « Droit d’Asile » !!!
Nous ne sommes pas au bout de nos misères !!!!

Eh oui, la France est devenue un asile d’aliénés.

LE PÈRE LUXEMBOURGEOIS DE JOSÉ BOVÉ TRAVAILLAIT SUR LES OGM A L’INRA, CE D’APRÈS SES PROPRES PUBLICATIONS SIGNÉES J-M BOVÉ !!!

Vu le style de personnes qui se sont jurés d’en faire leur souffre-douleur, je lui conseille de s’entrainer au marathon sans plus tarder.
Je lui déconseille les WC à accès public d’où il se fait régulièrement photographier à l’insu de son plein gré.
Sur certains réseaux, son album pissotières tourne à 40 ou 50 photos, il est très fragile le José…

La Gendarmerie a bien baissé ! Cas personnel : T°, Lettres, LRAC, rencontre avec la Chef, Lettre au Préfet et Procureur !! Pas de visite, Aucune notion de Droit élémentaire.
Au niveau National, c’est plus grave !
« Les petits ruisseaux font les grandes rivières ». La France n’a plus confiance.
L’Etat nous doit la SECURITE; Défaillant, il interdit armes et légitime défense….
On fait quoi ? J’ai mon idée…

« Cambriolages à La Défense : que fait la police ? ». Elle surveille les mosquées des cambrioleurs.

que cette saloperie de cambrioleur approche a 3 mètres d’un balcon d’un ministre ou de la famille d’un élu ou ex élu et ils lui feront même une coloscopie
égalité qu’ils disent

Pour moi c’est simple : celui que je prends sur le fait n’aura plus jamais ni l’envie ni l’occasion de recommencer…

J’ai eu moi même affaire à ce genre de situation. Je me suis fait fracturé mon véhicule, mais le voleur (d’un sac) a laissé une goutte de sang. Les gendarmes sont venus, prélèvement. Ils m’ont prévenu : six mois. Le sac a été retrouvé dans un champ dans la direction d’une zone de non droit à deux roues. Non lieu.

Et oui,si S. Jallamion lit votre papier il doit bien rigoler !!Mais c’est bien vrai ce que vous dites , ce n’est plus le malfrat qui est traqué ,c’est au citoyen lambda de prévoir un éventuel cambriolage et plus si affinités.Donc de transformer son habitation en fort Knox , et d’éviter d’appeler la police ce qui ne servira à rien.Alors comme vous le dites si bien un jour ou l’autre se formeront des milices d’auto-défence , et là la police agira pas contre les voleurs mais contre les milices. C’est à désespérer , et je désespère.

Les policiers ne sont que des fonctionnaires qui doivent appliquer des décisions, au péril de leur vie. Je les plains. Ceux qui sont à blâmer sont les hommes politiques. Mais on ne règle pas les problèmes en les fuyant. Ils seront débordés par le peuple qui prendra la situation en main.

Sur le dessin
A Paris et banlieue les flics ont ordre de laisser les deux roues motorisés avec conducteur sans casque et aussi roulant en faisant un excès de vitesse ou rodéo de nuit comme de jour DE NE PAS INTERVENIR.
Ce conducteur pourrait tomber et se bléser ou mourir !
C’est donc à la Loi de s’adapter à ce genre de comportement et non l’inverse…

La police fait ce que les politi-chiens leur disent : -« Ne faites-rien sinon vous serez personnellement responsables des émeutes de nos occupants, voir même d’une guerre civile ! Vous ne voulez pas que votre nom finisse dans les livres d’histoire pour avoir déclenché la troisième guerre mondiale tel Gavrilo Princip n’est-ce pas ! ?? » Ces menaces, les sanctions du quotidien, les juges relâchant les délinquants à l’aulne de leur taux de mélanine, l’interdiction de pourchasser les fuyards, de verbaliser certaines population pour les infraction routières : Tout cela achèverai n’importe quel policier idéaliste. Ils bossent la peur au ventre, priant… lire la suite
Aujourd’hui le cas de conscience du policier se propage au militaire qui se barricade derrière le devoir de réserve, à l’exception de quelques généraux qui au prétexte de rallonge budgétaire « dissertent » sur leur droit à la parole. Inévitablement une auto-défense va se constituer en milices. Et le policier et le militaire qui viendront pour les interdire en seront les premières victimes. Les forces dites de l’ordre auront en face d’elles, un ennemi ^bicéphale : d’un côté le djihadiste de l’autre le français autochtone qui refusera de se faire égorger. Il est possible que ces mêmes forces de l’ordre s’allient avec… lire la suite

Sans oublier que c’est le cochon de contribuable qui doit éternellement mettre la main à la poche: impôts en constante augmentation pour payer les allocs de ces parasites, dépenses importantes pour sécuriser son logement, sinon l’assurance ne rembourse pas, impôts locaux en hausse constante pour construire des logements sociaux à ces inutiles etc…
La liste serait trop longue. Ce n’est hélas pas avec Jupiter que les choses changeront

Pas faux mais n’oubliez pas qu’en pareil cas ces Français résistants, invisibles et polymorphes ne produiront plus ni travail, ni impôts.
De là, les forces de l’état ennemi des Français ne tiendra pas très longtemps.

La démonstration de puissance permanente de nos kapos n’est qu’un aveu de fragilité, quand on est balèze inutile de mettre la pression en permanence. (justice d’exception, chantage, répression de l’expression « ne pas stigmatiser » la minorité nuisible et réprimer les non-nuisibles etc..)

Nos kapos flippent, tout le démontre.

Ce ne fut pas seulement un peu le sort de l’OAS mais carrément sont sort c’est fumiers de la police parallèle de degaulle ont fusionnés avec le FLN pour poursuivre les militants d’Algérie française les ont livrés au FLN et pas seulement la police parallèle aussi les gardes mobiles et la gendarmerie.

De Gaulle, ce vieux rat crevé …
Je vais encore me faire des amis avec ses groupies, c’est pas grave du tout.

wpDiscuz