Carcassonne : les paras face à des agresseurs « de type maghrébin »

Publié le 29 septembre 2015 - par - 53 commentaires - 15 496 vues
Share

AV 3Les parachutistes du 3 ème RPIMA sont des troupes d’élite, qui ont été engagées sur tous les champs de bataille.

AV 3 EME

Après une agression et une tentative d’agression très récentes sur des personnels du régiment, l’adjoint du lieutenant-colonel Jean-Come Journé, chef de corps, préconise à ses paras la vigilance, la réactivité et la pratique régulière de techniques de combat rapproché et de sport de combat. Il rappelle également qu’il est nécessaire de se défendre et cite en exemple le cas du soldat britannique décapité en 2013 en pleine rue à Londres. Fidèle à la devise du régiment « L’exigence dans l’action ». Des propos qui auraient plu au Général Marcel Bigeard, qui fut chef de corps de cette prestigieuse unité d’élite lorsqu’elle se nommait encore le 3 ème RPC, et qui aurait ajouté « Croire et oser », « Premier, Partout, Toujours ». 

AV 3 E RP

Du jamais vu à Carcassonne depuis l’implantation du régiment. Les chefs du 3° RPIMa obligés de mettre en garde leurs officiers, sous-officiers et parachutistes contre les risques d’agressions envers les militaires.

Très réactif face à cette menace, une note préconise la pratique régulière de techniques de combat rapproché et de sport de combat. Elle rappelle également qu’il est nécessaire de se défendre et cite en exemple le précédent du soldat britannique décapité en 2013 en pleine rue à Londres par des jihadistes, en détaillant les faits, la description des agresseurs et les mesures de précaution. 

 Tout est parti de 2 agressions (ou tentatives) très récentes sur des personnels du régiment ou de la BdD [brigade].

Selon les informations recueillies, la première agression s’est déroulée voici quelques jours à 8h30, dans un virage à l’entrée de MONTLEGUN (sens Lac de la CAVAYERE – CARCASSONNE), où 2 sous-officiers du régiment effectuent un footing. Ils sont en tenue de sport réglementaire et donc facilement identifiables. Alors qu’ils courent sur la piste cyclable à gauche des voies de circulation face aux véhicules, ils croisent un véhicule type 306 break couleur bleu nuit qui fait un écart volontaire dans leur direction dès que le conducteur les remarque. Les victimes ont fait état de « Deux occupants étaient à bord de la voiture – de type magrébin, bruns, cheveux courts et légèrement barbus . »

A ce stade du dossier, Il ne fait aucun doute sur le fait que le conducteur, reconnaissant des militaires, a voulu intimider en déportant son véhicule vers les coureurs « comme s’il allait les percuter »… affichant au passage un large sourire… L’information a rapidement ciculé parmi les personnels, familles et amis du régiment, et il semblerait que « la situation n’a présenté un danger réel. L’incident n’a pas été plus loin. La plaque n’a pas été relevée…. »

Deuxième agression : l’agresseur est un maghrébin d’environ 35 ans

L’adjoint du colonel du régiment a révélé une autre agression dans une note de service, dont Riposte Laïque s’est procurée une copie : « 2) Vendredi 11 septembre vers midi, un Cch [Caporal-chef] de la BdD a été agressé volontairement au niveau du rond-point des berges de l’Aude. Alors qu’il circulait à moto et en tenue de treillis, un individu lui a jeté dessus 2 cônes de chantier en plastique dont un qu’il l’a touché. Le Cch a stoppé sa moto et s’est dirigé vers l’individu qui a aussitôt tenté de le blesser en lui jetant dessus un très gros caillou. Puis l’agresseur est aussitôt remonté dans sa voiture et a démarré percutant délibérément l’arrière de la moto du Cch. Un témoin de la scène (un Cch du 3) est alors intervenu et a mis son véhicule en opposition, bloquant la route à l’agresseur (bravo à lui). L’agresseur s’est enfui empruntant pour ce faire un sens interdit à contre sens. L’agresseur est un maghrébin d’environ 35 ans…. ».

Dans ce dossier d’agression caractérisée, la plaque a été relevée. Une plainte a été déposée. Ces 2 actions mettent à nouveau à jour des modes opératoires visant clairement à s’en prendre à des personnels en tenue. L’intimidation et la volonté de blesser est établie.

Il semblerait que ces actions soient quasiment toujours des actions non planifiées, assimilables à des actions d’opportunité. Le personnel agressé est toujours en tenue et c’est ce qui déclenche l’agression. Les agresseurs circulent toujours en voiture et agissent toujours de manière lâche.

A la lumière de ces faits, les personnels en tenue du 3 ème RPIMa ont compris qu’ils étaient devenus désormais des cibles… « Cibles » qui doivent rester vigilantes.

Pour mémoire, Le 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine (ou 3e RPIMa) est un régiment parachutiste de l’armée de terre française, un régiment d’élite, comme le précise le site Wikipedia. Il est l’héritier du 3e bataillon colonial de commandos parachutistes créé en 1948 et du 3e régiment de parachutistes coloniaux. Le régiment appartient à la 11e brigade parachutiste. Deux fois cité à l’ordre de l’armée, il est dissous après son sacrifice lors de la Bataille de la RC 4 en octobre 1950. Lors de cet épisode le 3e BCCP du capitaine Cazaux et le 1er BEP du commandant Segrétainvont pratiquement disparaître.

av bigeardMarcel Bigeard, officier le plus décoré de France, a commandé cette prestigieuse unité.

Recréé le 27 décembre 1951, il reçoit l’appellation de 3 ème bataillon de parachutistes coloniaux le 28 mai 1952 et s’illustre encore en Indochine où il est de nouveau cité à l’ordre de l’armée à la suite de la bataille de Na San. Il est une fois encore dissous en 1953 après avoir fourni l’ossature du 5ème bataillon de parachutistes vietnamiens.

para avec hélicos

avec para du 1 er RCP

De nouveau recréé, le bataillon prend l’appellation de 3e régiment de parachutistes coloniaux le 1ernovembre1955 sous les ordres du lieutenant-colonel Bigeard. Il est présent dans toutes les grandes opérations en Algérie et participe aux combats de Bizerte.

avec dernier parachut Dien au sol

paras Francis

avec dernier parach 3

Avec dernier parchut Dien 4

Les parachutistes des bataillons ayant précédé le 3 èm ont été engagés en Indochine, dans de durs combats, précédent leurs frères d’armes les bérets verts Américains dans cette zone de conflits

Devenu le 3e régiment de parachutistes d’infanterie de marine le 1erdécembre1958, il rentre en métropole et s’installe le 22juillet1962 à Carcassonne où il est entièrement professionnalisé en 1976.

largage parachutistes

avec mortiers

En 1968, le régiment intervient au Tchad lors de la première guerre civile tchadienne, puis en 1978 au sud Liban où son chef, le colonel Salvan, est grièvement blessé, puis à Djibouti, de nouveau au Tchad, en Centrafrique, en Nouvelle-Calédonie, au Togo, au Gabon, au Rwanda, en Irak, en Turquie, au Zaïre, en ex-Yougoslavie, au Congo et enfin au Kosovo où il obtient sa cinquième citation.

av 3 ème RPIMA

Ces faits extrêmement graves montrent que certains éléments subversifs, installés et implantés sur notre sol, ayant pris parti pour DAECH, n’hésitent pas à attaquer des militaires Français désarmés, qui se rendent à la caserne le matin ou qui pratiquent leur sport, alors que ces soldats sont des parachutistes d’élite. La prompte réaction du Commandant adjoint de l’unité doit être saluée. Néanmoins, depuis ces graves agressions, aucun ministre du gouvernement Valls ne s’est ému de cette situation dans la presse ou par communiqué, alors que ces parachutistes constituent le dernier rempart de la Nation contre le terrorisme qui nous menace.

Francis GRUZELLE
Carte de Presse 55411
Une Histoire qui nous a value une crainte des civils et de la commuté maghrébine : A mon époque au 7 éme RIMA de Fréjus au camps Lecoq ( les engagés) on descendait à St Raphael ou dans le coin…. les maghrébins changeaient de trottoir, ils n’ataient jamais seul ( ils avaient peur ) il est vrai qu’à la suite d’un problème avec la communauté du coin… Le 7éme et les marins de l’Aéronavale sont descendus à Fréjus et après des échauffourées la troupe à été consigné 3 mois au camps boff ont s’en foutaient on était souvent en manoeuvre… lire la suite

Moi j’ai été 16 mois au 13 en 65 66 pas d’emmerdes dans le Métro ,il n’aurait pas fallu ,car à l’époque on mordait

Pour avoir servi quelques années au 3 (entre autre) dans les années 90. Je peux vous affirmer que ce genre incidents étaient déjà monnaie courante à l’époque ! La seule différence est qu’aujourd’hui les gars sont encouragés à riposter, alors qu’à l’époque cela nous menait directement en correctionnelle… Pour exemple un de mes plus proches amis s’est retrouvé condamné à 1 an de prison ferme vers 1991 avec un groupe de camarades, pour être allé botter le cul d’une poignée de « racailles » dans une cité Carcassonnaise, après qu’un gars de leur compagnie ait été à moitié égorgé lors d’une agression… lire la suite

MILITAIRES PLEASE RENFERSER CE GOUVERNEMENT DE POURRIS ET JUGEONS LES!

Pour ça il faudrait qu ils aient des couilles !

Paras, vous avez droit au respect et à l’Amour des Français !

On les attrape et on les vire.

Du jamais vu si on tente d’oublier les militaires du 3 agressés par plus de 70 Algériens un soir de match, n’est-ce pas?

Malheureusement c’est loin d’être du « jamais vu », c’est même hélas chose courante !
Par contre n’oublions pas le nombre de nos camarades militaires issus des mêmes minorités, qu’il serait dramatique d’assimiler à ces crevures…

on vous attend et tous ensemble qu est ce qu on attend on en a marre

moi je dis que les commandant d’unités doivent remettre les sorties punitive au tableau (plus connu sous ratonnade) pour leurs montrer qu’il ne font pas la loi nous au retour d’Irak on en a fais une parce qu’il avait casse la main a coup de batte d’un jeune EVAT qui faisait ses classes

Ce genre de sortie s’est produite d’ailleurs au 3 en 1991, après qu’en para ai eu la gorge tranchée lors d’un agression à Carca’, (il a heureusement survécu).
Bilan, une bonne partie des gars se sont retrouvés condamnés à de la prison ferme, mais ni l’armée, ni les officiers qui ont autorisé cette sortie, ni les sous-off qui l’ont encadrée n’ont eu de comptes à rendre !
Comme d’habitude, ce sont les Paras de base qui ont du subir les conséquences…

les socialos et communistes complices de ces crapules depuis la fin de la guerre d’Indochine car en 1954 quand les soldats français rentraient à la fin de la guerre , même les cheminots de a CGT les insultaient

Bien Francis Gruezelle, carte de presse 55411, la semaine dernière j’ai déposé le lien de cette affaire. Vous venez de faire un « vrai travail » de journaliste.
Je vous préfère dans ce rôle que dans celui de nous trouver du général 2s qui n’ont rien à nous vendre et qui ont fermé leurs »gue…s » pendant des décennies. Généraux bedonnants tellement repu de fiestas comme ils savent si bien les « faires »organiser!
Allez carte de presse 55411, vous venez d’obtenir 1/2 point d’estime. Cordialement

Mais qu’est-ce qu’elle attend, l’armée ? Les ordres du « chef des armées »….?

Oui, car c’est son rôle, autrement cela s’appelle une dictature militaire, ce qui serait une négation totale de tout ce que représente la France, et pourquoi tant de nos soldats ont donné leur vie…
A chacun son boulot, aux policiers le maintien de l’ordre et aux soldats la guerre, (le plus loin possible de chez nous svp)…

Ce n’est hélas pas nouveau. Il y a au moins deux décennies, un jeune engagé se fait agresser par quelques membres d’une communauté très présente dans la ville. De retour de tournante, ses camarades apprennent l’incident et font justice eux-même dans un bar fréquenté par cette communauté (je tiens l’anecdote d’un participant). Gros clash dans le bar, le patron appelle la police qui lui répond que comme il s’agit de militaires, c’est la caserne qu’il doit contacter, la bagarre peut donc se poursuivre tranquillement. Avant de partir, les militaires font la quête, déposent une grosse somme sur le comptoir en… lire la suite
Dans les années 60 à Toulon les bandes de « blousons noirs » emmerdaient les marins. Marre de se faire attaquer le bruit s’est vite répandu dans l’arsenal et dans toute la flotte d’une expédition punitive. Elle a eu lieu , j’y étais !! Rasage de crâne, et tabassage en règle ont eu lieu sur ces voyous dont certains venaient même de Marseille et alentour. Après on a été tranquilles et la population toulonnaise qui aime sa Marine nous a applaudi et en plus on a fait la une des médias de l’époque TV, journaux qui n’avaient rien a voir avec ceux… lire la suite

Ha!! je me souviens quand nous étions à Toulon on allaient au quartier « Chicago », la pas de problème aux moindre problème juste un cris  » A moi la colo » et là les marins, la légion, les troupes de marine arrivaient.. Seul problème quand les Ricains revenaient d’Asie, on n’avait plus les Péripépatitiennes pour nous, les Fr contre $ on faisait pas le poids mais on faisait la fête, on échangeait nos insignes Ah ca se fait plus !!!!

Vous m’avez devancé dans la réponse. A Nîmes en 64, nous avons eu les mêmes soucis avec les blousons noirs d’où les consignes fréquentes au quartier mais les 4décembre (fête des artilleurs) l’école de sous-officiers et le régiment voisin avaient quartier libre, ces pingouins étaient purement et simplement scalpés.

Malheureusement, vu la tournure des évènements, il va falloir apprendre à nos enfants à faire la guerre.

pourquoi nos enfants nous on est pas capable de le faire

A notre âge!!!

je viens de consulter le dictionnaire pour me rappeler la définition exacte de ratonade.

C’est certes un gros con, mais à ce propos difficile de lui donner tort…
Les russes ne frappent quasiment que l’ALS et autres « modérés », pour que Bachar Al Assad apparaisse comme seul rempart contre Daech et sauve son cul.
Hélas une telle stratégie est vouée à l’échec, car ce sont les dictatures arabes qui ont permis l’émergence des groupes jihadistes, avec bien sur le financement des pétromonarchies, trop heureuses d’aider à détruire l’Occident, comme leur dogme wahhabite le préconise…

et VALLS a l assemblee aujourd hui

Faudrait il qu’ils en possèdent un jour et surtout qu’ils soient capable de les utiliser !
Par contre du chimique, du bactériologique, voir une bombe « sale », (comme s’il en existait de « propres »…), c’est nettement plus réaliste à court ou moyen terme.

Les musulmans ne souhaite que la guerre ce petits islamiste mange tapis n’a qu’à rester pendant deux heures avec nous et là il comprendra sa souffrance ! Franchement on marche sur la tête. Encore un immigré qui est venu nous envahir mais personne pour nous défendre si ce n’est les Paras.

Un peu plus viril que la réaction du chef du corps du 8e qui n’a rien trouver de mieux que de consigner ses gars!

La 6è photo en partant du bas provient du film « Les Bérets Verts » de John Wayne avec John Wayne et c’est lui que l’on voit téléphoner. Donc rien n’a voir avec le 3è RIPMa.
Mais lors d’un documentaire sur John Wayne, celui-ci, dans les années 70 avait remarqué qu’aux USA c’était déjà les minorités qui imposaient ses lois et que cela allait dégrader la cohésion du pays.
Et puis John Wayne, dont la tête avait été mise à prix par Staline ne peut pas être mauvais, bien au contraire.

bjr,et sur la photo au dessus, le jeune soldat est un ami ….très bon ami…Il à fini sa carrière commandant

Enfin un Officier a osédire et agir en réaliste et concret ….Je suis fier d’avoir appartenu à ce Régiment ,ETRE et DURER.
.

Ce n’est pas la première fois que les paras du 3 sont agressés à Carcassonne. Déjà en début d’année, quelques paras et leurs compagnes s’étaient réunis à la terrasse d’un restaurant de la ville, ils on été assaillis par une trentaine de maghrébins.
Je rappelle les précédents à Castres où les paras du 8 se sont frottés à d’autres maghrébins parce qu’ils avaient protégé une jeune fille. L’un d’eux à perdu un œil dans la bagarre et a dû résilier son contrat.

Je vois régulièrement sur les rares sites dédiés aux forces de police et de l’armée des articles nous annonçant soit les suicides des collègues, soit les agressions incessantes de la racaille envers les forces de l’ordre. C’est vrai que c’est intolérable et je compatis mais je n’oublie pas que c’est surtout la population qui morfle et elle, elle n’a pas le droit d’avoir d’armes pour se défendre ! Oui la population honnête et laborieuse qui paie un lourd tribut à la délinquance et à la criminalité et dont le métier n’est pourtant ni la sécurité ni l’ordre sur le territoire… lire la suite

malheureusement dupont/durand ne voit rien venir ou ne veut rien voir

Qui arme qui et, pourquoi faire ? http://www.dreuz.info/2015/09/11/boum-un-cargo-daide-aux-refugies-bourre-darmes-et-de-munitions-intercepte-en-grece/ D’abord un déversement de milliers et bientôt ils seront des millions de (clandestins=migrants= réfugiés= intouchables) dont 80% de JH en parfaite santé. A votre avis que va-t-il se passer dans peu de temps quand toutes ces armes qui déferle en flot continu, car ce n’est pas le 1er cargo chargé d’armes intercepté et ne parlons de ceux qui ne l’ont pas été, alors ? Ah je sais, la solution habituelle c’est la tête dans un trou, ne changeons rien, comme ça, 1, pas de nouvelle = bonne nouvelle et 2, ils ne… lire la suite

« car depuis que la couleur rose a commencé à se diluer sur les gouvernements d’Europe, elle commence par prendre la couleur finale qui curieusement tend vers le rouge. »
Et c’est pourquoi ce sera la fin définitive du socialisme !

S’ils ont envie de se battre, n’entravons pas leurs désirs, envoyons-les en Syrie contre daesh….ils seront satisfaits.

rejoinder leurs camarades SAS qui sont sur le terrain …

J’espère que l’armée réagira pour protéger le peuple français de tous ces barbares qui sont malheureusement avec l’aide du gouvernement dans la place, en train de prêcher et de s’armer contre nous ! Je suis prête à me battre à vos côtés !

francaie reveillez vous,nous sommes en guerre contre les musulmans islamistes,si en 2017 vous voter pour umps et ses satelites cela sera 5ans de plus et 5millions de plus d’immigres a majorite musulmane,vous n’avez pas le choix,un seul parti peut sauver notre france lefn sans cela,le bateau ou le cercueil a vous de decider

En 1968, j’étais appelé ( volontaire parachutiste) à Bayonne, puis à Dakar, régiment inter-armes sous les ordres du général Bigeard. Il était simple, direct, très paternel avec la troupe, surtout les bérets rouges. J’ai gardé 2 jours sa villa et sa famille charmante et respectueuse d’un simple soldat comme moi. Il nous pardonnait presque tout, mais jamais le vol entre camarades, il doublait alors la peine… C’était un homme, un vrai, c’est un homme de cette trempe qu’il nous faudrait en ce moment, mais hélas, quand il a été un temps ministre sous Giscard je crois, il s’est rapidement fait… lire la suite

Enfin un Officier qui ne fait pas du carrièrisme et qui porte ses balloches. Mes respects mon Colonel.

les agresseurs sont toujours de « type maghrebins » ce n’est pas une surprise. mais pas d’amalgame, ils sont sans doute bien intégrés et protégés par les lèche babouches

Ou alors il s’ agit de « déséquilibrés »….

Non tout simplement de personnes achetés pour un travail ou un logement social et pour une voix ou deux aux élections

En quoi le fait de décrire les agresseurs de « type maghrébin » vous fait penser à un amalgame ? ils ont réussi à incruster ce mot dans votre mémoire ! je pense plutôt que vous auriez voulu écrire « ne pas généraliser », mettons le vocabulaire de la bien-pensance au rebut.
En agressant nos soldats, ils veulent ébranler notre défense, j’approuve les consignes du chef de corps et son adjoint voilà des chefs qui ne se contorsionnent pas pour nommer un chat, un chat !

à quand la révolte des militaire est policier pour mettre le président hollanmerde avec c’est compare de ministre sadique est tueur en prison pour meurtre et trahison de la patrie………..

un militaire qui se fait agresser aux etats unis peut se permettre de tuer son assaillant en toute légitimité !

wpDiscuz