Caroline Reverso-Meinietti : le passé de la France n’a plus lieu d’être !

Publié le 18 juin 2017 - par - 35 commentaires - 3 219 vues
Share

Elle est charmante, Caroline Reverso-Meinietti, très emblématique de cette génération qui fournit, comme on fait défiler des mannequins pour une collection, des chroniqueuses télévisuelles, des présentatrices-météo, des « féministes » dépoitraillées aux seins impossibles et aux hanches de cavalières, et, pour ce qui nous concerne ici, des candidates macroniennes à l’Assemblée du Peuple Français. Un gynécée auto-enfanté, pouponné par les infirmiers du désastre, éduqué au Nutella, à la pizza sous cellophane et à The Voice, promu dans la République par des as de la communication et livré clés en mains à un public choisi pour sa tolérance infinie au degré zéro de la culture.

https://www.valeursactuelles.com/politique/le-passe-de-la-france-na-plus-lieu-detre-les-propos-siderants-de-ladversaire-en-marche-de-ciotti-84985

Écoutons bien ce que nous dit cette luciole éclairant vaguement la nuit intellectuelle qui nous noie aussi sûrement que la main fermière maintient sous l’eau la tête du chaton excédentaire. Impeccablement maquillée, les ongles faits, l’air de s’y connaitre et l’insolence rivée à la lèvre inférieure comme le cadenas des stupides aux rambardes du Pont des Arts, la créature aboutie de notre Président annonce, de sa voix ferme et limpide, notre mort.

Mort de la mémoire. Mort de l’Histoire. Mort de Racine et de Camus. Mort de Berlioz et de Villon. Mort de Cézanne. Mort de Flaubert.

Mort de Dante et de Cervantès. Mort de Vivaldi et du Greco. Mort de Schiller. Mort de Pouchkine. Mort de Balzac et de Rodin. Mort de Shakespeare.

Mort. Mort. Mort du charme et du mystère, du génie, de la souffrance et de l’humaine condition. Mort de la compassion et de la tragédie, mort de l’individu et de sa liberté de penser. Mort. Cette femme sans affect et sans âme, cette désignée par le pire, cette chose sans consistance accédant soudain au pouvoir, nous annonce la mise en terre de tout ce par quoi nous avons été hissés au rang d’adultes transmetteurs de ce miracle nomme culture. De cette gemme inégalable nommée civilisation.

Il convient ici de ne se faire aucune illusion : débarrassée de son passé par des criminels en charge de le lui transmettre et qui ont failli à cette tâche, Caroline Reverso-Meinietti, demain, fera faire feu, militairement, si on lui en donne l’ordre, sur les pas-d’accord, les contestants, les résistants au déracinement. Avec la même raideur méprisante qui nous intime aujourd’hui, de sa bouche peinturlurée,  l’ordre de nous taire à jamais, elle finira le travail à la pelleteuse, sur les fosses communes de ce qui aura été, un jour, la France et, au-delà, l’Europe fondatrice de la moindre des choses constituant la modernité. Cela porte un nom : barbarie.

C’est un fait : en l’An 2017, le citoyen Emmanuel Macron, porté à la tête de son pays par le renoncement des gens, a disséminé avec leur silencieux accord les robots chargés de nettoyer la vieille cité. Nous allons maintenant assister, incrédules, à la mise en oeuvre du programme. Notre seule défense sera d’en rire, du réveil à la nuit, d’en rire heure par heure, jour par jour, sans trêve ni repos, comme on se nettoie un coin de peau souillé, comme on récure une marmite brûlée, comme on se libère d’un mauvais rêve. Rire, jusqu’à en crever.

Car nous ne pouvons attendre le moindre secours de ceux qui pourraient encore, par l’esprit, arrêter le flot toxique. Où sont les D’Ormesson, les Académies, les Sages, les historiens, les Badinter (Monsieur), les héritiers d’Aron, de Revel, de Ferré, de Coluche ? On nous dit qu’ils se nomment présentement Attali, Plenel, Dély, Domenach, Kepel, Sifaoui, Cohen, et qui encore ? Pitié ! Par Dieu, pitié pour la France ! Pas eux ! Pas ceux-là, qui ont fabriqué ça : Caroline Reverso-Meinietti .

Qui a hélas quelques belles semaines devant elle, si elle est élue.

Si elle est élue.

« Le passé de la France qui n’a plus lieu d’être…« . Moi, le mécréant, je prie pour pour le miracle qui la renverra, demain Dimanche 18 Juin 2017, cent ans après le sacrifice de mes anciens au Chemin des Dames, au salon de beauté dont elle n’aurait dû sortir que pour aller se trémousser du cul au barbecue halal des quartiers nord de Marseille.

Jean Sobieski

DERNIERE MINUTE : ELLE EST BATTU PAR ERIC CIOTTI 

Share

C’est qui cette greluche attardée qui se prend pour une intelectuelle ou je ne sais quoi d’autre encore. Qu’on la jette dans une fosse aux lions. Aussi belle qu’elle est ignarde décérébrée, ca promet. Qu’on vire toute cette clique de fossoyeurs islamo-mondialistes

OUI , OUI , OUI et RE-OUI !!!

Et que fait-elle dans la vraie vie, cette greluche ?

POUR MOI , VU SON  » COMPORTEMENT » SANS DOUTE PAS GRAND CHOSE !!!

On ne peut tendre vers l’avenir qu’en s’inspirant du passé. Bien avant elle des hommes voulaient faire table rase du passé.Les poubelles de l’Histoire en sont remplies.

Caroline Reverso n’a plus lieu d’être, mais ne lui en déplaise, le passé est la clé du présent. Elle seule permet de comprendre le présent. Et sans cette clé, pas de futur.
La France en Marche est une bulle qui vend un futur bidon et impossible, donc de la fausse monnaie. Légale, avec 2/3 des votes, mais pas légitime avec seulement 1/3 de votants (abstentions+blancs+nuls).

Ouf elle est rétamée !!! bon débarras.

 » Quand tu ne sais pas ou tu vas, regarde d’où tu viens « .

Cher Jean, permettez moi cette familiarité, les noms de ces grands penseurs, de ces grands écrivains, de ces grand philosophes n’évoquent strictement rien à la donzelle.
Toute sa vie, encore si courte, ce qui pourrait constituer un début d’excuse, la coquine n’a été nourrie qu’au ketchup-attali, qu’au macdo-plenel, qu’à la sauce-macron.
S’il y a un bon Dieu, il nous préservera de cette huitième plaie.
Je viens d’apprendre aujourd’hui qu’il y en a un.
C’est pour moi une révélation, moi qui ne suis pas croyant!

16 juin: Caroline Reverso-Meinietti « Le passé de la France n’a plus de raison d’être »
19 juin: Caroline Reverso-Meinietti c’est du passé

👍👍👍👍👍

Quell connasse pouquoi ne pas annuler totes les manifestations a ka mémoire des Français morts pour la France .
Le 14 Juillet aussi !

La candidate fossoyeuse a perdu les élections, signe peut-être que les électeurs n’avaient pas envie de cette crétine. Le monde futur que nos mondialistes nous préparent c’est en effet un monde anhistorique, sans passé, sans histoire, d’où l’intérêt du métissage et de l’immigration massive pour y parvenir le plus tôt possible.

Nous voila débarrassés de cette péronnelle mais jusqu’à quand ? Combien de clone de cette débile vont siéger à l’AN ?

Bon , heureusement CIOTTI était là , et les électeurs ont eu deux poils de bon sens tant mieux.Cette donzelle , n’a plus qu’à retourner d’où elle vient : du néant.

Oui fort heureusement, elle a été battue assez sèchement par Eric Ciotti. Tous les électeurs n’ont pas encore perdu la raison. A défaut du FN et même s’il est souvent loin des attitudes que souhaiterions, celui-ci représente néanmoins un moindre mal chez LR.

J’ai 64 ans je n’ai pas connu la guerre je ne m’en plains pas mais passionné d’histoire, de celle de 14 et celle de 40, il ne passe pas une semaine sans que je pense à ces jeunes garçons qui se sont fait massacrés pour que nous puissions être libres dans l’honneur et la dignité. Qu’en à t’on fait, on l’a souillé on ment à longueur de journée et d’année on donne notre patrie à l’islam et à l’immigration pour pouvoir se maintenir ou arriver au pouvoir qu’elle honte que l’opprobre les accompagnent. Quand je pense à ces jeunes qui… lire la suite
A perdu définitivement le contact

Merci à vous @Nuch pour votre rappel:
« Le devoir de mémoire incombe à chacun de le rendre inoubliable. Ceux qui sont morts pour que nous vivions ont des droits inaliénables. Laisser la mémoire se transformer en histoire est insuffisant. Le devoir de mémoire permet de devenir un témoin… »

Si je lis bien la dernière minute, elle a été battue par Eric Ciotti ?
OH put.. tout ne serait pas perdu ?

Que le passé de la France n’existe plus pour la génération selfie et son président smartfone, c’est pas grave car dans le reste du monde les gens comme moi ont étudié dans des lycées francophones l’Histoire, la langue, la littérature, la culture etc… Venez me dire, à moi flamande, qui ai fait mes études dans un lycée francophone à Bruxelles que le passé de la France n’a plus d’importance, d’autant plus que nous avons été colonisés à répétition par la France… la Bataille des éperons d’or en 1302 est même la fête nationale flamande… Napoléon, Waterloo… ne vous inquiétez pas,… lire la suite

Cette bécasse devrait comprendre que le passé est le socle du présent. Le présent est le résultat du passé. Le passé on peut vouloir l’oublier mais il est toujours là, certains le rappellent, d’ailleurs, à bon ou mauvais escient

vrai mais visiblement on leur apprend à l’école qu’avant eux il n y avait rien! ils nourrissent de merde des esprits vides de leur contenu, et malheureusement, seule une vraie guerre saura les réveiller, et encore je n en suis plus certaine tant la bêtise est bien implantée et le pays vendu a sa cause pour les intérêts de quelques uns!!! Les leçons de l’histoire ne sont jamais retenues et la barbarie est pour eux une lointaine ennemie, alors qu’elle est tous les jours à leurs portes! Pauvre monde

elle donne tort à Edwin Plenel en prouvant que les français n’ont pas voulu d’une ânesse ,fusse t’elle accompagnée de la photo du gourou cosmo planétaire sur ses affiches

Nabilla s’est mise En Marche, mais elle n’a pas été bien loin comme on aurait pu s’en douter.

Cette pouffe n’a jamais eu lieu d’être.

Aller au adieu madame ou mademoiselle on s’en fout,de toutes façons la France n’a pas besoin de vous !!!

Quel écoeurement devant ces arrivistes et ces collabos qui se présentent dans un pays dont ils méprisent l’Histoire et la Culture.
Des profiteurs, des vendus, des décérébrés incultes.

Mépris ? Pas si sur. Inculture, plutôt.

Ouf

Une abrutie robot qui cherche son quart d’heure de célébrité.

Bonne nlle !

Elle sera peut être nommée sous-secrétaire d’état aux paravents.

Encore une « allo quoi » ? Avec de tels énergumènes c’est plutôt le futur qui ne sera pas …

Ce soir je partage l’ avis d’ Henri Guaino : un électorat à vomir !!! et demain ils viendront pleurnicher ? qu’ils crèvent !

Je suis au désespoir, mon cher Jean, car je n’ai plus de passé. La nouvelle vague (d’il y a 50 ans) n’a jamais existé puisqu’elle est dépassée et même nos poilus, dans les tranchées trépassés, nous les avons inventés. Il n’ont jamais existé que dans notre souvenir et chacun sait que le souvenir est trop souvent enjolivé. Voilà une péronnelle qui se targue de connaître le droit mais, quel droit ? Le droit à l’oubli ? Je sais que je me coucherai ce soir mais je ne sais pas quel sera demain. Mais y aura-t-il un demain puisque hier n’a… lire la suite
wpDiscuz