« Chez nous », la minable histoire belge de Lucas Belvaux !

Publié le 9 janvier 2017 - par - 35 commentaires - 1 861 vues

Voici une histoire belge qui n’a rien d’amusante. Un film de Lucas Belvaux, qui est un torchon si l’on peut dire, une serpillière nauséabonde comme ils disent.

Il faut vraiment que les médias, le milieu du cinéma soient très inquiets pour faire un film avec une orientation politique aussi forte. Nous voici donc avec des élites qui, comme au temps des nazis, des soviétiques, fabriquent des films de propagande afin de distiller dans les esprits des spectateurs, la haine. A l’occasion, celle du patriote, l’amoureux de son pays, de son terroir, de sa culture et qui aimerait que l’on respecte son environnement. Un film qui en fait des débiles mentaux, des attardés au minimum, des pauvres types, si ce n’est des piliers de comptoirs, buveur de bière ou de pinard, incapables de discerner le bien du mal. Entendez par le bien, le mondialisme vivifiant et multiculturel, et le mal, incarné par le patriotisme.

Lucas Belvaux est Belge, de Namur ! Pauvre Belgique

Ce qui caractérise les socialistes, leurs mentors, leur système de pensée, c’est le mépris. Un mépris déguisé sous des allures bonhommes, le regard sympathique, le jean déchiré aux genoux pour faire jeune, les cheveux décoiffés pour faire tendance, la barbe naissante pour faire moderne et à la page. Même Gérard Jugnot s’y est mis, c’est tout dire. Tous y vont de leurs discours nougatine de la bien pensance !

Chez ces gens-là, il n’y a pas d’entre deux ! Les bobos artistes aiment la gauche, le peuple, mais pas de trop près ! Hormis sur scène ou à l’écran, ils détestent la plèbe ! Elle pue la sueur ! Ils n’aiment pas le terroir, avoir les pieds dans la boue, les mains sales des ouvriers d’usines, et le cambouis. En fait, ils sont comme de beaux discours, à la manière de Maurice Thorez qui, à 30km d’une usine où il était invité à discourir devant les ouvriers, retirait ses beaux habits de luxe de Député, sa belle montre, et s’habillait en ouvrier pour faire plus local.

Les artistes, les réalisateurs, les producteurs aiment à se déguiser en populo ! Cela leur donne des frissons. Ils ont l’impression de rendre un petit peu. Une sorte de psychothérapie qui rapporte. Alors, ils se la jouent peuple, humble et gentils. Ils font des films de paysans, mais beaucoup moins d’usine depuis que les socialistes sont au pouvoir. Ils adorent parler de la misère sur les plateaux de télé, soutenir toutes les associations droit-de-l’hommiste. Entre deux voyages aux USA, en Chine, au Japon. Ah quelle misère ! C’est dur tous ces voyages en avion, surtout en première ! Obligés de boire du champagne, faire abstraction de ce que l’on a pu dire comme conneries la veille, et penser à tous ces « pauvres gens » qui vivent dans les HLM, dans les chambres de bonnes, crèvent dans la rue. Heureusement, il y a les « restos du cœur » ! Un vrai bonheur, un petit moment de détente thérapeutique où ils peuvent, tout en restant eux-mêmes,  jouer un vrai rôle d’enfoirés sans retenue.

Ce Lucas Belvaux est de cette espèce malsaine et indigne. Donneuse de leçons, sermonnant tout ce qui n’est pas de gauche et bavant sur les patriotes. Il vient de commettre un délit d’opinion anti patriote en fabricant son film « Chez nous« ! Un mélange d’infamie, de bêtises lourdes, d’insultes et de mensonges qu’il espère voir étaler dans toutes les salles de cinéma et s’afficher dans les salons des Français par la télévision. Pourquoi ? Simple, c’est un film financé par France 3 Cinéma et France télévision, chaines publiques, et donc aux frais du contribuable.

Nous verrons donc une caricature politique à la Charlie Hebdo. Une description de personnages issus d’un cerveau socialisant, idéologue et malade.

Le scénario? « Le Bloc Patriotique » s’implante dans le Nord de la France et sa Présidente est blonde. C’est une allusion à peine feinte et une charge violente contre le Front National et Marine Le Pen interprétée par Catherine Jacob ! André Dussolier serait une sorte de père dans l’affaire ! Dommage, je les aimais bien. Il faut vraiment qu’ils aient faim ces acteurs pour se mettre en scène de cette façon ! A la veille d’élections Présidentielles. Faim pour attaquer en dessous de la ceinture. C’est profondément indigne. C’est même la première fois, que dans ces conditions, un film de propagande a pu se faire sur un parti politique qui représente mine de rien plus de 35% d’électeurs. Ce film laissera des traces dans les esprits, et je ne suis pas sûr que les acteurs soient gagnant in fine, d’avoir accepté de jouer les pantins dans cette production insultante pour les Français.

Pour conclure, que dit Lucas Belvaux des électeurs français du FN ?

Il y a des gens sympathiques , des anciens syndicalistes de Florange qui ont été happés par le FN, des gens qui ont un espoir dingue ! (l’espoir n’est que de gauche ?)

Parce que c’est vraiment un parti de croyance et de déni (Le FN), les gens prennent ce qui les intéresse, et ils n’entendent pas ce qui les dérange. (Libération du 09/janvier – page 10)

Parce que Lucas Belvaux n’est pas dans le déni ? Il n’est pas dans la croyance ? Il pense sans doute que la réalité socialiste vécu au quotidien est indolore et peu visible. Les Français sont conscient de vivre les pieds dans la boue médiatique et politicienne ! Ils sont aussi dans l’inquiétude pour leur avenir.

Non Monsieur Lucas Belvaux, ils ne sont pas dans la croyance stupide que demain tout va aller mieux ! Que demain ce sera le plein emploi, que les cités seront pacifiées, la violence stoppée, le chômage résorbé, la jeunesse éduquée, et bien instruite, etc.

Il pense quoi ce type ? Que les Français sont incapables de juger la façon dont ils ont été abusés pendant plus de trente ans ?

Il continue dans l’abject, et dans la psychologie de bazar à deux sous : Je crois qu’il y a une deuxième raison, plus terrible peut-être, qui est de l’ordre de l’inconscient, des crispations intimes ? Dès qu’on fouille un peu, c’est horrible: ma femme m’a quitté, je vote FN, mon chien est mort, je vote FN, etc. Il poursuit: Tout un monde d’isolement et de frustrations qui ne peuvent s’exprimer nulle part ! En résumé, les électeurs du FN sont au choix des cons, des cocus ou des frustrés. Tout le contraire bien sûr de ceux qui votent  Mélenchon, communiste ou socialiste ! Effarant !

Il finit sa démonstration par un a priori incroyable. Non seulement l’électeur est un con de base et frustré, mais il est sujet à la violence. On ne débat pas avec ces gens-là, ils ne veulent pas entendre. Ils cognent, ils assènent des slogans, des mots d’ordres, c’est le propre d’un parti totalitaire !

J’imagine que tous les militants de syndicats gauchistes doivent se sentir un peu visés par de tels propos ! Manifestement, Lucas Belvaux n’a jamais été dans des manifestations de la CGT, FO, SUD, CFDT, CFTC et autres  syndicats étudiants et partis politiques comme le NPA de Besancenot. Voteraient-ils tous inconsciemment et par crispations intimes, pour le Front National ?

J’aime bien les Belges en général, mais là, ils ont un Belge complètement à la ramasse et à mettre sous le Manneken-Pis en urgence.

Gérard Brazon (Liberté d’expression)

 

35 réponses à “« Chez nous », la minable histoire belge de Lucas Belvaux !”

  1. Marc dit :

    Cet article, quoiqu’abordant certains thèmes de fond, consacre une grande partie à faire le procès du caractère du cinéaste et de personnes politiques situées à gauche de l’échiquier. Cela nuit grandement à la qualité de l’argumentation, et atteint la crédibilité des arguments présentés. L’auteur serait plus crédible s’il avait choisi de traiter uniquement des questions de fond sans déraper dans le pamphlet.

  2. BOUDRY dit :

    ce BELVAUX est une  » victime  » de la propagande de son parti,il ne doit pas jouir souvent !!!!
    alors,pour compenser il se roule dans la fiente socialiste qui tremble sur ces fondements……

  3. Genevieve dit :

    Il fait dégueulasse ce mec, mal rasé, mal coiffé. C’est la mode chez les gauchistes! Ne pas se respecter soi, donc ne pas respecter l’autre!
    Attention, je mords. Je vote FN donc je cogne!
    LOL!!!

  4. Conophobique dit :

    Bof! Bof! On s’en tape un peu hein! De toutes manières… et sans manières ceux qui veulent voter FN le feront quand-même. Quand on est convaincu on vote, seul, tranquille dans son isoloir, on sait ce qu’on à y faire et on le fait. Seuls certains indécis peuvent êtres mentalement manipulés par la bobosphère et la propagande, mais les autres? Les sachants ? Ceux qui voient ce que les autres ne voient pas encore, eux ils savent, nous savons! Et nous n’avons pas peur de la bête immonde, parce-que la bête immonde aujourd’hui nous savons tous qui elle est. Elle est verte, verte mais pas écolo, non verte, de ce vert islamique qui nous donne la nausée et des maux au ventre de voir ce que notre pays devient. Et là, si la campagne de MLP est bonne, une armée de bas du front se lèvera et votera bien

  5. Parmenion dit :

    Merci monsieur Brazon pour cet article.

    J’avais entendu parler de ce « film » sans que cela ne m’intéresse plus que ça.
    Le problème est que comme le voudrais toute dictature naissante, un lavage de cerveau en commençant par les plus jeunes doit être mis en place.
    Et si voyez où je veux en venir, il faudra être vigilants pour ne pas que « l’éducation nationale » ne se jette sur cette possibilité de corrompre encore plus le libre arbitre des enfants. En ajoutant au passage des recettes à cet étron vidéoludique.
    Une telle pratique ne m’étonnerait pas.

  6. Anne-Marie G dit :

    Voilà assurément un film que je n’irai pas voir. Belvaux a peut-être cru que les antifas étaient au FN ? Je reconnais leurs méthodes musclées de raisonnement et de discussion avec leurs adversaires. Mais en fait, la motivation principale de ce nanar : il a été probablement grassement financé par le système : coco tu me sors ton nanar juste avant les élections, tu peux compter sur nos larbins médiatiques pour faire la prom, en parler et reparler sans aucune vergogne, pourquoi se gêner? Et coco si c’est pas un bide comme celui sur les extrémistes de droite de l’an dernier, tu auras droit à un susucre supplémentaire. Ouah, ouah, a répondu Belvaux en frétillant joyeusement.

  7. Bertrand dit :

    Ce film est une daube monumentale. Bourré de clichés, caricaturé à l’extrême, un vrai film de propagande qui aurait rendu fou de jalousie un certain Goebbels. Lorsque l’on sait que cette chose infâme a été financée par la RTBF (chaine TV d’extrême gauche), on ne doit même pas chercher plus loin. Heureusement, plus personne ne se laisse manipuler de nos jours par ces âneries de 3ème zone. Un bon gros navet qui fera juste plaisir aux islamo-collabos.

  8. BALT dit :

    Très bon article de Gerard Brazon. C’est la gauche qui a toujours été totalitaire.
    Les gens de gauche sont des faussaires. Ils pensent à leur bonheur personnel avant de penser au bonheur du peuple.

  9. RasLaCasquette dit :

    Moi j’en ai marre de ces films primaires avec trop de clichés : les gentils d’un côté, les méchants de l’autre (Gloups ! je fais partie des méchants). Et c’est pire quand ils prétendent faire de l’humour dans leurs « comédies sociales » qui débordent de bons sentiments :
    – les femmes du 6ème étage
    – qu’est-ce qu’on a fait au bon dieu ? (Désolée Be…Cool)
    – le grand partage
    – retour chez ma mère
    – radin
    – marseille
    – Bienvenue à Marly-Gaumont (bon, celui-ci était comme même un très bon film)
    etc…. etc…..
    Marre de financer indirectement ces films, marre de payer ma place de cinéma pour me faire traiter indirectement de populiste ou pire…. c’est fini pour moi la comédie sociale !

    • Dominique dit :

      Je ne vais pratiquement plus au cinéma à cause de ce que vous decrivrez très bien.

    • Louve Normande dit :

      et le gad elmaleh avec son jambon
      et le debouzze avec son australopithèque
      et le omar sy avec sa métissée
      etc, etc, etc !

  10. Alexandra Dougary dit :

    Lucas Belvaux tout est dit…. Tout le monde sait que ce « petit » réalisateur vient de la « gauchosphère » plus à gauche c’est le vide, tu tombes… Si l’on rajoute à ça une « parpadelle » de comédiens à gôôgôôche toute, plus une trouille vertigineuse de voir que la soixanthuitardise s’effondre comme un vieux fromage blanc sous leurs yeux larmoyants.. Ils savent qu’ils vont se prendre la « branlée » du siècle tout bientôt et qu’il en sera terminé de leurs « privilèges » (salle de théâtre vide avec beaucoup de subventions par ex…), films financés par des montages approximatifs avec un message gogoche (gros bide à la clé) (autre ex..), j’oubliais les intermittents (invention pur jus gôôche) le moyen de ne rien foutre en gagnant des sous. On a compris. Mon avis : futur gros bide !

  11. Omar Chalombre dit :

    Ce mec  » sous le Manneken-Pis  » provoquerait l’écoulement d’un autre orifice…

  12. Bozzo le clown dit :

    Lire de la plume d’un perroquet de Libé que le FN est le « parti du déni ». Fallait oser…

    Ceci étant, je ne crois pas un instant que ce navet ajoutera ou retirera un seul bulletin FN. Le réalisateur a juste trouvé un sujet pour attirer facilement les subventions des médias du régime.

  13. be...cool dit :

    tous contre un ou une …et au final…ça donnera quoi???,
    des minables scénarios y en a tout plein ,ne pas faire de pub à ce navet serait sage ..mais je comprends « le coup de sang » de Gérard !
    on retournera voir »qu’est ce qu’on a fait au bon dieu » ou « la famille bélier  » !NA!

  14. Lola dit :

    A l’heure où les interventions politiques télévisuelles et radiophoniques vont commencer à être minutées, campagne électorale oblige, un tel film contrevient aux règles et sa sortie devrait être reportée après les élections alors qu’elle est prévue en février!

  15. Colonel de Guerlasse dit :

    Et ça se termine comment ?

  16. Anne Lauwaert dit :

    un film sur Bruxelles ça exiate: http://www.dailymotion.com/video/xsi69g_sofie-peeters-femme-de-la-rue-bruxelles_news
    et ça vaut la peine !

  17. Anne Lauwaert dit :

    Tous ces symptômes donnent une idée de la panique à bord de la gauchosphère à cause de la « montée des populismes » Si le peuple fait peur, c’est que 1789 revient.

    • Louve Normande dit :

      En fait, quand on « creuse », on découvre que 1789 n’a JAMAIS été fait par le Peuple.

      Non, ce sont les élites : étudiants parisiens et bourgeois/patrons parisiens qui ont poussé leurs personnels à la « révolte »… et ce qui s’est passé dans le reste de la France est du même acabit qu’en Ukraine… ce sont des minoritaires violents et dominateurs qui ont provoqué ces « révoltes »…………… la plupart du Peuple qui était en Province ne voulait pas cette « république », ne voulait pas la mort du Roi !!!

  18. Anne Lauwaert dit :

    Ne faites pas le sacrilège de mêler Manneke Pis à ça ! Gérard vous n’avez rien compris à la belgitude : la Belgique ça n’existe pas, c’est une vision surréaliste du voisinage de la Flandre (et Manneke Pis est un Flamand brabançon) de droite et de la Wallonie de gauche. C’est tout dire. N.B. Manneke Pis est le symbole du patriote : c’est le Duc de Barbant, bébé, qui de son couffin (attaché en haut d’un arbre) pissa sur l’ennemi ce qui provoqua le sursaut et la victoire de ses troupes.

  19. Nidabeille dit :

    Article moyen de M. Brazon. Il est vrai qu’ on peut difficilement commenter un film qu’ on n’a pas vu. On peut cependant voir la bande annonce, cela suffit à se faire une idée de ce chef d’oeuvre. Si l’on a bien compris, au centre du dispositif on trouve une femme travaillant dans le social et pressentie par les dirigeants de-l-abominable-parti-nationaliste- pour être candidate dans une élection, ceci n’étant à l’évidence qu un prétexte pour dévider les clichés les plus éculés sur le FN et pour, tenez vous bien, dénoncer les turpitudes forcément nombreuses, et graves, très graves, de ses dirigeants, des monstres manipulateurs et sans scrupules. Et cerise sur le loukoum, l’héroïne a une liaison avec … un maghrébin ! On croirait un téléfilm diffusé sur la 2

    • Anne Lauwaert dit :

      Ah vous aussi vous avez noté qu’il n’y a plus un film qui n’ait son allochtone salvateur…
      au lieu de regarder F2 regardez TV libertés

    • Gerard Brazon dit :

      Normal, c’est financé par France 3 Cinéma, et France Television, par vous d’ailleurs. Cet article a au moins le mérite de dénoncer les propos écoeurants du réalisateur sur les militants d’un parti politique étranger à sa nationalité. Propagande politique.

    • BOUDRY dit :

      curieux comme wallonie résonne avec félonie !!!!

  20. Marcher sur des oeuf dit :

    Un jeune PS insulte Marine LE PEN de raciste face à Nicolas BAY
    ::https://www.youtube.com/watch?v=7eFdLPsxvzM

  21. Lion dit :

    Il ferai bien de faire un film sur son pays de soumis à l islam ce minable.
    Son propre pays est le premier producteur de terroriste en Europe et il ose faire un navet sur le premier parti de France !
    Les français ont mille scénario politique de droite ou de gauche « qui eux ne sont pas des fictions » à lui proposer à ce réalisateur de seconde zone en mal de reconnaissance .
    Qu il ne s inquiète pas, les français sauront bien comprendre le but de son nanar.
    Les médias américains ont été jusqu à faire des articles sur de présumés abus sexuelle de la part de Monsieur Donald Trump sur sa propre fille.
    alors allez y les merdias, les journalopes, les cinOphiles et tout les islamocollabos…amusez vous ! Envoyé vos immondices.
    Trump : tous les médias contre lui. Résultat ?

    • Dominique dit :

      Un reportage sur Molenbeck serait pas mal….

    • Louve Normande dit :

      La fameuse fille de Trump qui a « des problèmes » avec son père…. lui en veut d’avoir divorcé de sa mère pour une plus jeune…. c’est aussi simple que cela !

  22. Oeil de Lynx dit :

    Après nous avoir envoyé Abdelslam et ses potes, la Belgique nous envoie Belvaux et sa croute. Merde alors, qu’est ce qu’on leur a fait aux belges pour qu’ils nous balancent leurs saloperies?

  23. jino dit :

    Les belges sont pires que les français en matière d’islamisation, de soumission et de laxisme envers la racaille musulmane. Quand on voit la tête de dégénéré soixante-huitard de cet abruti on est absolument pas étonné qu’il ait pondu un navet pareil. Ces débiles n’ont pas évolué depuis 40 ans, leur environnement a changé en quelques décennies comme jamais pendant plusieurs siècles mais ils ne se rendent compte de rien, ils sont aveugles, des débiles j’vous dis! sans cerveau et sans couilles!
    Peut être qu’un jour ce pauv’type subira le même sort que les journaleux de charlie qui se sont fait massacrer par ceux à qui ils ont ciré les pompes pendant des années, et j’espère bien qu’il y aura moins de cons bisounours pour aller poser des fleurs et des petites bougies pour ce crétin hirsute.

  24. topinembourg dit :

    Entièrement d’accord avec votre saine phillipique et je partage votre ire bouillonante , gérard Brazon , cette dictature culturelle soixante-huitarde ne semble pas prendre conscience qu’elle entâme son agonie; juste un infîme bémol toutefois , quand vous évoquez André Dussolier et Catherine Jacob, que vous les tancez d’un indulgent et presque affectueux reproche :  » faut-il vraiment avoir faim ?  » , sous entendant par là que ces acteurs seraient uniquement motivés par leur cachet et donc ne partageraient pas en leur for intérieur la ligne idéologique du réalisateur voire la désapprouveraient .C’est un reflexe classique de la droite patriotique que de croire que ceux qui nous insultent en public le font par conformisme ambiant et en fait partagent nos valeurs en privé.C’est hélas faux

    • Louve Normande dit :

      Je suis d’accord, c’est bien pourquoi, je les inscrit tout de go sur ma Liste des Traîtres !

      Ils sont rares, très rares, les vrais artistes de notre bord, surtout que la plupart sont morts ou qu’ils ont « frôlé »/subi l’ostracisme : Alain Delon, Dany Brillant, BB, Jean Roucas, etc…..