Christine Tasin, Renaud Camus, Béatrice Bourges, trois combats complémentaires pour défendre notre civilisation

Il y a maintenant plusieurs semaines, Dominique Venner choisissait de mettre fin à ses jours. Dans un dernier message, il expliquait ainsi son geste : « Alors que tant d’hommes se font les esclaves de leur vie, mon geste incarne une éthique de la volonté. Je me donne la mort afin de réveiller les consciences assoupies. Je m’insurge contre la fatalité ».

Dans la matinée, il avait mis sur son site un texte, où il envoyait un message fort. Tout en se félicitant de la participation massive à la lutte contre ce qu’il appelait « la détestable loi Taubira », il invitait les manifestants à prendre conscience que le pire danger qui nous guettait était le grand remplacement, pour reprendre la formule de l’écrivain Renaud Camus, qu’il citait, et donc la perte de notre civilisation, menacée par de nouveaux arrivants.

Il parait intéressant de se pencher sur les combats de trois responsables associatifs, qui, bien que parfois en désaccord, symbolisent une résistance civilisationnelle, face au projet mondialiste et multiculturel que nos dirigeants cherchent à imposer par tous les moyens au peuple de France.christine18-6

Ri7Renaud Camus jpegbeatricebourgesRenaud Camus incarne le combat contre le changement de population, et a su trouver les mots justes, et la formule qui touche, en parlant de grand remplacement.

Christine Tasin, présidente de Résistance républicaine, a su, relayant le travail de Riposte Laïque et d’autres sites résistants, alerter nos compatriotes sur la réalité de « l’islamisation de la France », et sur le péril mortel que le dogme musulman fait peser sur nos libertés. Elle est aujourd’hui le symbole du combat anti-islam.

Il n’est donc pas étonnant, que, bien qu’en désaccord sur certains sujets, notamment l’Union européenne, l’écrivain et l’ancienne enseignante se retrouvent au coude-à-coude, devant Notre-Dame, pour rendre hommage à Dominique Venner.

http://www.dailymotion.com/video/x10khyr

http://www.dailymotion.com/video/x10khyr_31-mai-2013-hommage-a-dominique-venner_news#.Ub7PvtxOI1J

Béatrice Bourges, dans un autre registre, répondait aux questions de Pierre Cassen, sur Riposte Laïque. Elle n’esquivait pas la dernière question que lui posait le fondateur du journal, évoquant le dernier message de Dominique Venner, et expliquait que tous les combats défendant notre civilisation étaient liés.

http://ripostelaique.com/beatrice-bourges-lesprit-de-resistance-du-printemps-francais-a-vocation-a-setendre-interview.html

Béatrice Bourges symbolise de plus en plus la poursuite du combat contre le mariage homo et ses conséquences. Ce n’est pas pour rien que Robert Ménard l’a invitée, le lundi 24 juin prochain, à un débat, organisé par Boulevard Voltaire, sur cette question, avec Renaud Camus, justement, et la talentueuse Gabrielle Cluzel.

La bataille contre le mariage homosexuel, abusivement appelé Mariage Pour Tous, a montré, en effet, une capacité de mobilisation exceptionnelle. Mettre dans la rue, deux fois plus de un million de personnes, et une fois plus de 500.000 manifestants, est un événement qui se produit une fois tous les quarante ans. Malgré la trahison de Frigide Barjot, et les ambiguïtés de La Manif Pour Tous, donnant la parole à Fils de France et allant lécher les babouches de l’UOIF, ce mouvement, et surtout ses militants, représentent le cœur de la résistance dont les patriotes auront besoin.

Il faut rappeler que, malgré toute la qualité militante de Résistance républicaine, la manifestation du 10 novembre 2012 contre le fascisme islamique, première du genre dans les rues de Paris, fut considérée comme un succès par les organisateurs, mais n’avait, malgré tout, que réuni 3.000 manifestants. Alors que 75 % de nos compatriotes estiment (sondage du Monde) que l’islam est incompatible avec la République.

Le Printemps Français, que Manuel Valls voulait dissoudre, représente l’aile la plus déterminée au refus de la loi Taubira. Si les mots de Dominique Venner ont du sens – et ils en ont forcément, vu que Christine Tasin et Renaud Camus lui ont rendu un vibrant hommage -il faudra bien un jour faire converger ces mouvements de résistance patriotiques et civilisationnels, à moins que chacun ne choisisse de demeurer dans un isolement sectaire et suicidaire.

Que Résistance républicaine n’ait pas pris position dans l’affaire du mariage homo est un débat qui regarde les militants de cette association (dont je ne fais pas partie). Personnellement, je pense que cela a été une erreur regrettable, mais pas une catastrophe irréversible. Cette association aurait pu conserver sa spécificité, la lutte contre l’islamisation de la France, et expliquer qu’avec un gouvernement socialiste, le mariage homosexuel deviendrait rapidement le mariage polygame pour les musulmans. Je suis convaincu que des tracts développant ce thème auraient été très bien accueillis par les centaines de milliers de manifestants, et auraient aidé à faire connaître Christine Tasin et son association à ces nouveaux militants qui se lèvent. J’ai cru comprendre que la présidente était personnellement favorable à ce mariage (ce qui, je l’avoue, me désarçonne totalement) et que la grande majorité des militants y était opposée, et avait participé à titre individuel à nombre de manifestations avec La Manif pour Tous ou le Printemps français.

Pourtant, malgré ces désaccords, il est urgent que se réunisse un mouvement de patriotes, défendant nos valeurs et notre civilisation. J’avoue que j’aimerais voir, dans l’esprit des Assises internationales sur l’islamisation de nos pays, un grand rassemblement, pourquoi pas une manifestation (ils ne vont pas les interdire toutes, non ?), avec, entre autres, Christine Tasin, Renaud Camus, Béatrice Bourges, les Identitaires qui sont montés sur le toit de la mosquée de Poitiers, et bien d’autres résistants…

Je trouve que cela aurait de l’allure, et surtout permettrait de donner un prolongement à ce magnifique mouvement, tout en laissant à chacun (Parti de l’Innocence, Résistance républicaine, Printemps français, Identitaires) la spécificité qui est la sienne.

Mais peut-être cela est-il déjà en train de se mettre en place…

Bernard Bayle


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans POINT DE VUE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.