Conférence de presse Belghoul, Boutin, Escada : le retour de l’infâme contre la République laïque

Publié le 23 février 2014 - par - 2 341 vues
Share

http://www.dailymotion.com/video/x1cq6q7_conference-de-presse-du-mouvement-jre_news

Ils étaient une dizaine, le mercredi 19 février dernier, à donner une conférence de presse animée et présidée par l’inénarrable Farida Belghoul dont nous avons déjà dit tout le mal que nous pensions.

On ne s’arrêtera pas sur le prétexte donné à la conférence de presse, créer un regroupement, une alliance, pour lutter contre le genre à l’école. Certes, nous refusons quant à nous toute manipulation enfantine, toute instrumentalisation au profit d’idéologies d’adultes et nous l’avons déjà dit, clairement, dans 3 articles au moins :

http://christinetasin.over-blog.fr/article-ils-osent-enseigner-le-gender-a-l-ecole-76112085.html

http://www.resistancerepublicaine.eu/2013/papa-porte-une-robe/

http://www.resistancerepublicaine.eu/2014/ecole-de-peillon-autopsie-dun-cours-sur-labcd-de-legalite/

Mais ce n’est pas de cela qu’il est question. Nous nous arrêterons sur les non-dits mais aussi les paroles explicites autour de la table. 

En voici quelques extraits. Je n’ai rien inventé, j’ai scrupuleusement relevé, en écoutant, ce qui était dit. Mis bout à bout ça fait froid dans le dos.

On signalera au passage que, sur les 10 présents il y avait 5  musulmans déclarés et 5  catholiques déclarés. Beau souci d’égalité de traitement… qui en dit long sur le projet de société, conforme aux religions, qui était présenté. Et il est clair que les 5 catholiques présents ont été les idiots utiles de Belghoul ; venus là pour combattre le gender, ils sont récupérés dans une alliance  qui dépasse de beaucoup le combat anti-gender comme le prouvent les propos entendus et devant lesquels ils sont restés cois et même souriants et approbateurs…

 J’ai relevé deux séries, fort intéressantes. 

La première, c’est l’omni-présence du modèle musulman et de la référence à Allah pour les uns et celle d’une norme religieuse « dite naturelle » évoquée par certains catholiques.  Pour certains leur haine de l’homosexualité atteint les mêmes sommets que leur mauvaise foi. 

La foi, la détermination humaine remplacent l’argent. […] J’en appelle aux hommes de toutes les religionsFarida Belghoul.

Le modèle de la famille c’est celui qui a été révélé par AllahAhmed Miktar, président des imams de France.

Je fais appel à notre classe dirigeante musulmane. Si nous transmettons notre civilisation à une armée d’eunuques et de LGTB, à quoi bon. […] Je refuse de retrouver mon fils dans un bar LGTB. […] Si vous ne nous rejoignez pas, vous n’aurez pas de progéniture pour encenser votre mémoireAlbert Ali, essayiste musulman, fidèle de Alain Soral qu’on voit souvent sur Egalité et Réconciliation.

On passera sur la lettre envoyée par un « savant musulman » qui n’est que références à Satan, au démon (tiens, tiens, encore un mystique iranien comme le gourou de Dieudonné…) pour finir par invoquer Vercingérorix et Belghoul qui serait la nouvelle Jeanne d’Arc… Bref,  ils sont prêts à tout pour imposer leur domination et leur vision musulmane du monde, même à nous prendre nos héros qu’ils ne trouvent pas, cette fois, trop blancs, trop « de souche. ».. et pas assez diversifiés…

Je retire mon enfant de l’antre du mal. Mourad Salah, qui a contribué à la construction de différentes mosquées en France.

Les chrétiens ont été les dhimmis de la République depuis un siècleAbbé de Tanouarn. 

La deuxième, c’est la volonté de créer, à travers cette alliance anti-gender un mouvement destiné à détruire la République et la laïcité, rien que ça.

Il y a convergence entre musulmans et catholiques. Farida Belghoul.

Je rejoins Tata Farida car la mère indigne Marianne n’est plus à la hauteur. […] Notre but, c’est de gagner du temps pour préparer l’alliance des forces traditionnelles de ce pays. […] Nos amis catholiques nous le disent, ils s’en prennent plein la tronche depuis des siècles dans ce pays. Il est parfois difficile de prononcer le nom de Dieu sur un plateau de TV de peur d’être ostracisé. Nous avons, nous, musulmans, la possibilité, parce que nous n’avons pas de passé historique, de régénérer le combat français, la vitalité française dans la résistance. Albert Ali.

Il va falloir qu’on sorte de nos mosquées. […] Les enseignants sont des lâches. Ils ont fait de moi ce que je suis, un pur produit de l’échec scolaire.[…] Nous, de confession musulmane, on ne partage pas ce que fait l’école. Mourad Salah.

Il y a un nouveau spectre politique qui est en train de s’ouvrir. A partir de notre référentiel islamique, nous devons être indépendants politiquementavec nos amis catholiques. Nabil (El Asri ou Naceri ? nom non compris ), porteur d’un message du Cheikh Zakaria, diplômé de l’université Al Azhar, l’université des sunnites…

Ce régime nihiliste, la République, ne croit à rien. Nous devons être ensemble pour créer un grand ébranlement. La Manif pour Tous a été une création catholique et on a attendu les musulmans. Si les musulmans avaient été là, la République aurait tremblé, la République nihiliste qui doit être détruiteAbbé de Tanouarn. 

On passera, pour sourire un peu, malgré tout, sur les incohérences et contradictions.

Par exemple, comment Farida Belghoul qui commence la conférence de presse par une déclaration de méfiance à l’égard des medias officiels peut-elle dire aux journalistes des medias alternatifs présents :

Je ne veux pas entendre parler de votre neutralité de journaliste, vous devez prendre parti contre le gender. 

Il nous restera à analyser d’autres paroles, étonnantes et inquiétantes, prononcées ainsi que les énormités proférées et inventées à propos du gender. Il y a suffisamment à dire sur le sujet du gender, inquiétant, sans qu’on l’utilise pour de la propagande anti-homo et anti-athées, au nom d’une prétendue « nature humaine » qui puiserait son modèle fantasmé dans les religions, comme l’a fait, entre autres, Escada, le Président de Civitas. Ce sera l’objet d’un autre article sur le sujet.

Christine Tasin

Share

Les commentaires sont fermés.