Conjurer ce paternalisme dédouanant l’islamo-racaille de ses méfaits

Publié le 11 mai 2016 - par - 14 commentaires - 2 851 vues
Share

unnamed-49

Comment diable une terre d’immigration millénariste comme la France peut-elle dépenser autant d’argent pour tenter de convaincre ses habitants d’apprécier une catégorie particulière de croyants en son sein ? Nous avons Valls discourant à la tribune pour expliquer en quoi et pourquoi l’islam serait compatible avec la démocratie, une campagne télévisée expliquant pourquoi les entreprises auraient tort de se priver de la très prometteuse main d’oeuvre issue de la diversité. Cela tomberait sous le sens si par le passé nos énarques avaient eu besoin, par le discours, de convaincre leurs concitoyens de la compatibilité des réfugiés asiatiques, de promouvoir des campagnes pour l’embauche des Portugais, Espagnols et autres Polonais.

On comprendrait que les éditorialistes discourent eux aussi aujourd’hui sur l’accession d’un musulman pratiquant à la mairie d’une capitale, si par le passé, elle avait raconté que la magistrature d’un protestant ou d’un shinto représentait l’espoir, alors qu’un candidat juif aurait représenté la « peur ». Mais il y a des discours plus graveleux, quand en Allemagne la police conseille aux jeunes femmes dont les cheveux blonds ont attiré les violeurs, de se teindre en brune. On imagine par là même d’autres discours si une bande de skinheads violait une jeune mineure issue de la diversité.

Nous avons laissé la chance à nos précédentes vagues d’immigration de faire la preuve de leurs qualités, nous leur avons offert la même école et les mêmes habitats, souvent peu glorieux il est vrai, nous n’avons toléré aucune revendication identitaire, aucun particularisme culinaire ou religieux. Personne n’a traité de raciste qui que ce soit, ou alors si, ceux qui sont devenus nos concitoyens ont souvent fait le dos ronds sous les appellations de « Polacks » ou de « macaronis », comme d’anciens Nord-Africains ont supporté d’être des « bougnoules » avant d’intégrer pleinement la société française.

On se demande soudain à quoi rime cette inflation de paroles et d’écrits gouvernementaux, cette action, cette frénésie, alors même que l’inaction fut souveraine ? La discrimination positive, les campagnes de bourrage de crâne, la nécessité d’une intervention politique et pseudo-philosophique permanentes signent la réalité même de l’incompatibilité républicaine de cet islam récent, plus dur que celui des années 60 et 70, celui-là dont même les peuples des pays arabes ne veulent plus, faisant mentir chaque jour Ramadan et consorts sur une religion qui tomberait à point pour succéder à un « matérialisme occidental à bout de souffle ».

Désespérément, il fut raconté que la France payait là sa colonisation, mais la réalité têtue montre que les autres pays d’Europe, non colonisateurs, font face aux mêmes avatars que les nôtres. Les ardents défenseurs de la morale antiraciste, ceux qui fustigent les errements sexistes d’un Baupin, tout en tolérant ceux des imams de Pontoise, ne nous ont toujours pas expliqué pourquoi le sexisme était moins grave chez les uns que chez les autres. Ces politiciens moralistes incarnent en réalité cet esprit supérieur blanc et colonialiste qui voudrait que l’on défende le faible et l’opprimé, même quand il est le dominateur et l’oppresseur, avec pour effets la défense unique du délinquant et la privation pour les autres du droit à exister autrement qu’en tant que victime.

Le meilleur service que nos politiciens zélés pourraient rendre à la diversité serait juste de se taire à son propos et de n’en tenir aucun compte.

Pierre Duriot

Share
Quand j’étais jeune, je me suis faites agressée par deux hommes de confession musulmane au profil très marqué. Ayant rassemblé tout mon courage et mis de côté ma dignité, je suis allée porter plainte. Quand on m’a demandé de décrire mes agresseurs, j’ai simplement dis: « C’était deux arabes qui parlaient d’allah ». Et avec outrage, les policier m’ont répondu: « Vous allez trop loin! Vous n’avez pas le droit de dire ça ». J’étais très jeune mais j’ai compris que le combat était déjà perdu: nous sommes envahis par des gens qui mordent la main qui les nourrit, mais pire encore, il y… lire la suite

Merci à Riposte Laïque.

merci de quoi?ils font tourner leur bizness c’est tout.même si il y a des articles intéressants

Il y a 20 ans de cela, un expert ( je ne me rappelle plus dans quel domaine ) avait prédit qu’il n’y aurait plus de blondes en Allemagne d’ici deux siècles. Génial, le dessin. Il résume à lui tout seul la sqizophrénie (orthographe?) du monde actuel.

Puisque vous le demandez : « schizophrénie »

Jean François Cerisier, merci. Je n’avais jamais écrit ce mot affreux.

Merci pour cet excellent article et ce dessin que je vais réutiliser, en corrigeant la faute, sur des forums divers et variés, tant il représente bien ce que nous vivons aujourd’hui.

pour moi le païen , un seul dieu , le SOLEIL , pas de soleil pas de vie , pas d’ humanité, pas de problème de religion .

pas de Dieu créateur (je ne parle pas de religion) pas de soleil…

« Enfaite » je suis musulman ???????
On comprend que Vallaud Belkacem souhaite « simplifier » « l’ortografe »
Il eut été préférable d’écrire « En Fait  » mais bon, moi je suis un vieux croûton de la vieille école

Seule l’immigration par les musulmans pose problème. Pour la seule et unique raison qu’ils pratiquent une autre religion. Une religion qu’ils veulent nous imposer et nous faire adopter par tous les moyens (après avoir fui leurs pays pour les mêmes raisons). Alors de deux choses l’une : Ou bien nos « zélites » croient vraiment qu’ils vont payer nos retraites … ou bien ils veulent faire disparaître notre civilisation ? Dans les deux cas, ils sont trop CONS pour qu’on les laisse faire !

c’est pas parce qu’ils pratiquent une autre religion. les asiatiques aussi et cela ne nous pose aucun problème. c’est parce qu’ils pratiquent l’islam, la seule religion dont le « prophète » a passé sa vie à couper des têtes, baiser , violer et faire la guerre…

Ça me fait penser à ce film: la femme de l’astronaute.

et ras-le-bol d’entendre parler de cette religion de merde.

wpDiscuz