Contrairement à leurs élus, les Français sont de plus en plus « islamophobes »

Sondage après sondage, les Français montrent leur rejet croissant de l’islam.

Mais les chiffres du dernier sondage IPSOS/LE MONDE atteignent des sommets (article partiellement payant) :

http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/01/24/la-religion-musulmane-fait-l-objet-d-un-profond-rejet-de-la-part-des-francais_1821698_3224.html

« 74 % [soit 3 Français sur 4] des personnes interrogées par Ipsos estiment que l’islam est une religion « intolérante », incompatible avec les valeurs de la société française. Chiffre plus radical encore, 8 Français sur 10 jugent que la religion musulmane cherche « à imposer son mode de fonctionnement aux autres ». »

Image1

On s’aperçoit également que ce rejet couvre tout le spectre politique, puisque 67% des sympathisants du Front de gauche jugent l’islam incompatible avec la société française, et 59% des sympathisants socialistes.

« Enfin, plus de la moitié pensent que les musulmans sont « en majorité » (10 %) ou « en partie » (44 %) « intégristes », sans que l’on sache ce que recouvre ce qualificatif. »

Les jeunes seraient-ils plus « islamophiles » ? Certainement pas, puisque « 66 % des moins de 35 ans jugent que l’islam n’est pas compatible avec les valeurs républicaines. »

Qu’en pense nos élus dhimmis, en particulier ceux de gauche qui n’ont d’yeux que pour la « religion d’amour, de tolérance et de paix » ?

Djamila GERARD

(L’enquête Ipsos/Le monde, intitulée « France 2013: les nouvelles fractures », a été réalisée par Internet, du 9 au 15 janvier, auprès de 1.015 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas).

 

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.