Démasquer le désinformateur-escamoteur gauchiste Mucchielli

L’article de Gérard Brazon dit la vérité. Laurent Mucchielli fait partie des désinformateurs-escamoteurs de la mouvance ultra gauchisante qui excuse les délits et les crimes sous des prétextes récurrents utilisés largement par la gauche judiciaire, le monde éducatif et la quasi totalité de la presse. Avant la bonne analyse de Laurent Obertone « La France Orange Mécanique », un autre journaliste politique, Hervé Algalarrondo (Nouvel Observateur) avait dressé un portrait similaire de la gauche toujours prête à trouver des excuses aux délits et aux crimes (quand ce n’est pas une franche approbation).

Dans son livre (à recommander à tous les citoyens endormis) Hervé Algalarrondo brosse le portrait du « nouvel ange ».

L’admiration pour le criminel est franche. Page 38, on peut lire :

« A l’inverse Mai (68) a exalté les minorités agissantes et au-delà l’individu hors norme, le marginal, celui qui récuse les codes de la société bourgeoise, fût-ce par la violence. Parmi les ouvrages fondateurs de Mai, il faut ranger, même si sa publication est intervenue après, « Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur, mon frère… » présenté par Michel Foucault. On se souvient de l’aveu du philosophe : « Nous avons été subjugués par le parricide aux yeux roux ». Certains commentateurs ont vu dans le livre une véritable « apologie du crime ». Voilà l’assassinat considéré comme un des beaux-arts.

Il est à noter que Michel Foucault a été et est toujours une idole de toute la mouvance soixante-huitarde de la justice et de l’éducation et qu’elle a d’autre part colonisé la plupart des institutions.

Au sujet de la violence de certains immigrés délinquants et criminels, Jean-Paul Sartre, autre idole impérissable de la gauche dit ceci dans son livre : « Les damnés de la terre » : « Abattre un européen, c’est faire d’une pierre deux coups, supprimer en même temps un oppresseur et un opprimé. Restent un homme mort et un homme libre, le survivant. Par désir permanent de nous tuer, ils sont hommes… la haine est leur seul trésor. Cette violence irrépressible, c’est l’homme se recomposant ».

Le racisme policier est également très bien décrit dans cet ouvrage.la justice de gauche est décrite dans toute sa vérité.

Extrait page 74 :

Les juges s’arrogent désormais le droit de faire leur marché dans la législation. D’effectuer le tri entre les lois qu’ils estiment dignes d’être appliquées et celles qui heurtent leur conscience. Alors même que leur fonction consiste, en principe, à les appliquer toutes. C’est le triomphe de Mai : des magistrats vont jusqu’à déclarer la loi hors la loi.

Le livre de Laurent Obertone confirme l’application stricte de cette idéologie démente qui met en danger tous les citoyens et mène notre pays au chaos.

L’avenir dira, si la cooptation citoyenne au delà des partis politiques classiques (de plus en plus discrédités) permettra de refonder une nouvelle politique saine sous contrôle citoyen capable de mettre en place une justice respectueuses des droits fondamentaux de tous les citoyens.

En attendant, les femmes et les enfants ainsi que d’innombrables citoyens agressés de multiples façons, payent un lourd tribut face à cette démission criminelle.

Pour les esprits curieux qui étudient l’abandon des victimes étudiez les sites suivants :

- pédopolis

- site jacques Thomet

- site Donde Vamos.

Lire « le livre de la honte » de Serge Garde et « enquête sur une société qui consomme des enfants » de Serge Garde.

Réquisitoires implacables contre les lâchetés politiques et judiciaires et les silences complices de la presse.

Etudiez également les sites féministes comme « sisyphe.org »et tous ses sympthisants qui dénoncent l’inversion de la culpabilité comme celui de Muriel Salmona qui a de la sympathie pour la formule « pas de justice pas de paix!).

Lire son texte « la victime c’est la coupable ».

Nous vivons sous une dictature masquée mais le masque commence à tomber. C’est bien pourquoi Monsieur Mucchielli n’acceptera jamais un face à face télévisé. Tout comme l’avocat Eric Dupont Moretti a refusé un face à face avec Jacques Thomet, journaliste d’investigation qui après avoir réétudié tout le procès d’Outreau dit que celui-ci est une « mystification »

Si d’aventure, une vraie justice naît un jour, les surprises des citoyens seront grandes. Pour l’instant, les imposteurs de service maintiennent la loi du silence avec les méthodes que tous les vrais connaisseurs du système connaissent.

Après avoir étudié le site Donde Vamos et le livre de laurent Obertone, le citoyen a plus que des doutes, il a des certitudes.

Hervé Jean

 

 


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.