Drapeaux étrangers à la Bastille et vote musulman pour Hollande : la démocratie a parlé

Outre la bobocratie emmitouflée dans ses paisibles quartiers, les nombreux votants blancs de Marine Le Pen, les revanchards anti-Sarko et malgré tout les adhérents aux idées du PS, ce sont aussi pour beaucoup les votes musulmans qui ont permis l’élection de François Hollande.

Tout à la victoire de leur Président (1), les musulmans de toute la France ont fêté l’évènement avec une tapageuse liesse : concerts de klaxons dans le 93, drapeaux à croissants, youyous…

Vers 21h à Mantes-la-Jolie brûlaient des voitures. A 23h on dénombrera 1 700 feux de voitures d’après un capitaine de police, sans compter les feux de poubelles, les agressions contre les policiers, commissariats, etc. A Bobigny c’est un conducteur de bus qui s’est fait rouer de coups.

Mantes-la-Jolie, juste après l'annonce des résultats

Et puis cette édifiante et ô combien symbolique déferlante de drapeaux algériens, tunisiens, marocains, ivoiriens inondant la France jusqu’à la noyade. Et les drapeaux français ? Il y en avait bien quelques-uns par ci par là mais il faut bien dire que depuis pas mal de temps le drapeau tricolore ne sert plus qu’à se torcher le fion et à servir de combustible dans l’indifférence générale quand ce n’est pas de l’hilarité.

Image de prévisualisation YouTube

Il est surprenant de superposer le millésime sur cette photo de la colonne de Juillet de la Bastille avec ce même mois de juillet 1830 marquant l’arrivée des Français en Algérie dans le but de mettre fin aux Barbaresques, cette période multiséculaire où les chrétiens blancs, ces « chiens de mécréants » étaient capturés, déportés, castrés, décapités par les esclavagistes arabo-musulmans, dont les probables descendants décidément conquérants viennent avec leurs bannières nous narguer et poser symboliquement leurs baskets américaines sataniquement haram sur ce symbole de la Liberté où est inscrite cette maxime « À la gloire des citoyens français qui s’armèrent et combattirent pour la défense des libertés publiques dans les mémorables journées des 27, 28, 29 juillet 1830 ».

On est bien loin de se lever pour la défendre cette chère liberté dont tout le monde parle pourtant à tort et à travers.

Place de la Bastille le 6 mai 2012

Sans les votes musulmans Hollande n’aurait probablement pas gagné cette élection malgré la détestation et la rancœur envers le président sortant, lequel d’ailleurs a achevé de me décevoir personnellement par son patriotique et émouvant mais trop tardif discours. Pour un peu j’y aurais presque cru, mais venant d’un homme qui m’a traitée de consanguine parce que je n’étais pas suffisamment métissée pour m’intégrer à son Nouvel Ordre Mondial et qui a bafoué mon « non » en 2005, sans parler de tout le reste, des promesses perdues, de la laine mangée sur notre dos, le seul mot qui ait franchi la barrière de mon mépris a été… « salaud ! ».

Alors oui, la démocratie a parlé et il va bien falloir la respecter même si les voix arabo-musulmanes, françaises de papier mais maghrébines de drapeaux et de cœur, se sont pour beaucoup substituées aux voix du peuple français. Car être français en 2012 ne se réduit plus désormais qu’à la détention d’une carte plastifiée ouvrant des droits à des avantages en nature et au droit de voter dans deux pays différents (la double nationalité permettant avantageusement de voter à la fois pour Ennhada et à la fois pour Hollande), rien de plus.

Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si sur cette photo de la Bastille les personnes d’origine maghrébine qui brandissent le portrait de leur président surplombent le peuple français placé lui en contrebas… Le symbole est fort.

Sur Facebook ça pavoise pas mal aussi, les djihadistes ont bien compris qu’ils venaient d’obtenir sur nous tous les pouvoirs et se préparent à nous faire la peau comme il faut (2).

Comme le dit ce journaliste dans la vidéo ci-dessous « la merguez c’est maintenant ».

Image de prévisualisation YouTube

Nous voici donc avec un dirigeant que la France entière surnomme Flamby pour sa ressemblance avec le célèbre flan démoulable à la languette, lequel fait d’ailleurs un carton sur la toile. Un dirigeant qui a déjà ruiné la Corrèze, dont les « amis » du PS moquent la fainéantise, la mollesse, l’incompétence, le manque de charisme. Avec ce flan-président… on n’a pas fini de se poiler.

D’ailleurs à Givors, rigoler on sait faire puisque les Flambyphiles ont fêté la victoire de leur président à leur façon, drapeau algérien à la main et voiles de soumission à leurs mâles sur la tête.

Image de prévisualisation YouTube

Alors moi depuis ce 6 mai j’oscille entre l’effarement et le fou-rire, curieux mélange d’incertitude perplexe et de préparation au pire. En attendant peut-être le pire j’opte pour la joie insouciante qui précède le naufrage ou le sauvetage de dernière minute. J’avoue être au spectacle et me prépare à compter les points.

Le premier point vient d’ailleurs d’être marqué avec ce premier trajet Tulle-Paris pour lequel la somme dépensée a dépassé celle du repas au Fouquet’s de Sarko, et rien que ça déjà, ça me rend hilare.

Caroline Alamachère

(1)  700 imams ont appelé à voter Hollande, de nombreuses voix musulmanes ont appelé à faire de même dans les banlieues notamment mais aussi dans les grandes villes http://www.youtube.com/watch?v=aeLmuytdhlU&feature=share

(2)  http://www.islamisation.fr/archive/2012/05/07/des-arabes-exultent-sur-facebook-l-invasion-c-est-maintenant.html

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.