Duflot incarne la haine gauchiste contre l’Eglise catholique

Duflot et l’Eglise : la réquisition (émission  » c dans l’air » du 04 12 2012).

Nous ne nous attendions pas à ce que le mot « mosquée » soit prononcé ;  nous n’avons pas été déçus.

Je relève la tactique très fine de Duflot qui s’adresse à l’Eglise catholique, et à elle seule, se gardant bien de se tourner vers aucune autre confession (musulmane, protestante, juive, et autres). Elle réussit ainsi à interdire, sans en avoir l’air, de demander aux imams d’ouvrir les portes des 2700 et quelques mosquées sorties de terre depuis 30 ans, sans parler de tous les lieux de cultes musulmans qui servent aussi à la prière. Oui, en s’en prenant à la seule Eglise Catholique, elle interdit à quiconque de poser la question : « et les Mosquées ? »  de sorte que l’attention se focalise sur les curés et sur personne d’autre. Toutes les autres religions passent hardiment à la trappe. Et nous nous sentons encore une fois bâillonnés.

J’ai pourtant entendu parler du principe d’hospitalité dans la religion musulmane qui, paraît-il, s’applique avec force conviction  dans les pays où l’Islam règne en maître. Les imams de France restant coits sur leur éventuelle possibilité d’accueillir les sans abris, je me pose la question de savoir si seuls, les sans abris musulmans sont autorisés à trouver refuge dans les Mosquées.

Allah sauverait donc ses propres fidèles mais laisserait pour compte les mécréants ? Pour une religion de paix et d’amour, elle a beaucoup de progrès à faire…

Seule l’Eglise catholique serait donc redevable à l’égard des sans abris que cette immonde société capitaliste laisse au bord du chemin.

Si l’Eglise catholique aurait bien quelques comptes à rendre concernant certaines de ses attitudes passées, si elle n’a pas de leçons à donner comme celle de vouloir régenter la vie sexuelle des gens, elle n’a, dans tous les cas, aucune leçon à recevoir d’une Ministre nommée Cécile Duflot.

Cette même Eglise, quelles que soient les nombreuses critiques dont elle peut faire l’objet, n’a pas attendu les ordres d’un Ministre pour pratiquer la charité chrétienne.

Madame Duflot, en bonne gauchiste, sait où appuyer : la culpabilité judéo chrétienne. Elle fait donc d’une pierre deux coups en combinant culpabilité de la bien pensance + culpabilité venant des tréfonds de l’histoire chrétienne. C’est ce qu’on appelle un « joli coup ». Pas sûr que ça marche aussi bien qu’elle le souhaite.

Se venger ainsi de l’Eglise parce que cette dernière affiche des positions jugées rétrogrades sur le mariage homosexuel ne fait non plus aucun doute ; mais cette façon de procéder  basse et mesquine ne grandit certainement cette Ministre qui prouve chaque semaine par son esbroufe et son brassage d’air qu’elle n’a pas la stature ministérielle. Réflexions approfondies, raisonnements, décisions à long terme et respect ne sont pas là les principales qualités de cette personne aux responsabilités. 

Les émoluments ou traitements d’Etat que la Ministre perçoit chaque mois depuis les très nombreuses années de sa longue carrière dans les domaines associatif et politique la préservent de tous les soucis concrets et quasi quotidiens des locations en tout genre.

Que mettre à disposition des locaux n’ayant pas pour vocation l’hébergement à temps plein requiert beaucoup d’investissements financiers, et que les « yaka-focons » relèvent au mieux d’une ignorance crasse des gestions immobilières ou assimilées, au pire ( et je pencherai nettement pour cette seconde hypothèse ), d’une totale absence de scrupules d’un esprit pourri par le gauchisme qui consiste à faire croire qu’en prenant aux riches- et à cette obtus d’Eglise, dans ce cas précis- pour donner aux pauvres, tout ira bien dans le meilleur des mondes. Les réquisitions, au train où nous emmènent les influences sur l’Elysée soufflées par les  think tank à esprit soviétique comme Terra Nova, nous serons sans doute priés de vivre dans un certain nombre de mètres carrés selon le nombre de personnes et que tout mètre carré en sus devra être partager avec des gens imposés.

On remarquera au passage que le terme « réquisition » n’a offusqué aucun de ces gardes chiourmes que sont nos journaleux lesquels auraient hurlé le retour aux heures les plus sombres, s’il s’était agi de quelqu’un du camp du Mal.

Les normes de construction en vigueur de plus en plus draconiennes et absurdes (ceci expliquant cela) devraient peut- être être assouplies, dit Ghislaine Ottenheimer au cours d’une de ses interventions dans l’émission. Si on ne peut que partager son avis sur la question, il n’en reste pas moins que si ces normes sont assouplies en faveur des logements sociaux, elles ne le seront certainement pas pour tous les autres, de sorte qu’il y aura des constructions à deux vitesses, comme il existe déjà une médecine à deux vitesse, une école à deux vitesses, une justice à 2…C’est normal, c’est la justice socialiste !

Pour conclure, je propose de mettre à disposition des SDF, toutes les résidences de la République, l’Elysée en premier puisque notre Normal et sa maîtresse lui préfèrent un trois pièces cuisine, celles des syndicats, les temples des Francs Maçons :  pas de frais d’installation, elles sont déjà pourvues en eau, gaz, électricité et sont dotées d’un personnel hyper compétent qui sera ravi de « bénévoler ». Après, bien sûr, il faudra remettre en l’Etat, mais comme la Ministre, le long terme, c’est pas mon truc !

Caroline Corbières 

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/politique-interieure/duflot-et-l-eglise-la-requisition-37710


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans CETTE GÔCHE N'EST PLUS LA GAUCHE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.