Ecole Saint-Mihiel : Enseignants du privé et journaleux unis dans la défense de l’islam

« L’affaire de l’école Saint-Mihiel » qui décidément fait couler beaucoup d’encre, et dire beaucoup d’imbécilités, me conduit à me poser, et à poser à ces « pauvres enseignantes » un certain nombre de questions qui n’ont, semble-t-il pas été évoquées.

Mais en premier lieu, je voudrais m’adresser à Madame Emmanuelle Hirschauer qui sévit dans le Nouvel Observateur, et parlant de Riposte Laïque déclare : « Faisant mine d’ignorer que cette religion, tout comme le christianisme fait partie du programme. Riposte Laïque chasse l’islam jusque dans les programmes d’école. Ce site proche de l’extrême-droite a publié le 29 janvier un long article pour condamner un cours sur l’islam délivré à des élèves de CM1 d’une école primaire privée catholique située à Saint-Mihiel dans la Meuse […] Mais toute information sur l’islam semble intolérable aux oreilles de Riposte Laïque, site qui revendique son islamophobie […] ».

« Riposte Laïque » en croisade contre le programme de CM1 – Le Nouvel Observateur

Primo : si vous considérez, comme tous vos confrères d’ailleurs, que l’islam est une religion « comme les autres » alors permettez-moi de vous dire que : soit votre degré d’ignorance dans ce domaine est un puits sans fond, et dans ce cas je ne saurais trop vous conseiller de lire certains versets du Coran ou certains haddiths, ainsi que de nombreux excellents articles parus dans Riposte Laïque, pour vous informer de la réalité ; soit vous préférez vous réfugier dans l’hypocrisie la plus totale.

Secundo : qu’est-ce-qui vous permet de citer Riposte Laïque comme un site proche de l’extrême droite ? Si vous aviez pris la peine de vous documenter un tant soit peu, et de chercher à savoir qui sont les initiateurs de ce site, vous auriez pu constater qu’il s’agit pour la plupart de gens issus de la gauche, et déçus de cette « Gôche » mais il est vrai que dans le monde de la pensée unique auquel vous appartenez, il ne fait pas bon sortir des rangs et surtout pas de critiquer l’islam, « pas d’amalgame ». Nous connaissons votre refrain par cœur ! Quant aux nombreux contributeurs de ce site, sachez Madame qu’ils viennent de tous les horizons, y compris bien sûr du Front National. Cela ne vous autorise pas pour autant à décréter ce site comme « proche de l’extrême droite » encore que cela ne constitue pas à mes yeux, le moins du monde une tare ou un délit. Mais là encore nous avons l’habitude de vos qualificatifs qui se veulent répulsifs. Ne dit-on pas « Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage » ?

Tertio : oui, nous revendiquons notre islamophobie. Dois-je vous rappeler que « phobie » signifie : « peur de » et que cela ne constitue en aucun cas un délit, ni un blasphème, et que nous avons (encore) le droit de penser autrement et de nous inquiéter de l’emprise tentaculaire d’un dogme politico-religieux qui, dois-je encore vous le rappeler, prêche l’infériorité de la femme, et sépare le monde en deux : d’un côté les bons : les musulmans, de l’autre les mauvais, les mécréants : les non-musulmans, qu’il faut combattre à tout prix. Vraiment, je vous le conseille vivement : avant d’écrire un nouvel article sur l’islam, documentez-vous !

Mais revenons à Mme Christelle Lainet. Et puisque, effectivement, l’islam fait partie du programme au même titre que le christianisme et le judaïsme, qu’en est-il de l’enseignement de ces deux religions ?
Madame Lainet avait-elle, auparavant, fait étudier ces deux sujets à ses élèves ? Tout porte à croire que non, si tel était le cas, elle n’aurait sans doute pas manqué de le faire savoir, et éventuellement de faire savoir que tout s’était « très bien passé », ou bien l’a-t-elle fait, et cela ne s’est-il « mal passé », ce qui expliquerait son silence à ce sujet ? Nous n’ignorons pas les problèmes rencontrés par de nombreux enseignants, lorsqu’il s’agit de traiter de sujets ayant trait à la communauté hébraïque, en présence d’élèves de confession musulmane. Donc, si ces deux religions, christianisme et judaïsme n’avaient pas encore été évoquées, pourquoi débuter par l’islam ? En vertu de quel choix ? Que cela plaise ou non, nos racines sont judéo-chrétiennes, et non musulmanes. Et à fortiori, dans une école catholique, on pourrait s’attendre à un enseignement privilégié du christianisme – cela semble bien être la moindre des choses – avant l’étude du judaïsme, et en dernier lieu de l’islam, qui n’est qu’une « pièce rapportée ».

En tout état de cause, je suis totalement solidaire des parents qui se sont montrés vigilants et responsables face à l’imbécilité et à l’irresponsabilité des programmes scolaires actuels.

Oriana Garibaldi


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.