Egypte : le père Boulad exprime son indignation devant la complicité de l’Occident et des Frères musulmans

Publié le 18 août 2013 - par - 2 686 vues
Share

Islamectomie 210INFORMATIONS QUE VOUS NE VERREZ JAMAIS SUR LES MEDIAS FRANÇAIS !

Merci au CANADA !

Vendredi 16 août 2013 – Publié dans : Orient plus ou moins proche.

Le Père Henri Boulad, Directeur du Centre culturel Jésuite d’Alexandrie, nous parle de la situation en Egypte, comme d’habitude avec son franc-parler et sans langue de bois. Il s’insurge contre la désinformation des media internationaux.

Il est interviewé par Paul Arcand, de la radio canadienne, observez le discours ambigüe, pour le moins, du journaliste, qui reflète à mon sens l’état d’esprit de l’occident en général et de la France en particulier !

Extraits…

Paul Arcand : « nous nous rendons au Caire retrouver le Père Henri Boulad qui est le Directeur du Centre culturel jésuite, père Boulad bonjour !

Pére Boulad :Bonjour Monsieur Arcand

« Tout d’abord est-ce que la prière est terminée au Caire, comment ça se passe ? »

La prière est terminée, oui ça va.

« Et il n’y a pas eu d’affrontements ? »

– Je n’ai pas les dernières nouvelles, après la prière, parce que je ne suis pas dans la rue.

« Comment vous analysez les événements des derniers jours, l’intervention de l’armée, le massacre qui a coûté la vie à six cents et quelques personnes au moins jusqu’à maintenant ? »

– On signale le massacre de six cents et quelques personnes parmi les Frères Musulmans mais on ne signale pas le massacre de 1500 égyptiens (majoritairement Chrétiens) tués par les milices de l’ancien président Morsi. L’information en Occident est très sélective, unilatérale, il semble que l’Occident veuille défendre les Frères Musulmans comme si c’était leurs agents dans la région du Proche-Orient pour des intérêts sans doutes économiques, géopolitique etc. Nous sommes écœurés ici en Égypte, Musulmans et Chrétiens, Égyptiens en Général puisqu’il n’y a plus maintenant ce clivage entre Musulmans et Chrétiens, il y a la citoyenneté qui nous réunit tous, nous sommes écœurés par la position des gouvernements occidentaux qui prennent fait et cause pour les Frères Musulmans comme si c’était eux les victimes et non pas les bourreaux.

Depuis des années, les gens se font massacrer, les filles se font violer, les enfants se font kidnapper par les Frères Musulmans, aucun mot dans la presse internationale !

Encore tout récemment, avant-hier n’est-ce pas, 52 églises ou lieux de culte ou bien écoles chrétiennes, institutions ont été brûlés avec leurs véhicules, on n’en a pas beaucoup entendu parler dans la presse internationale !

« Mais j’allais vous dire, père Boulad, on peut dénoncer la violence faite aux Chrétiens évidemment, (sic) faite aux Musulmans aussi mais il y a quand même une intervention musclée militaire où on se retrouve en quarante-huit heures avec 623 (frères musulmans, il n’évoque pas les 1500 autres morts !) morts, au moins »

– Oui, mais on leur a demandé de déguerpir et ils n’ont pas voulu. Ce qu’ils appellent une manifestation pacifique, c’était avec des kalachnikovs, les cadavres ont été enterrés sur place, là où ils se trouvaient, notamment des gens de la police. C’est quelque chose d’écœurant cette désinformation des médias qui ne présentent qu’un aspect de la réalité, exactement comme en Syrie!

« Père Boulad, quand on regarde ce qui se passe en Égypte depuis le départ de Moubarak, alors qu’on avait l’impression qu’une alliance pouvait se faire vers la démocratie, on se rend compte que c’est impossible, en tout cas compte tenu des événements avec les Frères Musulmans, avec l’armée qui reprend évidemment le contrôle de la situation, est-ce que vous pensez, vous, que la démocratie est possible en Égypte ? »

– Elle sera longue à établir mais avec le coup d’état populaire et non pas militaire, s’il vous plaît, avec le coup d’état populaire qui a renversé Morsi avec près de 80 % d’adhésion du peuple, on peut espérer que si l’Occident nous fiche la paix, reste dans ses quartiers et s’occupe de ses oignons, comme on dit en bon français, on pourrait arriver à quelque chose.

« Mais actuellement il y a tous les membres de l’OTAN, l’Amérique en premier qui ne veulent pas lâcher le morceau puisqu’ils avaient tout misé sur les Frères Musulmans depuis plusieurs années et que c’était leurs agents dans la région. Ils se trouvent un peu désemparés face à ce coup d’état populaire qui s’est passé ici et alors ils veulent absolument présenter les choses à leur manière au public qui n’est pas très informé et qui croit ce qu’on lui sert. Père Boulad est-ce que vous croyez que la mouvance terroriste, Al Qaïda ou d’autres factions vont s’alimenter en disant : « vous voyez, le processus démocratique ne fonctionne pas et seule la violence peut être utilisée », bref est-ce que les Frères Musulmans par exemple, avec beaucoup de jeunes pourraient se tourner vers des groupes plus extrémistes encore ? »

– Qu’ils se tournent vers eux, cela ne va rien changer à la situation, actuellement l’ensemble du peuple égyptien a compris que ce sont des types pourris, menteurs, hypocrites et derrière eux un certain nombre de chefs d’État occidentaux jouent le même jeu et présentent les choses comme si finalement les Frères Musulmans étaient des victimes et le peuple égyptien ou l’armée égyptienne ou la police égyptienne était le bourreau. Nous voyons les choses de façon très différente ici et je ne suis pas le seul, heureusement, parmi les analystes égyptiens, qui vois la chose autrement. Comment se fait-il que pendant toute la période antérieure, les massacres faits par les Frères Musulmans n’ont jamais été dénoncés et que tout d’un coup, vous vous réveillez parce qu’on a voulu dégager ces gens-là et les remettre à leur place, qu’est-ce qui se passe, pourquoi vous prenez fait et cause pour ces gens-là ? Qu’est-ce qui se passe ?

« Père Boulad, il ne s’agit pas de prendre fait et cause, il s’agit de regarder les faits et vous avez raison de dire que des Chrétiens ont été massacrés. »

– Il s’agit d’Égyptiens avant d’être des Chrétiens, il y a des Chrétiens évidemment qui sont les premières victimes

« Mais il y a des lieux de cultes qui ont été également saccagés »

– Absolument, oui

« Ce que vous dites là est vrai mais en même temps on se demande comment la paix peut s’installer dans ce pays, comment les gens peuvent y arriver, est-ce que c’est par un contrôle de l’armée encore plus musclé, par une façon de neutraliser les Frères Musulmans, comment vous voyez la suite des choses ? »

– Oui c’est évident, il faut les neutraliser. Ils sont déjà en morceaux, en pièces, les Frères Musulmans ont déjà tout perdu, il suffit de quelques semaines pour qu’ils disparaissent dans le maquis si je puis dire mais ils ne seront pas inoffensifs car ce sont des coriaces, ce sont des irréductibles, ils ne vont pas se laisser faire. Ça fait 85 ans qu’ils rêvent de prendre le pouvoir, ils l’ont eu et ils n’ont pas su le gérer, ils nous ont servi des slogans à la place de solutions. Qu’est-ce qu’ils ont apporté à l’Égypte pendant l’année où ils étaient au pouvoir ? Ils ont voulu dépecer l’Égypte : un morceau au Hamas avec 40 % du Sinaï, un morceau à la Libye, toute la partie à l’ouest de Marsa Matrouh, un morceau au Soudan, toute la partie au sud d’Assouan et puis on se plaint que l’armée ait réagi ! Mais il était grand temps de ne pas laisser notre pays être dépecé, c’est incroyable mais est-ce qu’on se rend compte de tout le mal qu’a fait Mohamed Badia (le guide suprême des Frères Musulmans) en nous coupant l’électricité tous les jours et le prix de l’essence a augmenté, le prix des denrées a augmenté. On a l’impression que l’Occident n’est pas du tout conscient de ce qui se passe réellement sur le terrain.

« Père Boulad, merci beaucoup de nous avoir parlé ce matin. »

Que ceux qui ont des oreilles entendent, que ceux qui ont de l’intelligence comprennent !

André GALILEO

 

Les commentaires sont fermés.