Egypte : Les prémisses d’une guerre civile comme en Algérie ?

Dans ma modeste vie, j’ai passé au moins quinze années à faire les 400 cents coups avec mes copains arabes -tunisiens, algériens ou marocains- dans divers quartiers un peu colorés de France. Quelle chouette époque !! J’ai acquis une grande lucidité sur les mœurs et obsessions de la gente musulmane, hommes et femmes confondus, qui en surprendrait plus d’un.

Egyptebarbus1Il faut rappeler qu’alors, on ne désignait pas les « arabes » sous le terme de « musulmans », parce que primo, ils pratiquaient leur religion avec discrétion mais un certain fanatisme si l’on abordait le sujet avec eux, et deuxio surtout parce que l’ogre musulman venait  tout juste de tomber le masque avec la prise de pouvoir en Iran en1979 par l’ayatollah Khomeiny.

J’ai une grande expérience et je peux dire avec toutes les nuances qu’on peut apporter « Oui, je connais bien les familles musulmanes en France dans ce qu’elles pensent vraiment »….. et je continue d’entretenir mes contacts.

Egyptebarbus2Pour tout vous dire, le déclic qui m’a fait vraiment prendre conscience du caractère absolutiste et inhumain de la religion musulmane, cela a été mes prises de bec avec mes copains algériens quand ils justifiaient au nom du verset 34 de la 4ème sourate post–hégire du Coran qu’une femme soit battue si elle ne veut pas porter le voile islamique :

« Ar-Rijālu Qawwāmūna `Alá An-Nisā’ Bimā Fađđala Allāhu Ba`đahum `Alá Ba`đin Wa Bimā ‘Anfaqū Min ‘Amwālihim Fālşşāliĥātu Qānitātun Ĥāfižātun Lilghaybi Bimā Ĥafiža Allāhu Wa Al-Lātī Takhāfūna Nushūzahunna Fa`ižūhunna Wa Ahjurūhunna Fī Al-Mađāji`i Wa Ađribūhunna Fa’in ‘Aţa`nakum Falā Tabghū `Alayhinna Sabīlāan ‘Inna Allāha Kāna `Alīyāan Kabīrāan »

Traduction  Les hommes ont autorité sur les femmes, en raison des faveurs qu’Allah accorde à ceux-là sur celles-ci, et aussi à cause des dépenses qu’ils font de leurs bien. Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allah. Et quant à celles dont vous craignez la désobéissance, exhortez-les, éloignez-vous d’elles dans leurs lits et frappez-les. Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie contre elles, car Allah est certes, Haut et Grand ! »

Une autre évènement que j’ai vécu comme un électrochoc, c’est la diffusion sous le manteau, dans ma bonne ville de Reims où je demeurais alors, d’une vidéo où l’on voyait un barbu algérien déclarer en arabe dialectal pendant la guerre civile qui a duré dix ans ( 1991-2000) « Moi ce que j’aime c’est égorger quelqu’un et sentir son sang jaillir sur ma barbe » . Il y a toute une culture de la cruauté dans la religion musulmane que je sais reconnaître comme le nez au milieu du visage.

Maintenant, quand je découvre les prises de vues des rues du Caire que vient d’envoyer à Résistance Républicaine la courageuse Souad El Shami, j’ai le sentiment de revoir se profiler à l’horizon la même trame de guerre civile qu’en Algérie quand les fous de Dieu du F. I.S. et du G. I.A. se mis sont à égorger à tour de bras parce qu’on les avait empêchés de prendre le pouvoir. En Egypte, le diable a soulevé le couvercle de la marmite et la cuisson arrive à ébullition. Les frères musulmans sunnites valent-ils mieux que les khomeinistes chiites ?

Huineng


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.