Et pendant ce temps, le Qatar organise l’islamisation de la France avec l’aval de la caste UMPS !

Etabli sur une petite presqu’île de 11.437 km2,  à l’est de l’Arabie saoudite, le territoire désertique du Qatar est invivable l’été quand les températures oscillent entre 40 et 50 degrés.

L’émirat a obtenu son indépendance en 1971. Il compte 1 700 000 habitants dont 200.000 seulement sont des citoyens qataris. Leur revenu par tête est tout simplement le plus élevé de la planète. Ils ne payent pas d’impôts, disposent de transports et d’un système de santé gratuits et pour la plupart n’ont tout simplement pas besoin de travailler, des centaines de milliers d’asiatiques et d’africains y pourvoient, immigrés besogneux,  pour des salaires de misère, ne connaissant ni droit du travail ni considération humaine, plus que taillables et corvéables « à merci » !…

La vraie raison de la notoriété et du poids économique et politique de ce micro Etat se trouve sous la terre et sous la mer::   pétrole et plus encore  gaz naturel dont ce pays est le troisième producteur au monde. Cela permet au Qatar de gérer le plus grand fonds souverain de la planète, QIA (Qatar Investment Authority), dont les avoirs des différentes entités approchent les 700 milliards de dollars.

De ce fait, cet émirat s’inscrit dans la haute finance internationaliste . Bien plus, il est l’excroissance du fameux pacte du « Quincy » qui vit, le 13 / 02 / 1945, le président US Roosevelt (de retour de Yalta) et le roi d’Arabie Saoudite passer le « deal » historique qui explique bien des choses : aux USA la maîtrise des flux pétroliers, à l’islamisme saoudien la main mise sur les pays « musulmans » et leur maintien sous l’influence rétrograde de la religion, véritable frein à toute évolution…Reconnaissance du « leader ship » islamique et antidémocratique contre la reconnaissance de la maîtrise des ressources pétrolières!

Remarquons, en passant, qu’assise sur « l’or noir » depuis des temps immémoriaux (la Mésopotamie ancienne connaissait l’usage du pétrole brut affleurant sur son sol…), la « civilsation arabo-musulmane », si éclairée, si riche de connaissances et d’inventions,  n’a jamais su analyser ni comprendre ni utiliser cette ressource naturelle dont la transformation physico-chimique, technologique et technique est à l’origine de l’expansion moderne.. Il doit y avoir « un lézard » quelque part.

Etat féodal, autocratie idéologique, le Qatar se caractérise comme le siège du wahabbisme et de l’application de la charia, un wahabbisme pur et dur qu’il exporte : l’émirat wahhabite est devenu le principal financier d’Al-Qaeda et des Frères musulmans, on l’a vérifié lors des événements tunisiens et égyptiens pendant lesquels il n’a pas ménagé son aide financière à ceux qui sont maintenant majoritaires dans ces pays, les islamistes.. L’émirat a engagé 5 000 mercenaires pour composer des Forces spéciales qui ont combattu au sol en Libye, en violation de la résolution de l’ONU. Il a depuis transféré ces troupes en Syrie, ainsi qu’environ 1 500 membres d’Al-Qaeda en Libye sous le commandement d’Abdelhakim Belhaj, pour constituer  » l’Armée syrienne libre » à laquelle se sont joints quelques centaines de déserteurs .

Son wahabbisme a donc bien une visée géo-politique et expansionniste qui convient parfaitement aux visées des USA, engagés dans une recomposition de l’espace géographique et politique de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient (afin de mieux contrôler tout ce qui est « pétrole » et d’asseoir une présence face à l’émergence des autres pôles mondiaux que sont la Chine et la Russie…) ,relation Qatar-US déjà bien engagée à travers la grande base américaine d’ Al-Oudeïd et l’entregent qatari entre les Américains et les Talibans afghans…sans oublier le rôle de financier des fonds souverains de ce petit émirat en direction des Etats-Unis et d’Israël, de l’Arabie saoudite et de l’Iran, de l’Autorité palestinienne, du Hamas, de la Grande-Bretagne, de la France,  du Liban …

C’est cette puissance financière qui a décidé d’acheter la France, tant il est vrai qu’elle y a des soutiens particulièrement actifs…qu’elle traite d’ailleurs avec magnificence..

Les droits de l’Homme ne sont pas respectés au Qatar? La charia y est appliquée et l’émirat est une base arrière de l’islamisme? C’est un état féodal et antidémocratique où les partis politiques sont interdits?

Ce n’est pas ce qui intéresse « nos-z–élites » autoproclamées qui se succèdent en rangs serrés au Qatar. On peut citer pêle-mêle parmi les habitués des séjours à Doha: Dominique de Villepin, Bertrand Delanoë, Philippe Douste-Blazy, Rachida Dati, Ségolène Royal, Fadela Amara, Claude Guéant, Jean-Louis Debré, Gérard Larcher, Hubert Védrine, Frédéric Mitterrand, Hervé Morin, Jean-Pierre Chevènement, Dominique Baudis, Jack Lang… Parmi les actuels et anciens membres du gouvernement, Claude Guéant en tant qu’envoyé spécial de Nicolas Sarkozy, Rachida Dati dont la sœur travaille pour le procureur général du Qatar et Fadela Amara ont multiplié les voyages dans l’émirat .Le Qatar soigne Sarkozy, et Mme…qui bénéficie de voyages gracieux  et  est le principal client du cabinet d’avocat de Dominique de VillepinSégolène Royal s’est même  vu offrir un dîner en son honneur à l’ambassade du Qatar le 27 mars 2008.

 Et F. Hollande a dépêché, le 3 février dernier, son émissaire particulier Laurent Fabius pour prendre langue avec l’émir…

Se  payer sa classe politique ( il faut être clair: en France, ce n’est pas bien difficile !)  pour se payer ses grandes entreprises, sa fiscalité, ses grandes écoles, son patrimoine immobilier, ses footballeurs…le Qatar sait faire!

 Et cela ne semble gêner personne, ni au Parlement, ni au gouvernement, ni dans la pseudo opposition Hollande- Mélenchon- Joly !!!  Ni chez Bayrou d’ailleurs…

Pourtant la simple addition des liens établis en France par le Qatar et des intérêts acquis a  de quoi inquiéter.

La Qatar Investment Authority (QIA) et ses différentes émanations – Qatar Holdings, Qatari Diar – investissent à coups de milliards de dollars dans un grand nombre de pays. En particulier au Royaume Uni (Harrods, London Stock Exchange, Barclays, Sainsbury, Canary Wharf) et en Allemagne (Volkswagen, Porsche).

En France, ses investissements industriels restent relativement plus modestes (pour le moment) :

 Groupe Lagardère : 10% (et entrée au conseil d’administration demandée)

- Vinci : 5,8%

- Veolia Environnement : 5%

- Suez Environnement : 1%

- Hôtel Raffles à Paris (ex-Royal Monceau)

- Centre de conférences international de l’avenue Kléber à Paris (futur hôtel Peninsula)

- Société fermière des casinos de Cannes (casinos, hôtels Majestic et Gray d’Albion à Cannes) : 22,7%

La famille régnante du Qatar possède à titre personnel des propriétés immobilières, dont le célèbre hôtel Lambert sur l’île Saint-Louis et  un palais de 4.000 m2 à Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine) et l’hôtel d’Evreux, place Vendôme ainsi que deux autres hôtels particuliers attenant : démonstration  du poids de l’émirat dans la vie politique française, il a obtenu le vote à l’Assemblée et au Sénat au début de l’année 2008 d’un statut fiscal exorbitant pour ses investissements en France. Les investissements immobiliers ne sont pas imposables sur les plus-values et les résidents qataris en France ne payent pas l’ISF pendant leurs cinq premières années de présence. Le groupe d’amitié entre la France et le Qatar compte 49 députés à l’Assemblée nationale…Ceci explique cela !

Autre exemple de l’avidité qatarie: il a fallu une intervention conjointe de François Fillon, de  Christine Lagarde et d’Anne Lauvergeon, alors présidente d’Areva, pour empêcher in extremis l’entrée à la fin de l’année 2010 du Qatar dans le capital du fleuron français du nucléaire… Mais, soyons en sûrs, ce n’est que partie remise! Comme son entrée dans CMA-CGM…

De plus, le  Qatar a passé des accords de défense avec la France qui assure la formation des marins de sa flotte de guerre et de ses policiers et lui a fourni une grande partie de son matériel militaire, notamment des mirages 2000.

Mais c’est dans les domaines du sport, de l’information, de l’assistanat social que les percées en France sont les plus significatives…et les plus lourdes de conséquences.

Les clubs de football européens sont devenus  des proies, celui de Malaga en Espagne, le FC Barcelone dans une moindre mesure, et donc maintenant le Paris Saint-Germain, le seul grand club de la capitale française dont Nicolas Sarkozy est un supporter affirmé. Il se dit de façon insistante que l’Elysée n’aurait d’ailleurs pas ménagé ses efforts pour convaincre l’émir de donner au PSG les moyens de nouvelles ambitions. Mais quelle en sera la contrepartie?

Pour cela, les pétro-dollars islamisés coulent à flots… et tout ce que la France compte de bien pensants boboïsés et formatés « prébendes multicultrurelles »  se précipite à la soupe . Car Le Qatar a eu l’habileté de se doter d’une arme de politique internationale exceptionnelle, la chaîne de télévision d’information continue la plus influente du monde musulman, al-Jazeera. Elle couvre tous les pays, sauf un… le Qatar. Et sa bienveillance plus ou moins grande avec les régimes dépend aussi  des intérêts de l’émir comme le montrent certaines dépêches secrètes, révélées par Wikileaks, de la diplomatie américaine.

C’est qu’en France, sous les vocables « beIN Sport 1″  et   »  beIN Sport 2″ ,  « al-Jezeera » va créer 2 chaînes de télévision payantes destinées – pour un temps- à l’usage du football …taillant ainsi de larges croupières à la chaîne bobo – bien pensante- muticulturaliste  et formatée PS « Canal + « , dont c’était la spécialité!  Amusant, non?.

Main mise sur un club rayonnant sur l’Ile de France, espace télévisuel réservé à ce qui est le plus populaire en France…et création d’un fonds d’investissement de 50 millions d’euros pour financer des projets économiques portés par des habitants des banlieues de France : »Le Qatar ce n’est pas que des paroles. Il faut agir. L’émir a décidé de créer un fonds de 50 millions d’euros pour travailler avec vous. Le fonds peut être augmenté », a annoncé l’ambassadeur de l’émirat à une dizaine d’élus locaux de tous bords et  des quartiers, tous originaires du Maghreb et « impressionnés » par l’accueil « digne de chefs d’Etat » qu’on leur a fait « là-bas »…Ah! les bonnes sucettes!!!

Même si l’initiative est gelée en ces temps d’incertitudes électorales, demandée par les élus de « gôche » et approuvée par Guéant lui-même, elle se réalisera et impulsera la mise sous tutelle financière islamisée des pans entiers de notre espace sociétal…

Rapprocher ces faits, c’est comprendre que le processus lancé par l’émirat wahabbite est une forme de « djihad » destiné à introduire, portée par les flots de capitaux à  forte odeur de pétrole et de décomposition pestilentielle de la caste politicienne française, « gôche » et droite mêlées, une idéologie religieuse islamique, séparatiste, sexiste, ségrégationniste, à l’opposé des valeurs essentielles de notre République laïque et démocratique.

C’est, de fait, préparer la communautarisation de notre espace civil et sociétal afin de mieux casser une Nation que les oligarchies financières mondialistes, relayées par les partis politiques du « système » (UMP comme PS, FDG comme EELV ou Modem) considèrent comme un frein  à l’Europe en construction et à la mondialisation libérale effrénée…

On ne peut donc pas être étonné de voir Sarkozy, Hollande, Mélenchon, Joly, Bayrou (tous ensemble! tous ensemble ! oui!)  faire les yeux doux aux capitaux empuantis du Qatar.

Robert  Albarèdes

1 -http://www.capital.fr/bourse/actualites/le-qatar-veut-entrer-au-conseil-de-surveillance-de-lagardere-705983

2 – http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2012/03/24/97002-20120324FILWWW00408-al-jazira-sport-sappellera-bein-sport.php

 

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.