Exclusif : A Londres, 500 livres d’amende pour consommation d’alcool devant une mosquée terroriste

Ayant traversé la Manche, qui nous sépare de nos amis anglais, grâce à l’Eurostar qui nous réunis avec nos amis anglais, l’auteur a récemment passé plusieurs jours à Londres. (1)

Il en a profité pour enquêter sur l’islamisation de ce pays, qui, comme en France, est alarmante, même si elle y prend des formes différentes, en raison de la tradition communautariste de ce pays.

Le samedi 10 octobre, l’auteur a rendu visite à la mosquée de Finsbury Park, aussi appelée « Mosquée Centrale du Nord de Londres » (North London Central Mosque), située dans la commune (« borough ») londonienne d’Islington (7-15 Saint-Thomas’s Road, London N4 2QH).

Mosquee de Finsbury Park 1 XXX

Un repaire de terroristes

Cette mosquée, inaugurée par le Prince Charles en 1994, et qui peut accueillir jusqu’à 1800 pratiquants, est connue pour être un repaire d’extrémistes et de terroristes musulmans. Parmi ceux qui l’ont fréquentée figurent :

1) l’imam borgne Abu Hamza al-Masri, qui dirigeait la mosquée au début des années 2000, chef du groupe musulman extrémiste des « Supporters de la Sharia » (Supporters of Sharia), militant pour la création d’un califat islamique remplaçant les démocraties européennes, arrêté en 2004 par les autorités britanniques pour 11 charges criminelles, et extradé vers les États-Unis le 6 octobre 2012, après une procédure de 8 ans.

2) le terroriste Zacarias Moussaoui, surnommé « le vingtième pirate de l’air », membre de la cellule d’al-Qaïda qui perpétra les attentats du 11 septembre 2001, et qui purge une peine de perpétuité dans la prison Supermax de Florence (Colorado).

3) le terroriste Richard Reid, membre d’al-Qaïda, qui tenta de détruire l’avion dans lequel il se trouvait en faisant exploser ses chaussures, le 22 décembre 2001, et qui purge lui aussi une peine de perpétuité dans la prison Supermax de Florence (Colorado).

4) les terroristes Kamel Rabat BouralhaYacine Benalia et Osman Larussi, qui participèrent à la prise d’otage dans l’école de Beslan (Ossétie du Nord, Russie), et au massacre de 400 enfants et professeurs, le 3 septembre 2004.

5) plusieurs terroristes impliqués dans la tentative d’attentat bioterroriste contre le métro de Londres à l’aide de ricine, tentative déjouée en janvier 2003.

Bien entendu, sur son site Internet, la mosquée de Finsbury Park prétend promouvoir les valeurs humaines et l’intégration, et présente l’islam comme « une religion de tolérance et de paix ». (2)

Une découverte stupéfiante

Voici la mosquée de Finsbury, telle que l’auteur l’a vue en arrivant sur place :

Mosquee de Finsbury Park 2 XXX

En s’approchant, le regard de l’auteur fut attiré par le panneau accroché à un lampadaire situé devant la mosquée :

Mosquee de Finsbury Park 3 XXX

En s’approchant encore plus, voici ce qu’il put lire :

Mosquee de Finsbury Park 4 XXX

La traduction en français de ce panneau donne, de haut en bas :

« Prévention du crime et promotion de la sécurité publique »

« Zone de contrôle de l’alcool le jour d’un match »

« La police peut utiliser ses pouvoirs de Confiscation/Amende/Arrestation »

« Pénalité maximale : 500 livres »

En bas de ce panneau figurent le logo de la police de Londres (Metropolitan Police) et celui de la mairie d’Islington.

La sharia appliquée par les autorités britanniques

Ainsi, les jours de match de football, la police de Londres et la mairie d’Islington interdisent aux citoyens britanniques de boire de l’alcool ou même simplement de détenir de l’alcool devant la mosquée de Finsbury Park, sous peine d’une amende de 500 livres (plus de 620 euros), voire d’une arrestation.

Or la charia (loi islamique) interdit l’alcool.

La police de Londres et la mairie d’Islington appliquent donc la charia devant la mosquée extrémiste de Finsbury Park, dans l’espace public !

Voici donc une étape de plus dans l’islamisation de nos démocraties occidentales, avec l’appel à la prière autorisé récemment en Suède pour une mosquée des environs de Stockholm.

Alors que la nourriture halal se répand illégalement dans nos cantines, certains dirigeants de nos pays veulent à présent nous interdire de boire de l’alcool !

Jusqu’où ira la lâcheté des islamo-collabos ?

Et combien de temps encore les citoyens européens tolèreront-ils ces atteintes à nos droits, à nos traditions, à notre Histoire ?

Maxime Lépante

1) Il y a moins de 2 mois, l’auteur a révélé que le phénomène des prières musulmanes publiques illégales touche aussi la capitale britannique :

Londres frappée par les prières musulmanes illégales !

2) Finsbury Park Mosque

http://www.finsburyparkmosque.org/

 

Maxime Lépante

À propos de Maxime Lépante

Résistant contre l'islamisation. Réalisateur de plus de 40 vidéos sur les prières musulmanes illégales en France.

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.