Exclusif : Caroline et Fiammetta vont appeler leur fille Marine

Tandis que les hordes réactionnaires manipulées par l’Eglise catholique se déchaînent contre le mariage homosexuel, et autres PMA et GPA, un couple de deux femmes, appelées dorénavent Parent 1 et Parent 2, débattent dans la douleur du futur prénom à donner à leur enfant. Pas facile d’être féministe, homosexuelle et maman dans la France de Normal 1er…

Fiammetta : Encore heureux que le mot « enfant » commence par une voyelle, l’article défini le précédant n’est pas genré, un bon « L » apostrophe parfaitement neutre me convient tout à fait.

Caroline : Oui mais on va l’ baptiser comment, l’enfant en question ? Quoique « baptiser », ça vous a de ces relents pétainistes… On l’appelle comment, donc ?

Fiammetta : J’ai relevé sur le calendrier trois prénoms, qui ne sont genrés ni sur la prononciation ni sur l’orthographe : Claude, Camille, et Dominique.

Caroline : Mais tu fais référence au calendrier grégorien ! Gaffe, on commence comme ça et on finit à Civitas !

Fiammetta : T’as raison. L’ennui, c’est que les prénoms issus de la diversité sont aussi genrés à donf’. Quoique« Oussama » pourrait très bien passer.

Caroline : Historiquement parlant, « Carol » n’est pas genré non plus.

Fiammatta : C’est ça, comme Carol Wojtyla, alias Jean-Paul II ! Sur ce coup, les Femen nous lynchent !

Caroline : Ben j’attends que ça, elles sont toutes canon.

Fiammatta : Nous lynchent !

Caroline : Qu’est ce que tu penses de « amour », « délice » ou « orgue », masculins au singulier et féminins au pluriel ?

Fiammetta : T’es pas bien ? Ca veut dire qu’il faut plusieurs femmes pour faire un homme ! D’ailleurs, tu vas me faire le plaisir d’amortir  ta nouvelle décoration en exigeant l’abolition de cette règle grammaticale inique.

Caroline : On pourrait peut-être penser à un sifflement, une onomatopée, un cri…

Fiammetta : Déjà que l’Etat-Civil rétrograde refuse d’enregistrer les prénoms constitués d’initiales, ça passera pas.

Caroline : Bon, on n’a pas vraiment fait avancer le schmilblick….

Fiammetta : Tiens, « Schmilblick », c’est sympa, comme nom.

Caroline : Non mais ça va pas ??? LE Schmilblick ! Tu tiens vraiment à en faire un homme ? Tu te prends pour Kipling ?

Fiammatta : « Moustique », j’aimerais assez. Nom masculin certes, mais seules les femelles piquent. Une belle revanche de la Nature.

Caroline : Ah parce qu’avant d’en écraser un, t’arrives à t’approcher d’assez près pour voir s’il en a ou pas ? T’es dengue ?

Fiammatta : Selon le sens, « ordonnance » est masculin ou féminin…

Caroline : J’y avais songé, figure-toi. Seulement la mère Duflot y a pensé avant nous et en a profité pour se faire prescrire de la Térébenthine.

Fiammetta : Bon. On va trouver quelque chose parmi les noms de métiers récemment féminisés. OK ?

Caroline : Ca marche. Mais lequel ? Pompière ? Cheffesse ?

Fiammetta : Trop connotés sexuellement.

Caroline : Marine ?

Fiammetta : Voilà. Marine, impec’.

Jacques Vinent


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans HUMOUR ET DERISION. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.