Comment Malek Chebel et ses complices osent-ils islamiser les Lumières ?

Lettre ouverte au comité directeur de l’association « Islam, culture et liberté » préfiguration d’une « Fondation pour un Islam des Lumières »

A l’attention de :

M. Malek Chebel, Président

Mme Mary Leroy, Vice-présidente

M. Guillaume Riffaud, Secrétaire général

M. Zidane Mériboute, Conseiller

M. Augustin Le Gouvello, Membre du comité directeur

M. Kamel Yahia, Membre du comité directeur

Madame, Messieurs,

Je viens d’apprendre qu’en juillet 2011, vous avez créé une association de préfiguration à une « Fondation pour un Islam des Lumières ».

Décidément, vous ne reculez devant rien !

Comment osez-vous islamiser les Lumières au lieu de commencer par dénoncer l’inhumanité inhérente aux préceptes coraniques, confirmés par la pratique historique et géographique de Mahomet et de tous ses adulateurs ?!

Avant même de soumettre le Coran et Mahomet à une  critique rationnelle, digne du siècle des Lumières, vous croyez pouvoir faire entrer l’Islam dans le club des systèmes de pensée et des pratiques sociales respectables. Personne ne peut ignorer que l’islam (ou Islam) et toutes les législations qui en sont issues, n’ont jamais été respectueux des droits de l’Homme ; surtout pas des femmes. Prenez-vous donc vos désirs pour des réalités ou considérez-vous que ces trente dernières années de manipulation idéologique ont réussi à duper les Français ?

En paraphrasant le très spirituel Régis Laspalès, je suis tenté de vous dire : Bien d’autres ecclésiastiques, plus ou moins déguisés, ont essayé. Ils n’ont pas réussi !

Votre supercherie dénommée « civilisation d’Islam » doit être dénoncée et démasquée. Tout le monde sait, sauf vous peut être, qu’aucune philosophie naturelle, digne de ce nom, n’a pu voir le jour sous domination islamique : il a toujours été interdit de contredire la conception coranique du monde qui est, par ailleurs, héritée de la Bible. Averroès et ses émules, aussi bien orientaux qu’occidentaux, n’ont fait qu’ânonner Aristote et sa physique géocentrique. Il fallait donc attendre Galilée pour qu’ils soient renvoyés à leur antiquité. Et la lumière fut ! La renaissance d’une physique géométrique et expérimentale, celle que nous devons à Archimède, premier contradicteur d’Aristote, est ce qui a engendré les Lumières que vous tentez, vainement, d’islamiser. Ces Lumières-là, le monde ne les doit pas à Averroès, comme vous prétendez ainsi que bien d’autres charlatans.

Fidèles à la démarche d’Averroès, votre forfaiture d’aujourd’hui consiste à récupérer les acquis des Lumières et même ceux de l’existentialisme pour en parer l’Islam. Les Lumières présupposent des esprits libres alors que, jusqu’ici, vous vous acharnez uniquement contre des musulmans qui n’auraient pas, d’après votre théorie, bien lu ou bien compris leur Coran. Comme vous osez vilipender l’usage de la terreur, osez donc rappeler et dénoncer l’exemple donné par Mahomet : il a bel et bien usé du sabre, de l’arbitraire, de la coercition, mené des razzias, acquis et partagé un butin conséquent, des esclaves et des rançons. C’est ainsi qu’il avait corrompu ses fidèles et c’est de cette façon que son exemple continue de corrompre les musulmans ; du Sahara jusqu’aux Philippines en passant par le Cachemire et d’autres contrées. Aucune éthique humaniste n’a pu être développée par les fidèles à ces pratiques de Mahomet. Il faut s’y opposer pour prétendre à quelque humanisme que ce soit.

Ne vous en déplaise, les cultures et les civilisations méditerranéennes ne se laisseront pas réduire à une composante religieuse, qu’elle soit juive, chrétienne ou islamique. Ces cultures sont autrement plus profondes, plus rebelles et plus variées que vous n’imaginez ! Elles échappent à l’appropriation abusive tentée par des religieux qui ne s’assument pas toujours. Votre tentative d’islamiser des cultures et des civilisations berbères, arabes, africaines, persanes, égyptiennes (d’où le mot copte), indiennes…est tout à fait vaine.

En aucun cas vous ne pourrez rattacher aux  Lumières une culture fondée sur un culte totalement obséquieux dans sa vénération du Coran et de Mahomet. L’Islam est avant tout mise en veilleuse de toute critique de ces deux idoles, à tout jamais intouchables et, par conséquent, figées pour l’éternité. Proposez plutôt aux musulmans, comme je l’ai fait il y a quelques années, de prier la tête haute, les yeux tournés vers le Ciel. Contribuez à libérer les musulmans de la soumission que l’islam a toujours été. C’est de cette manière que vous pourrez espérer quelques réelles Lumières chez les musulmans ! Mais vous savez très bien que les pâles lueurs du falot islamique disparaîtront totalement lorsque vous aurez pris vos responsabilités devant l’Histoire et lorsque vous aurez osé vous libérer des carcans de l’islam, c’est à dire du Coran et de Mahomet.

Vous ne le savez que trop : la soumission, inscrite dans le corps, l’espace et le temps des musulmans est à tout jamais incompatible avec la liberté de penser par soi-même. Malgré cela, vous osez mettre l’autonomie acquise grâce aux luttes et aux efforts intellectuels d’êtres humains sous la coupe et la coupole d’une religion liberticide, inégalitaire, peu confraternelle et belliqueuse à souhait. Vous y perdez aussi bien votre âme, votre raison que votre crédibilité.

Incapables de prendre au sérieux la Liberté dont nous avons hérité ainsi que vos responsabilités pour critiquer l’islam, vous tentez de nous distribuer des somnifères, certes un peu sophistiqués, mais toujours à base d’opiacés.

Je vous le dis tout net : il est grand temps d’écraser l’infâme et d’en finir avec l’infâme pitance coranique et islamique que vous servez à Marianne depuis un certain temps !

Pascal Hilout, né Mohamed

___________________________________________________________

P.S. : pour faire preuve d’une certaine spiritualité, je vous propose de verser cette lettre au concours pour le prix que votre Fondation se propose de décerner aux Lueurs issues du monde musulman.

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RIPOSTE LAIQUE, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.