Formidable ! Plus de 3.000 Français dans la rue contre les islamofachos !

Françaises, Français,

J’étais à la marche et je peux vous affirmer que ce fut une belle manifestation. Voici comment je l’ai vécue.

Tout d’abord, arrivée place Denfert, mon premier sentiment est l’inquiétude. Avec ce que je vois, je me dis “on va encore être 500 ou 600”. Seulement, je n’étais pas arrivé du bon côté. Je suis alors parti fouiner pour trouver des Camarades et alors, je me suis aperçu que j’étais arrivé aux derniers rangs. Et là, soulagement. Nous étions au moins mille au départ et ça continuait à arriver. Après avoir salué l’Ami Pierrot et l’Amie Christine, je suis retourné dans le fond où m’attendaient des copains. Et là, j’ai été un peu déçu parce qu’on entendait pas bien la sono, mais bon, quand on est dans le fond et avec les moyens financiers qui sont ceux de RR et de RL, mieux vaut ne pas être exigeant et puis , ce n’est pas grave, il faudra juste compenser avec nos cordes vocales. Avant le départ, et après que nous ayons chanté la Marseillaise et tenté d’apprendre laborieusement des slogans trop compliqués à mon goût, je m’aperçois que je ne suis plus au dernier rang. J’en tire la conclusion que les participants continuent d’affluer et que d’autres encore rejoindront la marche en cours de route.

Top départ, c’est parti direction place d’Italie. L’ambiance est bon enfant, on discute par ci par là. Tout le monde est calme mais déterminé à faire savoir que l’islam n’a pas sa place dans notre France. Les Gendarmes sont sereins et pour certains, nous regardent avec bienveillance et sympathie. Et puis, un moment, j’aperçois Jacques Philarcheïn. Je le salue, nous bavardons un peu et je rejoins mes copains pour les avertir que je vais mettre à profit mon expérience du comptage pour remonter tout le cortège et évaluer le nombre de manifestants. Je me trouve à ce moment en bas du boulevard Auguste Blanqui et je vois une jolie petite forêt de drapeaux dont je perd la vue à cause du dernier virage à 100 mètres de la destination finale. Ainsi, je remonte tout le cortège en faisant mes comptes. Mon évaluation : fourchette basse 2500, fourchette haute 3500. Formidable !

 

PLUS DE 3000 FRANCAIS PARTICIPENT A CETTE MARCHE CONTRE LES ISLAMOFACHOS ! Toutes les catégories d’âges étaient représentées et, ce qui a fait le plus plaisir au quadra que je suis, c’est de voir que les jeunes de la génération suivante sont de plus en plus nombreux. Génial, il y a de la relève ! Je m’aperçois également qu’il y a beaucoup de nouvelles têtes et sachant que Gérard Pince avec qui j’ai milité est présent, je me met à sa recherche et je ne le trouve pas. Trop de monde. Mais, en le cherchant, je tombe sur un vieux Camarade du temps où je faisais parti du groupe France-Echos 75. Ce bon vieux Youguy est encore là, fidèle au poste. Nous sommes maintenant place d’Italie, les discours commencent, la sono continue à ne pas satisfaire les gens du fond et ça commence à partir. Moi-même, tenu par des obligations personnelles, je dois partir avant la fin de la manif’ (ce qui me devra d’échapper à la pluie et d’avoir une pensée pour ceux qui, comme ma Mère, sont encore courageusement sur place) et , en passant le cordon de sécurité mis en place par les Gendarmes qui ont été formidables, je leur dis : “Merci Messieurs. Bon travail !” et eux de me répondre en choeur : “Merci Monsieur”.

Pour conclure, je tiens à remercier tout particulièrement Christine, Pierre et tout ceux qui ont aidé de près ou de loin pour faire de cette manif’ un évènement qui, j’en ai la conviction, entrera dans l’Histoire.

Ironie du sort, dans le même temps, 250 000 personnes se rassemblaient au départ du “Vendée Globe” pour regarder partir les voiles… Faut-il y voir un signe du destin ?

Francis Régnier

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.