France Orange Mécanique : Mucchielli proteste contre un livre qui le démasque

Selon Laurent Mucchielli, co-fondateur des Indigènes de la République, cette association qui « Nique la France » et dont la grande prêtresse, habituée des plateaux de télé, est la  Houria Bouteldja qui conseille de rééduquer les blancs,  ces « souchiens »  ayant probablement la rage puisqu’ils se rebellent ces salauds de descendants d’esclavagistes et de colonialistes par définition.

Ce  Laurent Mucchielli qui doit, lui aussi, comme Caroline Fourest née Guillemot  se prendre pour un intellectuel  ferait bien mieux de se taire tant ses discours sont à la limite de la débilité  insupportable. Car tenez-vous bien braves gens, nous sommes désormais, nous les franchouillards, les islamophobes, les résistants à l’abrutissement journalier de nos médias, rejoint par du beau monde, du beau linge, des têtes pensantes! Voici donc les sites et les hommes qui sont désormais classés à l’extrême droite, placés dans la catégorie des ignobles, des fachos qui « rappellent les heures les plus sombres de notre histoire » et j’en passe de ces phrases types usées jusqu’à la corde et encore débitées par les débiles de la bien pensance et autres bobo-bonobos et abrutis sur les plateaux de télévision. Tout le monde s’en moque et eux s’imaginent encore qu’ils existent encore!

Les Français ne sont pas si stupides que cela et ils savent ce qu’est un délinquant, un violeur, un assassin et une police impuissante et une justice laxiste! Il faut être aux « Indigènes de la République » pour ne pas comprendre  qu’ils sont dépassés et que leurs discours ne méritent plus que l’on s’y attarde vraiment.

Lisez un extrait de ce discours qui finalement me confirme que nous avons raison et qu’ils ont tort! C’est le début de la fin Monsieur  Laurent Mucchielli et bientôt viendra l’heure où il vous faudra rendre des comptes si ce n’est ceux de votre association:

Faut-il parler de tous les livres paraissant sur nos sujets, même les plus mauvais ? Non bien sûr. Mais voilà un livre (Laurent Obertone, La France orange mécanique) qui, paraît-il, est en tête des meilleurs ventes des livres d’actualité sur Internet. Le « plan médias » de son éditeur (un certain « Ring ») fonctionne en effet à merveille. Certes, on n’est pas étonné de trouver des chroniques élogieuses dans Minute, sur le site Atlantico, ainsi que sur Boulevard Voltaire, ni d’entendre le livre recommandé sur Radio Courtoisie ou encore dans l’émission de télévision de MM. Zemmour et Nauleau sur Paris Première. Tout cela participe d’un univers politique bien précis. (Le point Godwin n’est jamais bien loin chez eux). L’on n’est pas non plus surpris lorsque l’on entend Marine Le Pen faire la promotion directe de ce livre : « vous devez absolument le lire et le faire lire »

La boue est jetée, le vomi par-dessus! C’est du moins ce qu’il s’imagine le pauvre bougre! Il condamne sur ce ton de pédant de bien-pensant! Il méprise à la pelle, incendie le misérable auteur, crache sur les potentiels lecteurs, insultes les sites qui n’ont vraiment pas de leçon à recevoir d’un pseudo intellectuel attardé, met en cause des animateurs qui ont su prouvé leurs indépendances de jugement. Et bien entendu, dépose le couvercle de type Marine Le Pen sensé convaincre de la justesse de son analyse!  Ben oui, si Marine Le Pen fait de la pub pour ce livre c’est que le livre est « fâchiste »! Si Marine le Pen faisait de la pub pour une « lessive qui lave plus blanc » nous savons déjà à l’avance les propos qu’il tiendrait!

Le mépris me gagne en lisant cette logorrhée déplorable! Je suis effaré de constater que les lobotomisés de la bien pensance n’aient pas encore compris que ce livre rappelle les souffrances des victimes, les vraies, pas celles qui le deviennent du fait qu’ils sont issues de la « minorité visible » des « défavorisés de la banlieue », des incompris des « cités forcément difficile » et qui peuvent être des délinquants certes, mais avec des excuses !

Le pauvre  petit Monsieur  MUCCHIELLI continue son commentaire qui finit par me faire sourire tant sa colère qu’il précise ne pouvait que me réjouir!

On commence déjà à tiquer lorsque l’on voit paraître des articles largement a-critiques dans Le Point et Les Echos. Et on se met carrément en colère lorsque l’on est contacté par l’émission « Service public » de France Inter, qui nous demande si l’on veut venir débattre de ce livre. France Inter, radio du service public, qui invite un chercheur du CNRS, autre service public, pour discuter tranquillement autour d’un café du dernier avatar du lobby sécuritaire et de son credo d’extrême droite, et ainsi cautionner ce choix d’émission. On a dit non.

Quels imbéciles tout de même! Tellement sûr d’eux-mêmes ces Indigènes de la République en peau de lapin! On a dit non : et avec ça ils sont contents! Mais non bien sûr, ils ont dit non parce qu’ils allaient affronter des  faits, des réalités. Point de faux fuyant, point de discours humaniste face à la violence. Point question d’appeler à la rééducation des auteurs, de leur dire qu’ils sont « fâchistes », forcément « fâchistes »! Car en face c’est du lourd, c’est du sérieux, des chiffres et des faits! Pas question de tenter d’accuser la société, cette horrible culture française, blanche par-dessus le marché, et comble  de l’horreur  détrempée à la culture gréco-judéo-chrétienne! Bred une culture  colonialistes et autres esclavagistes dans leur vocabulaire!

Pas d’échappatoires, il aurait fallu dire, expliquer et qui sait comprendre même  si je sais que chez « gens-là », les Indigènes de la République, ils ont des soucis d’apprentissage du fait d’un manque évident de qualités cognitives!  Jugez l’argument de ce pauvres Laurent :

(Ce livre est une) accumulation de chiffres plus ou moins vrais et de faits divers plus ou moins tronqués n’a qu’un seul et unique but : arriver à la conclusion (parfaitement explicite) que tout cela est de la faute des Arabes et des Noirs et qu’il faut ouvrir des centaines de milliers de nouvelles places dans les prisons pour les y enfermer.

Le discours habituel de la bien pensance, la connerie à l’état brut! Le mec qui a vu le mec la tête dans le sable et qui dit boire de l’eau! Parce que dans les prisons il n’y a que des franchouillards, des salauds de blancs bien sûr et que les arabes sont des anges et les noirs des innocents par définition. Comment peut-on être obsédé par le racisme à ce niveau! Car c’est bien du racisme qu’il s’agit! La négation des réalités, des chiffres qu’il déclare de facto « plus ou moins vrais  » et bien sûr les faits « plus ou moins tronqués« ! Mais alors pourquoi avoir refusé le débat sur France Inter et donner une leçon en public à l’auteur et ainsi dévoiler les vrais chiffres? Tout simplement parce qu’il est dans le déni. C’est cela le plus terrible, cet homme ne voit rien, n’entend rien, ne comprend rien, mais bon sang de bois, qu’est-ce qu’il  peut dire comme connerie aux frais des contribuables!

Gérard Brazon  ( Puteaux-Libre )

 

Gérard Brazon

À propos de Gérard Brazon

Gaulliste. Conseiller Municipal RBM-FN. Blogueur de la résistance. Ancien Syndicaliste.

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans NOUVELLE EXTREME DROITE, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.