François II au Mali : le plus beau jour de sa vie !

Lors de sa visite à Bamako, Hollande a été chaleureusement accueilli par l’armée française et le peuple malien. La foule qui s’était rassemblée sur place a crié « Merci la France ! » et « Vive la France ! », considérant que François Hollande l’avait libérée.

2013/02/02. President Hollande in Bamako.

Aux actualités, j’ai été frappée par l’émotion générale qui régnait alors à Bamako, et à la vue de notre « bien-aimé-président-dictateur Moi-je 1er » serré dans les bras de dizaines de Maliens, en guise de remerciements pour l’efficace intervention de la France venue les tirer des griffes des méchants islamistes -non, j’oubliais, la-bas, ce sont des méchants terroristes- surtout ne pas les confondre avec les gentils islamistes venus en France nous apprendre les joies du vivre ensemble … (génial comme job, ce sont les soldats qui font tout le boulot, et Pépère il rapplique pour la distribution de câlins) ; vous me direz, c’est lui qui a décidé ! D’accord, mais c’est tout de même lui qui a le beau rôle car il est bien plus facile, et surtout moins dangereux, de convoquer le chef des armées pour lui remettre son « carnet de voyage » (comme au club Med, mais sans les colliers), que d’aller comme nos soldats sur le terrain tâter du terroriste !

Demandez donc aux deux guignols Hervé Ghesquière et Stéphane Taponier, vous savez, ces journalistes tellement imbus de leurs personnes, qu’ils n’ont pas hésité à passer outre toutes les recommandations de prudence qui leur avaient été données, notamment de ne pas se rendre dans certaines zônes dangereuses d’ Afghanistan… et qui au lieu d’adopter un profil bas à leur retour, après leur sauvetage ayant coûté très cher en vies humaines et aux contribuables, ont joué les héros sans une once d’humilité ni de regret pour les soldats qui ont risqués leurs vies pour eux.

Mais revenons au Mali, même Fabius était très ému, c’est vous dire… je trouve qu’il fait dans la sensiblerie avec l’âge, car on l’a connu bien moins émotif, il y a quelques années lors du grave scandale du sang contaminé, pour lequel il s’était bien vite auto-décreté responsable mais non coupable !

En revanche, je tiens à m’élever avec force contre l’intolérable attitude du chameau-cadeau (ou dromadaire ?) qui a carrément fait la gueule au zhéro du jour, c’est même tout juste s’il ne l’a pas mordu, c’est dire le degré d’incivilité de la bête ! J’espère que le président des minorités va sévir, en exigeant par exemple qu’une fatwa soir lancée sans tarder, demandant l’extermination de cette race, qui ira rejoindre la liste de ses congénères impurs, … ce qui aura sans doute comme conséquence immédiate de relancer notre industrie automobile presque moribonde, nos voitures ayant ainsi une chance d’être adoptées pour remplacer ce mode de locomotion si chère aux gens de là-bas. Moi je n’ai pas de marinière, mais j’ai des idées qui tiennent la route -c’est le cas de le dire- et ne sont pas plus ridicules ni utopistes que celles de qui-vous-savez.

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=y7rclWk1ZIY

Tout auréolé de la gloire de ses soldats, le très classe président, a souligné que « l’armée française terminera ses missions dans les semaines à venir ». Puis il a ajouté : « les soldats français restent au Mali, à condition que le pays en ait besoin. ».

Ce qui à première vue semble d’une logique imparable, et permet donc de s’étonner qu’il ait été nécessaire d’entreprendre ce voyage éclair, juste pour aller proférer sans rire une lapalissade digne des meilleurs comiques, mais passons, on commence à bien évaluer les compétences oratoires de monsieur Hollande.

« L’agence Reuters a prédit le 3 février que le champ de bataille futur serait dans le désert du Sahara, ce qui constitue un défi de taille pour l’armée française, le gouvernement malien et les troupes africaines. »

« Le Figaro a déclaré qu’il était difficile de garantir la victoire, car les troupes maliennes restent désordonnées et  ne sont pas bien équipées.  François Hollande a promis que « la France offrira son aide pour la réunification globale du Mali. » La  question est : combien de temps et d’argent faudra-t-il pour parvenir à cet objectif ? »

Voila ! Vous avez compris ? Chacun y va de ses suppositions, mais seule une chose semble certaine : c’est encore le contribuable français qui va casquer ! De combien ? On n’en sait absolument rien, ce qui n’empêche nullement l’inquiétant individu qui nous sert de président, de promettre l’aide de la France ! Facile, quand comme lui on vit dans les ors et les pompes (les cérémonials, pas les chaussures), et qu’on est, comme tout  mauvais socialiste, totalement déconnecté de la réalité !

Mais la plus grosse bourde reste à venir. Dans un beau discours qu’il semblait aussi bien maîtriser que sa litanie des « Moi président… » il va spécifier : « Je viens sans doute de vivre la journée la plus importante de ma vie politique », jolie formule qui sous son apparente naïveté, cache une certitude que les patriotes français ne lui pardonneront pas : il semblerait que l’acclamation des malien aient plus d’importance aux yeux de monsieur Hollande, que son accession à la présidence de la République française (sans doute une formalité pour lui, tellement certain de gagner ???) !

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/775771-hollande-au-mali-derriere-l-emotion-du-president-l-amertume-des-francais.html

Nous savions déjà un certain nombre de choses, pas très catholiques, le concernant, mais l’épisode malien nous démontre que derrière son air falot se cache un homme ambitieux, vaniteux, totalement incapable de percevoir son manque de classe et de charisme, mais pourtant assoiffé d’honneurs. Sous ses airs benêts ce type est un vrai « tueur » , moi j’vous le dis !

Et on n’a pas fini d’en baver, si on y met pas bon ordre rapidement !

Josiane FILIO

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.