Gérard Delépine : en France, le système mafieux de la santé est vraiment dramatique

Publié le 17 juin 2017 - par - 12 commentaires - 1 787 vues
Share

 

Docteur Gérard Delépine : en France, le système mafieux de la santé est vraiment dramatique

En complément à notre article sur les 11 vaccins qui devraient devenir obligatoires,

http://resistancerepublicaine.eu/2017/06/16/11-vaccins-obligatoires-macron-veut-faire-un-gigantesque-cadeau-aux-labos-et-tuer-les-notres/

Je vous invite à lire le compte-rendu ci-dessous d’une conférence du Docteur Delépine, faite devant les adhérents de Résistance républicaine Ile de France, en mai dernier. Nous l’avions invité car son combat et celui de sa femme rejoignent d’une certaine façon le nôtre contre la mondialisation et l’oubli de l’être humain pour des raisons mercantiles.

Gérard Delépine nous a brossé un tableau de la médecine moderne et notamment des liens avec les labos à dresser les cheveux sur la tête. Les auditeurs, passionnés, sont sortis pour certains avec le moral en berne en se posant beaucoup de questions…

Je résumerai les points essentiels à retenir, pour être simple et claire. Pour en savoir plus, lire les ouvrages de Gérard et Nadine Delépine. Ce qui est entre parenthèses sont mes remarques personnelles.

Soigner et obéir,

Cancer, Les bonnes questions à poser à votre médecin…

En complément : Mary Angels, Les dessous de l’industrie pharmaceutique ; les livres de Sylvie Simon ; La face cachée du médicament ; les 400 médicaments inutiles…

Quelques points incontournables :

Préférer les anciens médicaments, les anciens traitements… qui ont été utilisés depuis 10 ou 15 ans. Au moins on sait, pas de mauvaises surprises. Or les labos ont intérêt à couler la vieille molécule et comme par hasard ils « découvrent » des complications liées à son emploi au moment où ils veulent commercialiser de nouvelles molécules, qui vont leur rapporter des sommes astronomiques.  Pensez à l’exemple de l’aspirine, accusée de tous les maux depuis que l’on vend à tour de bras des produits censés la remplacer, alors que le paracétamol serait plus dangereux que l’aspirine pour le foie…

En effet, le Conseil de l’ordre des médecins ( celui qui  a appelé à voter contre Marine… ) a clairement pour but d’éliminer les donneurs d’alerte. Il a fait entériner un protocole ahurissant pour le traitement du cancer.  Les médecins n’ont plus le droit de choisir ces traitements, ils sont surveillés, et ne sont plus libres de leurs prescriptions. Les traitements qu’ils ont décidés sont soumis à une réunion de concertation multidisciplinaire et il faut obéir aux ordres de l’INCa (Institut National du Cancer ).

Or l’INCa n’est pas indépendant des labos, c’est peu de le dire…

Les laboratoires ont obtenu que les 3 phases d’essais avant la mise sur le marché  d’un médicament soient réduites à  1 seule, le nouveau médicament contre un placebo. Les anciennes phases d’essais duraient 7 à 8 ans, trop long quand on veut gagner beaucoup d’argent, et vite…

D’abord cela signifie que le patient et la sécurité sociale payent le prix fort, très fort… pour un produit sans effets actifs, de l’eau ou de la mie de pain.

Ensuite cela signifie que le patient « soigné « avec un placebo est clairement sacrifié, sans le savoir, puisqu’il n’est pas traité ! Il ne sert qu’à permettre à l’autre patient soigné, lui, avec un véritable traitement, bon ou mauvais, de démontrer que le dit traitement peut être proposé à l’ensemble des patients.

Enfin, cela signifie que l’on regarde si la tumeur est bloquée un temps donné, pendant 3 mois par exemple… Et seulement cela. On ignore si la tumeur aurait été bloquée 3 mois supplémentaires…

Or il semble que les nouvelles drogues endorment la tumeur, elles ne la tuent pas…

 

Quelques chiffres 

Les chiffres des labos sont colossaux…

La mise au point d’un nouveau médicament coûte à peu près 100 millions d’euros.

7 labos possèdent 90% des médicaments du monde

La recherche, c’est seulement 5% du chiffre d’affaire

Le reste est dévolu aux actionnaires et au développement (traduisez la publicité) avec les revues médicales…

Dans le développement sont compris les conférences de professeurs reconnus, payés quatre à cinq mille euros de l’heure pour « vendre » les nouveaux médicaments.

Les laboratoires achètent aussi les associations de malades…

Il arrive aussi que le médecin soit payé pour amener des malades dans les essais… S’il réussit, il deviendra co-auteur d’article, il pourra être nommé professeur. S’il réussit, avec ses malades à démontrer que le médecin est efficace, il peut recevoir deux cents ou trois cent mille dollars…

100 professeurs touchent plus de 500000 euros par an des labos…

 

Quelques exemples en vrac de ce qu’est devenue la médecine...

-Le générique ? Il y a 20 pour cent d’erreur sur le médicament princeps et, surtout, on ne connaît pas les excipients utilisés.

-Mais à présent, on n’est sûr de rien, même avec le médicament originel, dont on ignore s’il vient de Chine, d’Asie…

—————————-

Un Ministre de la santé italien a reçu des millions pour rendre obligatoires les vaccins contre l’hépatite.

Les mafias ont conquis le pouvoir politique et on y arrive en France.

—————————-

Il se raconte que Sanofi aurait donné 200 millions à Nobel pour que le prix soit attribué à Hausen pour ses travaux sur le cancer du col de l’utérus (cf. les papillomavirus).

Or, Sanofi, c’est Pasteur, c’est les vaccins…

Quant au troisième lauréat, Harald zur Hausen, il a été récompensé pour avoir démontré que des papillomavirus sont présents dans les cancers du col de l’utérus. Il figure également parmi les promoteurs du vaccin contre ce virus, vaccin offert «gratuitement» cet automne à des milliers de jeunes filles en Suisse bien qu’il soit largement contesté ailleurs dans le monde. Etait-ce vraiment là un chercheur à récompenser pour un «plus grand bénéfice à toute l’humanité»?

L’efficacité et l’innocuité du vaccin sont loin d’être prouvées, mais en observant ces prochains jours le cours des actions de Merck & Co et de Sanofi-Aventis qui commercialisent ce vaccin, on pourra apprécier l’accroissement de son efficacité pour leurs actionnaires, conséquence de l’attribution du Prix Nobel à son découvreur et promoteur. Qui va oser remettre en cause l’apport «décisif» à l’humanité d’un vaccin découvert et promu par un lauréat du Prix Nobel ?

https://www.lecourrier.ch/nobel_sida_et_cancer_de_l_uterus)

—————————-

Inquiétantes listes faites par la sécurité sociale des médicaments inefficaces… Ils estampillent « efficacité pas démontrée » parce qu’il n’y a pas eu d’essai selon les protocoles en vigueur alors que ce sont de vieux médicaments qui ont fait leurs preuves.

—————————-

Pour finir, on peut évoquer les scandales autour de Touraine…

De façon très claire, Touraine représente les labos et les assurances (qui plombent les médecins et les obligent à des accommodements raisonnables). Et il est évident que Buzyn, le nouveau Ministre de la santé, est pire que Touraine… (D’ailleurs elle commence très fort avec la proposition de rendre obligatoires 11 vaccins).

Evidemment, les Agences Régionales de Santé sont aux ordres et représentent l’inquisition actuellement…

—————————-

Bref, un monde totalitaire qui a oublié que c’était l’homme qu’il fallait mettre au centre. Un système qui devient fou et qui utilise l’homme comme s’il était un robot.

Combien de temps encore tout cela va-t-il pouvoir continuer ?

Combien de temps encore ?

 

 

Complément de Nicolas 59

Michel Georget – biologiste – explique comment la « sécurité » des vaccins est testée.

Share
Bravo Christine et Alain Lussay pour vos articles sur les vaccinations. Il y a très peu de médecins qui ont pris la peine de vérifier les dogmes sur lesquels s’appuient l’étiologie microbienne de la maladie! La formation médicale est quelque peu semblable à la formation des prêtres: on leur enseigne les raisons de croire à la vaccination pas à celles de ne pas y croire… Combien de médecins connaissent les travaux réalisés par la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations (LNPLV), ou ceux de l’Association Lliberté Information Santé (ALIS) , ou les recherches scientifiques de Béchamp et de Tissot… lire la suite

« Les vaccins échappent à un certain nombre de contraintes règlementaires qui sont obligatoires pour la mise au point de médicaments ! » : pas d’étude de pharmacocinétique, pas d’étude de mutagénèse, pas d’étude de cancérogénèse, pas d’étude de génotoxicité alors qu’il y en a pour les autres médicaments et pas de contrôle contre des placébos !!!
Et il faudrait maintenant administrer 11 vaccins aux nouveaux-nés !
Est-ce que ce n’est pas se foutre de la gueule du monde ???

location.replace(‘https://www.youtube.com/channel/UCW8YjEE6Ea-O-xU23XUnpEA’)

Quand je bossais à UNITHER PHARMACEUTICALS à Amiens, le dirlo adorait dire qu’un bon français c’était un français malade et que ceux qui ne le sont pas encore vont le devenir.
Je comprenais pas à l’époque le  » vont le devenir  » jusqu’au jour ou j’ai appris que l’industrie pharmaceutique et l’industrie agroalimentaire fusionnaient : on paie pour s’empoisonner et on paie pour le remède…et rebelote !
Une grande majorité des maladies contemporaines sont issues d’un empoisonnement volontaires des industriels.

Il me semblait avoir posté un message concernant la nocivité des amalgames dentaires au mercure sur laquelle les autorités françaises ferment sciemment les yeux ; il n’a pas été publié ? C’est lié un souci informatique, pas à une censure, j’espère ?…

Avec l ue , tout ce qui a ete promis pour le bien des peuples n a ete que mensonges. Comment peut on croire qu un vaccin obligatoire soit destine a les proteger, alors que les nazislamistes de brussels et de berlin ont planifie le genocide des europeens, en les submergeant par des millions de predateurs mahometans !

Comme en Afrique centrale, bientôt la circoncision obligatoire contre le sida ?
http://www.enfant.org

Je me vaccinais chaque année contre la grippe ( c’est gratuit pour les « vieux ») je crois que cette année j’attendrais la grippe de pieds fermes sans vaccin.Car depuis que je me vaccine j’ai mon épaule gauche qui me fait mal et personne n’a su même pas un scanner trouver le pourquoi du comment…..

Je me suis fait vacciner chaque année contre la grippe, car ayant quelques soucis « respiratoires » cela m’était fortement conseiller par le corps médical. Dans le courant des années 2000, j’ai remarqué à deux reprises que le vaccin ne m’avait pas empêché d’attraper la grippe saisonnière. Puis, ayant fait l’impasse deux ou trois ans, j’ai remarqué que je n’attrapais pas la grippe pour autant. Cela fait maintenant dix ans que je ne fais plus ce vaccin, et je n’ai pas attrapé la grippe une seule fois. Les vaccins, il faut les faire seulement si c’est absolument indispensable ; ils contiennent souvent… lire la suite

Il faut absolument boycotter cette dictature de la vaccination. Tout ceci est malsain et cela devient de pire en pire. un jour viendra on ne voudra plus se faire vacciner.

et ce n’est qu’un debut,sur internet allez sur TELE LIBERTES,regardez le debat POLITIQUE ET ECO N0 134, olivier pichon recoit pierre jovanovic,journaliste et ecrivain, faillites,monnaie de singe et fraudes bancaires,plus 1 heure sur l’etat de la france et que l’on vous cache,la grece nous attends

en France c’est le lobby de tout ce qui touche à la médecine, surtout les laboratoires pharmaceutiques qui ne voient que leurs profits, parfois au détriment des malades

wpDiscuz