Giesbert est-il conscient d’avoir mis en danger l’intégrité physique de Christine Tasin ?

Publié le 20 novembre 2011 - par - 2 736 vues
Share

Alerté par le compte rendu de M. Cassen, soulignant le caractère pour le moins discutable de l’émission de Franz-Olivier Giesbert « 2012, Les Grandes Questions », j’ai fait l’effort de regarder une petite partie de l’événementiel en question. Je parle d’effort car je me doutais bien que, vu les sujets abordés, vu les invités, j’allais notamment assister à un nouveau traitement partisan et consensuel de sujets relatifs à la religion d’amour et de paix. Et malheur aux contradicteurs qui auront l’outrecuidance de refuser de voir le bel humanisme qui se cache derrière le projet Islam de France et ses sympathiques bâtisseurs. C’est devenu systématique maintenant. Faute de pouvoir, pour le moment, faire complètement taire ceux qui refusent la pensée unique, on invite donc les méchants « résistants » à s’exprimer publiquement pour montrer qu’on est avant tout démocrate mais en prenant bien soin que le rapport de force soit très largement défavorable voire que les règles du jeu pour les contradicteurs soient naturellement faussées. C’est ainsi que l’on a vu Marine Le Pen, que l’on soit d’accord ou pas avec son programme, se faire littéralement agresser oralement par les petits procureurs Denisot, Apathie, Fourest, Parisot, Joffrin et j’en passe. A propos de M. Joffrin, j’ai lu sur le site Wikipedia que son vrai nom est Mouchard. Si c’est avéré, il faut avouer que ce n’est pas évident à porter. Certains sont peut-être prédestinés, et sans doute ne peut-on rien contre sa vraie nature.

Prédestination, c’est aussi la réflexion, je vous l’accorde un peu facile, que j’ai en considérant les initiales de l’animateur de « 2012, Les Grandes Questions ». Monsieur FOG. Ce présentateur journaliste biographe romancier serait donc aussi un spécialiste du brouillard, de l’enfumage ? Apparemment. Serait-il doué pour la provocation et l’irresponsabilité inhérente. Assurément.

En effet, non content de convier la seule Mme Tasin pour défendre une autre vision de notre civilisation face à un véritable lobby pro-immigrationniste avec en arrière-pensée l’islamisation de la France et de l’Europe, FOG organise son débat non pas sur un plateau télé sanctuarisé mais dans une gare parisienne, lieu que tout usager dont je suis, a pu appréhender la fréquentation fortement cosmopolite. Je fais ici dans l’euphémisme. Quand on prend en compte, ici, les commentaires entendus par M. Cassen parmi les spectateurs et badauds de passage (« raciste » dira une personne d’origine africaine pour dénigrer Mme Tasin, « la France sera bientôt musulmane » dira une voilée qui n’a probablement que faire de la loi qui lui interdit ce port. Quand on prend en compte, là, au hasard des travelling de la caméra, certains visages haineux et regards noirs qui sont venus s’attrouper. Je ne peux que m’interroger sur les risques volontaires que fait prendre FOG à Mme Tasin.

Quelle assurance cette dernière aura de ne pas se faire agresser après l’émission. Tout cela parce qu’elle aura eu le courage de s’opposer aux discours de toutes ces fausses barbes et autres intellectuels faussaires. Pour fréquenter régulièrement ces gares parisiennes et ses stations de métro et RER, je puis vous assurer qu’il n’y a matière à craindre l’agression à tout moment. Cela n’arrive pas qu’aux autres. Ceci pour vous dire qu’en attribuant le très mauvais rôle à Mme. Tasin, dans un environnement non sécurisé et particulièrement bondé par les personnes dont elle dénonce les pratiques anti républicaines, FOG a mis en danger l’intégrité physique d’une des activistes de Riposte Laïque. C’est inacceptable, lamentable, honteux et dégueulasse.

Quel décalage entre les fausses déclarations de mains tendues des uns, de grande fraternité des autres et les propos haineux et conquérants de certains spectateurs beaucoup plus en adéquation avec les intentions cachées du lobby pro-immigrationniste et ses ambassadeurs attitrés. Ceci prouvant, si besoin encore en était, la complaisance criminelle, je ne parle pas volontairement de naïveté, la compromission voire la trahison de nos élites auto-proclamées.

Grâce à tous ces honteux de la France, on se demande bien pourquoi d’ailleurs; grâce à la politique de la repentance, de plus en plus d’étrangers ayant choisi la France pour mieux vivre, ont désormais adopté le logiciel de pensée consistant à faire croire, qu’on leur doit tout et que l’on doit expier Ad Vitam Aeternam les fautes présumées de nos très lointains ancêtres. Et de surcroît, on va nous demander de laisser l’Islam régenter notre vie.
Ces gens qui veulent nous mener par le bout du nez veulent quoi ? La guerre civile, la libanisation du pays. En cas de malheur, ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas car ils contribuent allègrement à la destruction du pays, de ses valeurs et de ses ressortissants. Ils se mettent à l’heure de l’Europe, la mauvaise Europe, celle dont on ne veut pas. Ils ont compris la difficulté de l’entreprise. Ils leur faut donc des peuples de substitution. Le processus est engagé. La question est de savoir, si ça passe ou ça casse.

Gabriel Mandrier

Share

Les commentaires sont fermés.