Hidalgo veut les JO, mais est incapable de protéger les Parisiennes !

Publié le 19 mai 2017 - par - 21 commentaires - 2 136 vues
Share

Dans certains quartiers de Paris, ne cherchez pas les femmes dans les cafés, elles n’y ont pas droit de cité. D’ailleurs, comment pourraient-elles y aller quand  la rue leur est carrément interdite. Bagarres de vendeurs à la sauvette, remarques sexistes et injurieuses, trafic de drogue, agressions sexuelles, ont fait qu’aucune femme n’ose s’aventurer dans la rue surtout si elle est vêtue à l’occidentale. On n’ose plus écrire, « surtout si elle est vêtue normalement » tant nos mœurs ne sont plus la norme en certains endroits, en l’occurrence le quartier de la Chapelle Pajol, dans l’Est parisien. Pour ces mêmes raisons, vous ne verrez pas d’enfants dans les squares du quartier.

Résultat d’une immigration sauvage et incontrôlée, d’arrivées continues de sans papiers, la rue et l’espace public sont devenus de facto un territoire exclusivement masculin.

La situation y  est à tel point intenable qu’une pétition circule émanant des femmes du quartier qui ont également projeté d’organiser en groupe une marche exploratoire et de faire part à la mairie d’arrondissement de leurs observations. La mairie d’arrondissement s’engage à étudier leurs remarques avec la plus grande attention. N’en doutons pas. Cette marche a toute chance d’être inutile en ce qui concerne une éventuelle action de la mairie, d’une part parce que les observations risquent fort de ne rien apporter qu’on ne sache déjà, et d’autre part, parce que les mairies concernées se sont montrées à ce jour – le problème n’est hélas pas nouveau – d’un aveuglement et d’une complaisance totales.

Faut-il rappeler les prières de la rue Myrha dans l’arrondissement du maire socialiste Daniel Vaillant ont été plus que tolérées. La rue Myrha, en effet, était carrément  fermée  par des barrières à la circulation automobile et piétonne et la police avait pour mission de veiller… à ce que les prieurs ne soient pas dérangés.

La gauche  d’aujourd’hui, qui a abandonné les problèmes des travailleurs pour se marquer exclusivement sur les questions sociétales et  s’autoproclame de ce fait, progressiste, se montre d’une indulgence ahurissante devant la régression de la situation actuelle des femmes dans certains quartiers.

Quel soutien attendre des politiques de gauche devant ce problème quand on se souvient du déni  de Benoît Hamon  et de Clémentine Autain, refusant d’admettre que les femmes étaient persona non grata dans un bar de Sevran.

Nous ne risquons pas davantage d’entendre les féministes là-dessus. On se réjouirait pourtant que les Femen aillent exhiber à leur manière quelques slogans bien sentis.

Les lycéens, qui s’émeuvent du sexisme grandissant dans leurs établissements, organisent aujourd’hui, la journée… de la jupe. Par solidarité avec les filles, les garçons sont invités à se rendre au lycée dans ce vêtement féminin. A part s’attirer l’hilarité voire pire de ceux qu’ils voudraient faire réfléchir, on peut craindre que l’action de ces lycéens compatissants n’aboutisse pas plus que la marche exploratoire.

Précédemment, le Maire d’arrondissement a déjà pris des mesures pour renforcer la présence policière dans le secteur. Mais la police ne peut pas escorter les  femmes du quartier jusque dans les cafés. Va-t-elle intervenir  quand les insultes fusent dans toutes les langues ? Verbalisera-t-elle à chaque regard haineux ? Et surtout, faut-il se résigner à ne sortir de chez soi qu’avec l’assurance de voir un policier en bas de sa rue ?

La globalisation de la gestion des migrants que veut créer Macron avec la Chancelière risque d’aggraver la situation, que la présence accrue de policiers dont on limite les actions ne pourra régler. Renvoyer les sans papiers, lutter contre l’immigration clandestine, régler avec les Britanniques la question de Calais, autrement dit régler le problème à la source,  ne serait-ce pas  la solution la plus sûre et la plus durable qu’aucun gouvernement ne veut tenter.

Gageons encore qu’Anne Hidalgo, maire de Paris, n’aura pas montré ce quartier au Comité Olympique ni insisté sur le fait que certaines stations de métro comme Château rouge ou la Chapelle ainsi que certaines lignes, sont à éviter. Pourtant, la propreté et la sécurité d’une ville sont des atouts majeurs dans son dossier de candidature.

Puisque la  liberté des femmes, la tranquillité d’un quartier semblent laisser les autorités indifférentes, il ne serait peut-être pas inutile de signaler cet état de fait à la mairie en utilisant cet angle d’attaque : Peut-on prôner les valeurs olympiques et tolérer que les femmes, en plein Paris, soient interdites d’espace public ?

Florence Labbé

Pauvres humains qui après nous vivrez….Villon est bien loin maintenant,loin du quotidien et de ses remugles;l’invasion est bien là,en nos murs et la bataille sera rude.
Ils ont tous peur du fascisme,ils récolteront pire encore,les yeux rivés sur leur bigophone,ils ne voient pas venir la menace,ils s’en défendent;pauvres abrutis.

Les parisiens et parisiennes ont voté à plus de 90% pour MACRON. Les parisiennes ne veulent donc pas être protégées ! Elles sont contentes.
C’est comme Etienne CARDILES qui n’a aucune haine pour les islamistes qui ont tué son chéri Xavier JUGELE. Il n’a pas de haine, il est content.
Allez … je suis écœuré de la France et des français !!!

Les parisiennes sont contentes tant qu’elles ne sont pas « emmerdées » par les migrants ou les toxicos. Elles peuvent encore sortir sans être agressées ! Mais tout bouge, tout change. …
Cardiles ne peut pas avoir la haine parce qu’il est pour ce pouvoir socialo qu’il defend au lieu de le juger, de juger les responsables ! Il est aussi « en marche » pour Macron. Voir l’article le concernant

Je propose depuis longtemps l’ouverture d’hébergement pour migrants et de salles de shoot dans les arrondissements du centre (5e, 7e…). Vous verrez que là, le problème sera vite étudié ! Il n’y a qu’à voir comment la police essaie de maintenir « propre » le quartier des Champs-Elysées !
En attendant, envoyez des témoignages et vidéos réalistes au CIO. Ca va déménager !

Mais que ça pète bordel ! Tant que Paris ne sera pas en flammes, les bobos voteront à 90% contre la France !

Je reviens d’un voyage à Marseille où je me rends régulièrement, en passant par Paris. Métro Simplon (Bd D’Ornano 18°). Effarant. Partout des jeunes mecs qui glandent, énormément de voilées, un marché où ça braille comme là bas. Un petit bouclage style bataille d’Alger et vous ramassez des centaines de clandestins, travailleurs au noir. A Marseille le cas s’est aggravé, ça tient encore mais la tension est palpable.

HIDALGO : faut -il lui vous le répéter cent fois .. cette vipère démoniaque qui rappelle la figure effroyable du Monstre d’Alien , est lovée dans le centre le plus virulent du ventre de la Bête et l’une des plus fanatiques apparatchiks du PS et de l’Anti-France … elle forme avec NKM ,Taubira et quelques autres hystériques de la Goche bobo ou baobab , les premiers rangs de l’Anti -France dans ce qu’elle a de plus terrifiant .. Comme son compatriote Valls , on explique mal leur haine si tenace de tout ce qui rappelle la France et ses Terroirs… lire la suite

quelle arrogante hidalgo,vouloir les J O alors que la France connaît des gros problèmes d’insécurité,et en plus sur les impots du contribuable en plein etat d’urgence quelle irréspectueuse,et incompétante en plus elles se moquent des parisienne harcelées rue pajol,et se moquent des français blanc d’origine mais préfère les migrants et les étranger elle et a vomir franchement ,le pire elle se prend pour une grande maire comme hollande se prenait pour un chef d’etat alor macron n’en parlons pas

Il est vrai que l’argumentation de cet article envoyé directement au Comité Internationale Olympique fera bouger Madame la future ex Maire de Paris plus efficacement que tout autre argument. Puisqu’elle se fiche des parisiens d’origine comme de sa première culotte, allons lui donner la fessée via les instances de Lausanne. Cette femme est, comme ses congénères, abjectement ridicule, et qui plus est raciste. Elle n’aime pas les français. Elle veut comme ses collègues de son nouveau mouvement Dès Demain, plus d’étrangers, moins de blancs, etc. Il faudra l’éjecter lors de la prochaine élection municipale, elle n’a que trop sévi. Quelle… lire la suite

Cette femme se moque bien des parisiennes. Elle n’en a rien à faire de leurs problèmes. Elle même n’a pas à se préoccuper de sa sécurité ! Accueillir les JO avec autant de problèmes d’insécurité : quelle désinvolture ! Quelle image de Paris va t-elle offrirr aux touristes ?
Une mégère irresponsable et prétentieuse !

Pour torpiller la candidature du Paris pourri d’Anne Hidalgo, imprimer l’article et l’envoyer par la poste au CIO :
– Cliquer sur « Imprimer » en bas de l’article
– Choisir « Taille du texte : 130% » et « Images : Medium »
– Cliquer sur l’icône PDF, choisir « Taille de la page : A4 », cliquer sur « Télécharger votre PDF », enregistrer le fichier sur votre ordinateur, l’ouvrir et l’imprimer.
Adresse postale du CIO
https://yellow.local.ch/fr/d/Lausanne/1007/Comite-International-Olympique-2S_xoTRnyxbCep6ka9UoTg
Timbrer tarif « Europe & Suisse »
( http://www.tarifs-de-la-poste.fr/ ou sur-timbrer légèrement en utilisant deux timbres tarif France)
Poster.
Votre torpille est partie en totale discrétion et atteindra sa cible, pour couler le Paristan d’Anne Hidalgo en toute impunité.

Torpille lancée

FAIT CE JOUR.

Le mieux serait quand même de faire cesser les agressions dans ce quartier et d’arrêter la venue de clandestins.

ah bon !!

c’est un véritable systeme faciste que la mairie de paris permet avec l’instauration de la charia à paris.
les laches qui ont vendu les français à l’islamisation de paris et de paris.
l’etat n’applique pas le droit à la sécurité pour les citoyens et se rend meme complice de cette situation.
marre de cdette immigration sauvage organisé par les ONG immigrationnistes.

La hidalgo a transformé certains quartiers de Paris en « cour des miracles »

Bravo pour le titre et le contenu très pertinent de cet article.

Coquille
> faut-il se résigner à ne sortir de chez soi qu’avec l’assurance de voir un policier est en bas de sa rue ?
Au choix :
– qu’avec l’assurance de voir un policier en bas de sa rue ?
ou
– qu’avec l’assurance de savoir qu’un policier est en bas de sa rue ?
mais pas
– qu’avec l’assurance de voir un policier est en bas de sa rue ?

Avec un policier en bas de sa rue , mais un keuf pas de chez nous donc il ne bougera pas contre ses cousins..

Je ne suis pas pro Hidalgo mais je signale tout de même que la sécurité de la ville de Paris est de la responsabilité du Préfet aux ordres du gouvernement, mais le fait est que Mme Hidalgo a aussi sa part de responsabilité en mettant en place des structures d’accueil pour les migrants sans papiers

wpDiscuz