Hollande et sa clique socialo-écolo ne pourront pas continuer longtemps à tromper les Français…

« CGT,  Hollande,  Montebourg,  les assassins  de Goodyear »… On  peut souscrire à ce titre du très bon papier de Bernard Rayski paru  sur le site de « Boulevard Voltaire ». (1 )

Mais on doit, surtout, y ajouter : et  » Arcelor-Florange », et « Renault », et « PSA », et « Texas Instruments », et « Doux », et « Pilpa »,  et  » Sanofi », et  » Candia »et… les 285 000 emplois productifs perdus en 2012 (2) (d’accord, il y en a au débit de Sarkozy et de sa politique, semblable à celle de Hollande, qui le continue ici! ), le tout conduisant à une situation de l’emploi catastrophique pour notre pays… sans que rien ne vienne faire penser que cela pourra s’arranger (sauf les rodomontades du ministre de l’aplatissement mondialiste ou le « pipeautage » du squatteur provisoire de l’Elysée), tous les « indicateurs » étant dans le « rouge »( 3) : dette, fonds des retraites, dépenses publiques, commerce extérieur et, bien sûr, emploi !

Alors la caste politicienne et destructrice socialo-écolo fait tout pour faire oublier l’essentiel, en commençant par nous jouer l’air de la « crise », qu’elle niait du temps de Sarkozy, et nonobstant le fait que ce n’est pas la crise pour tout le monde et surtout pas pour les « banquiers » comme le montrent les bénéfices extraordinaires de Goldman Sachs (4) !

Puis en essayant de noyer ce réel qu’elle organise sous la multiplication d’initiatives dont beaucoup ne demandent aucune urgence… mais qui, en filigrane, préparent la destruction de notre espace sociétal et politique et permettent de resserrer les rangs de la « gôche ».

Certes, on peut penser qu’il fallait intervenir au Mali pour stopper l’offensive islamiste et redonner à ce pays un semblant de sécurité, même si , en fait, « on » y  défend l’or extrait sur place, l’uranium du Niger et les routes d’exploitation de multiples autres ressources… Quant à croire que le joueur de pipeau y  lutte contre l’islamisme conquérant, il n’est qu’à voir sa veulerie à ne pas nommer clairement cette offensive islamiste, sa lâcheté face à ce même islamisme à l’intérieur de notre pays, son soutien aux djihadistes de Syrie, sa compromission avec le Qatar, financier de maints réseaux islamistes en Afrique, au Mali notamment !

Le rideau de fumée malien est palpable… mais la réalité du coût à payer (50 millions d’euros à ce jour… et ce n’est qu’un début) et le futur enlisement annoncé quand ceux qui se sont repliés harcèleront les armées en place et les populations « libérées » le dissiperont rapidement… et le regain de « popularité » espéré tombera comme un soufflé, malgré les cajoleries et autres applaudissements de la caste journalistique complice et toujours pressée de servir la soupe à son maître idéologique et financier.

Comme il se dissipera aussi quand chacun aura compris – et le processus est engagé – que le tohu-bohu organisé autour du « mariage homosexuel » (aujourd’hui), du vote des étrangers (demain) comme les impasses « piégeux » autour de débats inutiles (supprimer le mot « race » de la Constitution, par exemple)  sont aussi  des  hochets destinés à resserrer « une gôche »  qui se délite autour de valeurs libertaires qui, elles, vont porter atteinte aux fondements mêmes de notre espace politique et social et qui sont le pendant sociétal de la destruction politique et économique de notre Nation et de son Histoire.

Car nos concitoyens commencent vraiment à dire  hautement  que les choix politiques faits depuis des décennies vont à l’encontre de leurs intérêts, de ceux de notre pays, et tendent à détruire la France dans laquelle ils se reconnaissent.

L’enquête IPSOS – Le Monde parue le 24/01/13 et dont nous avons parlé à propos du rejet de l’islam qu’elle confirme (5) porte sur d’autres sujets, et notamment sur celui de l’immigration à propos de laquelle les  Français expriment un rejet au moins aussi fort qu’à l’égard de l’islam…

Outre les 71% d’opinions recensées qui dénoncent le refus d’assimilation des immigrés, 73% relèvent qu’il y a assez de main-d’oeuvre en France sans avoir besoin d’en faire venir ailleurs, 70% considèrent donc qu’il y a trop d’étrangers en France au point que 62% déclarent ne plus se sentir « chez eux, comme avant » dans notre pays. Immigration de travail comme immigration de peuplement, c’est non!

Ce camouflet à la politique immigrationniste menée  aussi bien par la « droâte » institutionnelle que par la « gôche » socialo-gaucho écolo montre, à l’évidence, que nos concitoyens ne sont pas dupes des discours lénifiants sur « l’immigration, chance pour la France » ou sur « le multiculturalisme épanouissant » ou encore sur « les bienfaits sociaux et économiques des flux migratoires »…

Et ils sont d’autant moins dupes qu’ils savent à quoi s’en tenir sur la propagande éhontée et mensongère des media en ce domaine (et en d’autres…) :  73 % du panel interrogé  affirment que les journalistes sont dirigés par les pouvoirs en place…et donc, peu crédibles!

Quand 16.00 médecins étrangers travaillent dans notre pays alors que par la pratique du « numérus clausus » les pouvoirs ont refusé de former sur place le nombre nécessaire de médecins, il est difficile de faire croire que l’on a besoin de l’immigration en ce domaine, comme en celui des emplois qualifés où l’on a depuis longtemps sacrifié la formation…

Quand, selon l’analyse même de l’OCDE, 75% d’immigrés entrant en France ont à peine un niveau scolaire « primaire », il est mal aisé de faire croire qu’il n’y a pas sur place la main d’oeuvre nécessaire aux secteurs des services, du BTP, de l’agriculture (et des employés de maison) où se répandent ces immigrés…

Quand le parc de logements locatifs est insuffisant, que les demandes de logements sociaux s’allongent sans cesse, que les budgets de la santé et de l’aide sociale sont dans « le rouge », il est curieux que certains en appellent encore à une immigration de peuplement par le regroupement familial et la régularisation des illégaux…

Quand 300.000 Maliens profitent de toutes les aides possibles et imaginables, la plupart sans travailler, pendant que les soldats français combattent « là bas » et que nos impôts financent l’opération, et qu’ils ne manifestent aucunement l’envie d’aller dans leur pays participer à l’enracinement de la démocratie et à sa reconstruction, on  peut comprendre que chacun se doute des raisons véritables de ces flux migratoires indus… pour eux comme pour les issus du Maghreb .

Quand on sait que la délinquance  quotidienne, celle qui pourrit la vie de ceux qui travaillent et respectent foncièrement leur espace sociétal et public, croît de manière inquiétante et doit énormément aux strates illégales de l’immigration de toute provenance (6 ) et que les gouvernants en place n’ont de cesse d’effacer tous les textes « sécuritaires » et d’estomper les mesures punitives, il ne faut pas s’étonner du rejet de ces populations invitées « chez nous » par ceux qui en tirent bénéfice (patronat, « bourgeoisie » financière, « intellectuelle »,  « médiatique », « zélites dirigeantes ») sans d’ailleurs nous avoir demandé notre avis !

Et pourtant le pouvoir socialo-écolo en place ouvre largement nos frontières, dégage des sommes indécentes en ces temps de « vaches maigres » pour accueillir ceux dont nous n’avons pas besoin, construit à leur intention un assistanat social qui donne à ces intrus plus d’avantages qu’aux  autochtones qui travaillent, payent taxes, impôts et cotisations, respectent les lois…

En fait, l’immigration dans sa totalité n’est que la deuxième face d’un des aspects essentiels de la Mondialisation libérale et libertaire initiée par les puissances financières dont Goldman Sachs n’est que le prototype le plus visible… D’un côté les délocalisations par libre circulation des capitaux, des biens, des services et des productions; de l’autre, l’immigration, par libre circulation des individus et de la main d’oeuvre…

Dans les deux cas, qui applaudit ?

Dans les deux cas, qui subit? Qui  paye vraiment?

Poser ces questions, c’est y répondre… et l’enquête précitée dévoile véritablement ces réponses que tous ceux qui dirigent depuis des décennies veulent cacher !

Il reste à nos concitoyens à traduire, politiquement, ce fond de leur pensée, à s’opposer à tout ce que le pouvoir en place met en action pour les tromper et les circonvenir, à oeuvrer pour détruire  l’impasse du bipartisme dans lequel les forces dominantes (économiques, politiques, idéologiques) nous ont enfermés…

Il reste donc à nos concitoyens à faire le geste indispensable et aujourd’hui inéluctable, de traduire dans les urnes ce qu’ils expriment dans les enquêtes d’opinions, et de chasser, par les urnes, la caste politicienne socialo-écolo (et ses prébendiers)  et son double Umpéiste (et ses alliés).

Robert Albarèdes

1 – http://www.bvoltaire.fr/benoitrayski/cgt-hollande-montebourg-les-assassins-de-goodyear,10525

2 – http://www.lefigaro.fr/emploi/2013/01/25/09005-20130125ARTFIG00646-285000-chomeurs-supplementaires-en-2012.php

3 – http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/01/28/20002-20130128ARTFIG00754-france-en-faillite-cinq-indicateurs-qui-inquietent.php

4 – http://www.marianne.net/Comment-les-banques-continuent-a-se-goinfrer_a225836.html

5 – http://ripostelaique.com/islam-les-francais-gobent-de-moins-en-moins-la-belle-histoire-de-la-ratp.html-

-http://www.lemonde.fr/politique/article/2013/01/24/les-crispations-alarmantes-de-la-societe-francaise_1821655_823448.html

6 -http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/01/18/01016-20130118ARTFIG00592-delinquance-degradation-statistique-depuis-six-mois.php

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/02/04/01016-20130204ARTFIG00344-un-cambriolage-toutes-les-90-secondes.php

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans RESISTANCE REPUBLICAINE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.