Hollande offre la France aux investisseurs musulmans et humilie notre nation

S’il est une chose dont on ne saurait accuser François Hollande, c’est d’anticléricalisme primaire. L’actuel Président serait même un protecteur de la foi, à bien y regarder. Mais quelle foi ? Pas celle de Moïse, Jésus ou Bouddha, en tout cas.

Le chef de l’Etat, en si peu de temps d’exercice du pouvoir, a définitivement montré (lui et quelques-uns de ses affidés, telle Christiane Taubira) que la Maison France changeait de main (comme jadis le paquebot transatlantique du même nom !). Il s’attèle à cette tâche avec une ardeur qu’on voudrait plutôt lui voir manifester du côté de l’emploi ou la sécurité des personnes.

François Hollande nous accable, nous les Français « dévoilés », d’une liturgie islamique insupportable. Mais nous n’avons qu’à bien nous tenir car cela ira de mal-en-pis. Valls, qui énonce sans le savoir une lapalissade, a fort bien résumé la situation lors de l’inauguration d’une mosquée à Strasbourg : « Oui, l’islam, deuxième religion de notre pays, a toute sa place en France car l’islam, c’est aussi la France. » Pour sûr, « cher » ministre de l’Intérieur, l’islam a sa place jusque dans les rations de survie de l’armée française (voir photo) !

Et pendant que le monde musulman s’excitait contre un film insignifiant et aussi inoffensif qu’une morsure de coccinelle, François Hollande inaugurait les nouvelles salles du Louvre consacrées aux arts islamiques (dont les visiteurs les plus fervents pourront, dans quelque temps, aller lapider la diabolique Vénus de Milo nue et exiger le voile intégral pour ces italiennes impudiques peintes par des mécréants, dans la Grande Galerie !).

Hollande s’est, à cette occasion, nous a offert un dithyrambe de l’islam, dont il serait certes stupide de ne pas reconnaître certains apports à la culture occidentale. Mais c’était il y a une bonne poignée de siècles. Aujourd’hui, si l’on parle d’islam, on pense plus volontiers au 11 septembre 2001, à Mohamed Merah, aux violences quotidiennes dont sont victimes les vrais Européens.

Donc, tandis que des musulmans appelaient au meurtre des Juifs, le Président se répandait en propos admiratifs dans un discours au bord de considérer les œuvres antiques et chrétiennes non loin de lui comme des barbouillages de gamins de maternelle. Autour de lui, des mécènes saoudiens, marocains, français de multinationales (amateurs de main d’œuvre pas chère !) se pavanaient tels une garde prétorienne du nouvel ordre mondial.

Cet exemple a valeur de symbole car il répond, à mon avis, à de plus sombres desseins. On mesure ainsi, à condition de faire preuve de lucidité, la démarche intrusive de l’islam qui, une fois dans toutes les places stratégiques de la Nation, deviendra indélogeable, sauf à provoquer une guerre civile (ce qui se profile comme une fatalité inévitable à plus ou moins long terme). Le musée sans doute le plus connu du monde surexpose un art qui ne mérite pas une place aussi conséquente et aussi coûteuse, tandis que des centaines d’œuvres attendent d’être restaurées. Les anciennes salles suffisaient amplement et il existe déjà l’Institut du monde arabe à Paris. A quand une chapelle dédiée à l’islam dans Notre-Dame ?!

Hollande flatte l’électeur musulman et celui-ci le sait. « Coïncidence », la violence, majoritairement le fait d’individus issus de l’immigration du continent africain, explose littéralement. Les morts par arme à feu se multiplient, et il ne faudra pas attendre longtemps (hélas) pour qu’elles touchent massivement des citoyens innocents, car ils ne se contenteront pas de s’entretuer ces Merah en herbe.

Face à ce fléau, le ministre de l’Intérieur fait les gros yeux mais ne bouge pas. Ne vous déplaise monsieur Valls, il faudra un jour une intervention sans restriction de l’armée, car c’est un arsenal que se constituent ces gangs, dont on connait les liens avec les islamistes. Et il faudra que cesse l’ire de la justice contre les Français qui se défendent ; une justice si complaisante pour les « défavorisés exotiques » !

Hollande offre la France sur un plateau aux investisseurs venus des pays musulmans (qui seraient mieux inspirés de nourrir leurs populations plutôt que de s’offrir des équipes de football constituées de voyous sans honneur). Bientôt, la Seine-Saint-Denis sera terre économique d’islam. Sera-ce la loi française (ce qu’il en reste !) ou la charia qui prévaudra au travail ? Elle commence déjà à La RATP, comme l’a si judicieusement filmé Guy Sauvage.

Hollande, en visite en Algérie, subit sans broncher les provocations du gouvernement algérien en se tortillant comme un mauvais élève au tableau, et ce, devant toutes les caméras du monde. Ce n’est pas lui qu’il ridiculise ainsi, c’est notre nation, c’est-à-dire nous !

Alors bonne année 2013 du calendrier grégorien. En 2014, sait-on jamais, je me calerai sur l’Hégire ou, si Vladimir veut bien me filer à moi aussi un passeport, j’irai me faire voir en Russie car je préfère le temps sibérien au temps islamique, question de goût !

Charles Demassieux


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans IDENTITE NATIONALE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.