Interview de Fabien Engelmann : Les partis de gauche sont devenus des asiles à bobos

Riposte Laïque : Tu as été exclu de la CGT, alors que tu étais secrétaire du syndicat des communaux de Nilvange, pour ton appartenance au FN, toi qui venais de l’extrême gauche. Ta section syndicale a été dissoute, et tu avais fait savoir que tu irais devant les tribunaux. Où en est-on ?

Fabien Engelmann :  A l’Ouest, rien de nouveau, malheureusement ! Nous attendons toujours la date du procès au tribunal de grande instance de Bobigny où je suis défendu par deux avocats de renom Wallerand de Saint Just et Gilbert Collard. J’en profite pour lancer un appel à la justice pour éventuellement faire accélérer la procédure. Ce procès permettra de mettre à jour certains dysfonctionnements,  l’utilisation plus que douteuse des cotisations des syndiqués de la CGT et de dénoncer le sectarisme des dirigeants très souvent affiliés au Front de Gauche, au parti Communiste voire à l’extrême gauche.

Riposte Laïque : Toi qui es de cette région, comment as-tu vécu le feuilleton de la nationalisation de Florange Mittal, un temps annoncée par Arnaud Montebourg et le dénouement du bras de fer entre le sidérurgiste et le gouvernement ?

Fabien Engelmann : Beaucoup d’amertume, les socialistes ont fait espérer aux travailleurs du site une pseudo nationalisation ; promesse non tenue. Pour moi, Arnaud Montebourg, est le faire valoir du parti  socialiste. Encore une fois, on constate une déconnection complète avec le monde ouvrier. Cette gauche  hypocrite au  service  des puissants et de la finance a complètement trahi sa propre idéologie. Le regretté Jaurès doit se retourner dans sa tombe. Je comprends  bien entendu l’écœurement légitime des travailleurs de l’usine mais beaucoup moins  certaines actions de dirigeants syndicaux du site d’Arcelor-Mittal  fréquemment sectaires voire agressifs  avec les non-grévistes de l’usine.

Riposte Laïque : Qu’as-tu pensé de la réaction, par ailleurs très médiatisée, d’Edouard Martin, syndicaliste CFDT, criant sa colère, après ce qu’il considérait comme une trahison. N’as-tu pas eu un débat avec lui, devant les caméras de M6 ?

Fabien Engelmann : Le permanent syndical Edouard Martin me fait penser à un agitateur proche de l’acteur de cinéma qui ne supporte aucune contradiction. Il s’énerve à la moindre critique et menace même physiquement. Ce militant de gauche avait accueilli royalement François Hollande lors de sa visite sur le site Arcelor-Mittal d’Hayange-Florange quelques temps avant l’élection présidentielle. Je partage la colère des syndiqués issus de la base mais pas le comportement inquiétant, nombriliste, immigrationniste et sectaire de certains dirigeants syndicaux.

Edouard MartinLors de ce débat, le permanent syndical Edouard Martin a d’ailleurs défendu toute la politique désastreuse de la gauche, par exemple, la régularisation des clandestins, la mondialisation, l’Europe ou la montée de l’islam. M. Martin est d’ailleurs favorable aux salles de prières dans les entreprises françaises et voit dans l’islam, une religion de paix et d’amour… C’est dire ! Tous ces dirigeants syndicaux peu clairvoyants ont d’ailleurs  largement contribué à la victoire du PS aux dernières élections. Les résultats pour nos usines et nos travailleurs ne se sont pas fait attendre, une véritable catastrophe.  Ce débat pour l’émission 66 minutes de M6  sera diffusé avant le printemps 2013 lors d’un reportage sur les électeurs du Front National.

Ci-dessous le lien de mon communiqué suite à au débat avec Edouard Martin.

http://www.frontnational.com/2012/12/le-front-national-rencontre-edouard-martin-de-la-cfdt-un-debat-sterile-face-a-un-syndicaliste-sectaire-et-adepte-de-la-pensee-unique/

Riposte Laïque : As-tu des ambitions municipales, pour 2014 ?

Fabien Engelmann : Je serai effectivement candidat à Hayange, une commune de 16 000 habitants du nord-est de la France. Cette liste républicaine vise l’union de tous les patriotes et sera bien entendu soutenue par le Front National.  Hayange est actuellement dirigée par une équipe socialo-communistes.  Le maire, Philippe David, brille par son apathie et entraine Hayange vers une mort à petit feu.

Ci-dessous, le lien de mon communiqué concernant l’embauche d’un nouveau directeur de cabinet qui n’est d’autre qu’un militant du parti socialiste.

http://www.frontnational.com/2012/10/le-maire-ps-dhayange-embauche-un-nouveau-directeur-de-cabinet-aux-frais-du-contribuable/

Riposte Laïque : La ministre Aurélie Filippetti est élue dans ta région. Elle insiste souvent sur ses origines ouvrières, tout en écrivant, en 2003, un livre intitulé « Les derniers jours de la classe ouvrière ». Terra Nova, dont l’ancien syndicaliste Jacques Chérèque vient de prendre la direction, dit la même chose. Qu’est-ce que tout cela t’inspire.

Fabien Engelmann : Je garde un profond respect pour son père, Angelo Filippetti, ancien mineur de fond et maire communiste d’Audun-le-Tiche de 1983 à 1992, ainsi que pour son grand-père, déporté dans les camps de concentration par la Gestapo à cause de son engagement au côté des patriotes résistant à la barbarie nazie.

Il est étonnant quand même que Madame la Ministre rende hommage à la classe ouvrière alors qu’elle est membre d’un parti politique qui a cautionné les restructurations industrielles et trahi les ouvriers lorrains.

Dès 1981, cette pseudo gauche  a accéléré la liquidation des mines de fer trahissant l’espoir des ouvriers. La même année, Mitterrand  déclarait « aucun poste de travail ne peut être supprimé dans la sidérurgie sans qu’un autre n’ait été créé auparavant dans un autre secteur, dénonçant à Longwy, le coût social d’un capitalisme sauvage. » Résultats des courses, 12 000 suppressions d’emplois en 1982 puis Pierre Mauroy continue la saignée en 1984 avec 21 000 suppressions ; à partir de cette date, la longue descente aux enfers continua pour les ouvriers en Lorraine. Pas étonnant donc que l’électorat populaire et ouvrier se détache progressivement du parti socialiste. La logique du laboratoire d’idées Terra Nova ainsi que de son nouveau président Chérèque (ancien secrétaire général de la CFDT) me soulève le cœur au plus au point car ils sont dans une logique purement électoraliste. Leur but est simple, trouver un nouvel électorat de gauche souvent issu de l’immigration et de la diversité comme le prouve le projet très controversé du droit de vote aux étrangers non communautaires.

Pour moi, la classe ouvrière existe toujours mais elle se retrouve avec les patriotes et les nationaux de notre pays contre les mondialistes-islamo-collabos-bobos qui veulent détruire nos acquis sociaux et liquider nos valeurs.

Riposte Laïque : Toi qui es ouvrier territorial, tu es à présent au bureau national de ton nouveau parti et conseiller politique au dialogue social. Comment expliques-tu que tu sois une exception, dans l’environnement politique, et qu’on ne trouve pas de vrais ouvriers à la direction du Parti socialiste, ni chez les Verts, ni au Parti de gauche ?

Fabien Engelmann : Malheureusement, ces partis politiques sont des asiles à bobos par excellence et ne supporteraient pas de compter des ouvriers dans leurs directions pour aborder clairement les problèmes quotidiens du petit peuple, comme par exemple, les délocalisations, le chômage, le manque de logements, la faiblesse des petites pensions ou encore la montée de l’insécurité souvent liée à l’immigration massive. Oui, ces sujets dérangent au plus haut point car ils sont insolubles pour ces nantis bien à l’abri.

Riposte Laïque : As-tu participé à la manifestation du 13 janvier contre le mariage homosexuel ?

Fabien Engelmann : Tout d’abord, je tiens à préciser que j’ai toujours été contre le mariage et l’adoption homosexuels même lorsque que je militais au sein de l’extrême gauche. J’ai pourtant participé à l’époque, aux côtés de la CGT et du NPA, à un défilé (gay-pride) à Nancy contre les railleries et agressions homophobes, violences que je condamne fermement. Il est vrai que nous n’étions pas spécialement friands de ce genre de défilé superficiel dont le comportement de certains était ridicule. Certaines démonstrations grotesques étaient de nature à choquer familles et  enfants. En ce qui concerne la manifestation du 13, j’ai longuement réfléchi car pour moi il ne s’agissait pas d’une priorité.  J’ai finalement changé d’avis et je suis fier d’y avoir participé.  Cette manifestation a permis de rassembler  des centaines de milliers de français en cristallisant  la colère d’un peuple contre ce gouvernement socialiste complètement déconnecté de certaines réalités de la vie.  Je pense que le mariage est l’union d’un homme et d’une femme en vue de fonder une famille. Un enfant a besoin d’une mère et d’un père, fondement de notre civilisation. Je suis favorable à un PACS amélioré ouvrant les droits nécessaires au  partenaire survivant en cas de décès et incluant également  pensions de réversion et droits de succession. J’approuve un éventuel référendum sur le mariage pour tous.

Notons que bon nombre d’homosexuels ont participé à cette manifestation se refusant d’être instrumentalisés par les associations LGBT ultra minoritaires. (Lesbienne Gay Bi Trans).

Les associations LGBT (pro mariage et adoption) sont pour moi de véritables intégristes de la pensée comme l’association Civitas ou le journal Rivarol. Ne supportant aucune contradiction,  ils se permettent d’insulter et de juger homophobe toute personne émettant des doutes sur le bien fondé de cette loi.  Il est d’ailleurs plus facile pour eux de s’en prendre à l’église catholique que d’attaquer l’islam qui juge l’homosexualité comme un péché ; d’ailleurs la charia prescrit la peine de mort ou une peine discrétionnaire à l’encontre des gays.

Engelmann Manif pour tousThierry Gourlot,  Secrétaire départemental FN de Moselle, et Fabien Engelmann, à la manif du 13/01/13.

Riposte Laïque : Comment toi, salarié, as-tu réagi à la vidéo de Guy Sauvage, montrant, à la RATP, les conséquences de l’islamisation de l’entreprise, et de la politique de discrimination positive menée par la direction ?

Fabien Engelmann : Colère, indignation, révolte !  Mais que font les pouvoirs publics ? Nous sommes en train de vivre et subir une montée alarmante de l’islam. Cette vidéo montre encore une fois le mépris qu’ont les islamistes pour les femmes. Merci, à Guy Sauvage pour cette vidéo.

Immigration massive, discrimination positive et islamisation forment un  mélange qui contribue à la ruine de notre pays et à la perte de nos valeurs civilisationnelleset républicaines.

Il est grand temps que les patriotes de France se réveillent et s’unissent avant qu’il ne soit vraiment trop tard.

Propos recueillis par Pierre Cassen

 

Print Friendly

Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans INTERVIEWS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.