EDITO DE CYRANO

Islamophobie : Ils rêvent d’une loi contre des livres comme Reconquista ou Mort de l’Europe

CouvertureReconquistaLe dernier sondage du Monde a affolé toute la caste politico-médiatique. Non seulement les Français préfèrent acheter Obertone que BHL ou Mucchielli, mais en plus, ils ne supportent plus la religion d’amour, de tolérance et de paix, et pas davantage nombre de ses disciples, dont ils subissent quotidiennement l’arrogance et la violence. Il faut donc ramer dur, refaire le coup de l’islam de France, forcément modéré, et promouvoir son nouveau pape, Hassan Chalghoumi. Valls, le roi de la rupture du jeûne du ramadan, se déplace en personne, pour une cérémonie à Drancy, voulant montrer que le saint imam est sensible au sort des Juifs en 1940…  Fourest nous le met en scène dans le feuilleton hebdomadaire de France 5 que Pierre Cassen, sur Boulevard Voltaire, a appelé « Caroline contre les méchants ». Pujadas est mobilisé pour écrire un livre avec Chalghoumi. Et les deux compères sont invités chez Zemmour-Naulleau, et font le tour de tous les plateaux de télévision ! C’est l’artillerie lourde, tous les islamo-collabos de service sont mobilisés pour sauver le soldat islam.

Mais il y a quelques fausses notes dans cette belle histoire. Christine Tasin a déjà épinglé l’imam de Drancy et son prétendu islam modéré, tandis que René Marchand, dans son dernier livre, à paraître le 15 mars prochain, l’épingle cruellement, le qualifiant, comme les Chebel, Oubrou et autres Bidar, de « Taupe de l’islam ». Tout simplement parce que, comme tout croyant digne de ce nom, cet imam ne peut que rêver d’une France devenue terre musulmane. Sinon, il ne serait plus un disciple du prophète ! L’auteur de Reconquista ou Mort de l’Europe nous livre, dans cette première partie d’interview exclusive, les motivations qui l’ont poussé à écrire cet ouvrage, nous expliquant notamment pourquoi il ne peut y avoir de cohabitation pacifique entre l’islam et l’Europe. Gageons que les médias officiels censureront probablement ce livre pourtant capital, comme ils ont gommé la marche contre le fascisme islamique du 10 novembre dernier…

Image de prévisualisation YouTube

http://www.youtube.com/watch?v=U-rBG28ZVfI

Battu idéologiquement sur tous les terrains (n’oublions pas le séisme du refus populaire du mariage homo, qui prépare celui du droit de vote pour les immigrés), ce gouvernement fait le dos rond, mais avance, et continue à saper méthodiquement tous les piliers de notre Nation. En sus, au nom de la défense du bien, il se montre prêt à utiliser tous les moyens juridiques pour tuer dans l’œuf toute contestation sur l’immigration, l’insécurité, l’union européenne et l’islam.

N’oublions pas qu’à Bruxelles, des élus de gauche français, soutenus par l’ineffable Cohn-Bendit et des dizaines d’autres européistes, ont demandé la levée de l’immunité parlementaire de Marine Le Pen, suite à ses déclarations sur les prières musulmanes illégales dans les rues de Paris. On est en plein dans le scenario liberticide du Bobo Jocelyn ! Comme si cela ne suffisait pas, ces grands démocrates ont osé demandé à ce que les partis ayant des élus à Bruxelles qui sont hostiles à la construction européenne ne touchent plus d’indemnité.

Dans le même registre, en France, les sénateurs ont adopté le 7 février une proposition de loi (déjà adoptée à l’Assemblée) visant à fixer un seul délai de prescription (un an) pour tous les propos discriminatoires. Actuellement c’est un an pour les discriminations racistes et trois mois pour les discriminations « homophobes ». Selon la sénatrice écolo Benbassa, cette proposition de loi est donc non seulement opportune, mais elle va « corriger » une « anomalie », en faisant de l’« homophobie » un racisme comme les autres. Quand on sait l’usage que font les maitres-censeurs du mot « racisme », du mot « homophobie », du mot « discrimination » et de la formule « incitation à la haine », le pire est à craindre !

En effet, au cours du débat, des sénateurs sont allés plus loin, en faisant le vœu d’un flicage systématique d’internet, qui échapperait selon eux à la juste répression de tous les racismes. « Il est urgent aujourd’hui d’élaborer une loi sur la liberté d’Internet », a ainsi glapi, encore elle, la sénatrice écolo Esther Benbassa. Elle a précisé à Mediapart : « Notre problématique sera : comment encadrer internet sans porter atteinte à la liberté d’expression ? »

RI7TBBLes trois calamiteuses jpeg

On a de quoi être particulièrement inquiet quand on lit les propos de la bougresse : « En France, cette liberté sans entraves risquerait fort de tourner à la liberté sans contrôle. Et sans égards pour la liberté et la dignité de l’Autre. C’est là que le bât blesse. Je dirais oui à cette liberté si nos dirigeants et enseignants se décidaient une bonne fois pour toutes à initier autrement à la pratique concrète de la liberté d’expression. Dans les cours d’instruction civique, aussi bien que dans les campagnes de sensibilisation. » Bref, selon la sénatrice verte, pour le moment, les Français n’ont pas encore le niveau suffisant pour bénéficier de la liberté d’expression des Américains, il faut encore les rééduquer ! Sans doute faire du Belkacem, qui, au nom de la lutte contre l’homophobie, faisait de la propagande pour le mariage homo devant des jeunes adolescents dans nos écoles publiques…

La piètre franco-marocaine, qui ne doit qu’à ses origines d’être porte-parole du gouvernement, n’hésite pas à menacer : « Nous aurons peut-être la main tremblante au moment de modifier la loi de 1881, mais sachez que cette main sera néanmoins ferme et déterminée. »

Décodage : Hollande et sa clique rêvent de se farcir la presse internet. Après le délit sur l’homophobie, ils se précipiteront pour instituer le délit d’islamophobie. On connaît parfaitement leur registre, ils parleront du « climat » nauséabond, et accuseront, non pas les racailles dont parle Obertone dans son livre, mais les résistants à l’islamisation de nos pays. N’oublions pas que Taubira qualifiait de « raciste » la loi contre le voile à l’école. Donc de délit. Elle et ses complices rêvent donc d’amalgamer à du racisme l’homophobie et l’islamophobie, comme si l’homosexualité et l’islam étaient des races ! Et bien sûr, ils ne peuvent qu’envisager de donner aux associations de type LGBT pour les homos, CFCM ou CCIF pour les musulmans, les mêmes prérogatives exorbitantes que celles qui ont été données aux associations dites anti-racistes. Jackpot assuré pour les amis de Hollande, qui est tout de même leur obligé, puisqu’il ne doit son poste qu’au survote musulman !

Est-ce un hasard si Taubira vient de recruter dans ses services la très controversée militante musulmane Sihem Souid, qui a accusé la police de racisme à son égard, et a participé à une conférence des Indigènes de la République, dont la présidente veut rééduquer les Blancs, quand elle n’appelle pas à la violence contre eux ! Il est vrai que Taubira veut faire sortir toutes les racailles de prison (comme l’assassin des deux policiers, et combien d’autres ?), mais rêverait d’y mettre à la place les patriotes résistants, sans doute descendants d’esclavagistes !

L’offensive, qu’on voit venir de loin, est relayée par des disciples de l’islam, qui multiplient impunément un véritable harcèlement judiciaire, comme on le constate dans l’affaire de la RATP. A peine parue la vidéo de Guy Sauvage qu’un syndicaliste musulman, Mourad Ghazli, brandissait des menaces judiciaires. Quelques jours après, un machiniste – sur lequel nous allons revenir prochainement – se permettait d’exiger des sommes exorbitantes pour prix de son honneur, et de multiplier les menaces judiciaires pour faire retirer de youtube et du site Riposte Laïque la vidéo de Guy Sauvage, et l’article de Paul Le Poulpe informant nos lecteurs de sa démarche. Selon leur phraséologie, encouragée par les imposteurs de l’anti-racisme, s’opposer à l’islamisation de la RATP et de notre pays, serait un délit d’islamophobie, donc un délit de racisme.

Avec eux, plus de livres comme celui de René Marchand, « Reconquista ou Mort de l’Europe« . Plus de sites qui, comme Riposte Laïque et d’autres, ouvrent les yeux de nos compatriotes sur la réalité de l’islam, et le péril mortel qu’il représente pour notre civilisation. Plus d’articles comme ceux de Pascal Hilout ou Christine Tasin, sur Boulevard Voltaire, qui alimentent un débat (Christine ose écrire ce jour qu’il faudra interdire le Coran en France) que les maitres-censeurs de gôche veulent interdire. Ne résument-ils pas mieux que de longs discours l’article 22 de la déclaration des Droits de l’Homme en islam de l’OCI, adoptée au Caire en 1990 par les 57 pays qui en sont membres : « Tout homme a le droit d’exposer librement son opinion, à condition qu’elle ne soit pas en contradiction avec les principes de la charia ». Ils rêvent d’imposer à notre France cet article 22, qui ne dérange ni Mélenchon, ni Valls, ni Fabius. 

D’où l’importance de réussir la campagne de nos amis de Résistance républicaine « L’islamophobie n’est pas un délit, mais de la légitime défiance ». D’où la nécessite de promouvoir le livre de René Marchand, Reconquista ou Mort de l’Europe, malgré les inévitables intimidations des totalitaristes de la pensée.

aff-islamophobie webAchetez les affiches de RR, commandez le livre RL, et vous ne vous tromperez pas de camp. Vous choisirez la liberté contre la censure, la Résistance patriotique contre la dhimmitude, l’honneur contre la trahison.

POUR COMMANDER RECONQUISTA OU MORT DE L’EUROPE

Vous pouvez adresser un chèque de 19 euros, frais de port compris, (promotion de lancement jusqu’au 15 mars) à l’ordre de Riposte Laïque, à l’adresse suivante : Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant :

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

AGENDA DE RL

Samedi 2 mars 2013

L’inversion des valeurs, fer de lance du mondialismepar Jacques Philarcheïn, membre de la rédaction de Riposte Laïque et responsable départemental de Résistance républicaine.

Conférence organisée par le Cercle des Patriotes Optimistes.

A 17 heures, Centre Jean Richepin, salle n° 721, rue Jean Richepin 63000 Clermont-Ferrand

Samedi 23 mars : Que faire face à la crise sociale européenne ?

Journée-débat organisée par Jeune Bretagne, à Chartres de Bretagne (Rennes).

A 17 heures, intervention de Pierre Cassen, dans un débat : « Europe, France, Bretagne, que faire face à la crise sociale ? », avec Ronan Le Gall (Adsav) et Thomas Ferrier (PSUNE).

Samedi 6 avril : Banquet républicain en Corse, avec Christine Tasin et Pierre Cassen. Pour les détails, menu et inscription, cliquer ici.

Samedi 20 avril : apéro saucisson-pinard, en Aquitaine, dans les Pyrénées Atlantiques.

Rendez-vous à quelques kilomètres d’Orthez à 17 heures pour une conférence-débat animée par Pierre Cassen et Christine Tasin, suivie d’un apéro saucisson-pinard.

Le thème de la conférence sera précisé ultérieurement, en fonction de l’actualité et de l’évolution de la Résistance.

Inscription obligatoire, merci d’envoyer un chèque de 10 euros (5 euros pour les chômeurs et étudiants) à Résistance républicaine, 101 Avenue du Général Leclerc, 75685 Paris Cedex 14 , en spécifiant bien courriel et téléphone pour communication de l’adresse, avant le 31 mars.

COMMANDER LES LIVRES DE RIPOSTE LAÏQUE

D’abord, bien les connaître, ce que permet cette présentation.

Vous pouvez ensuite les commander sur ce lien.

http://ripostelaique.com/acheter-nos-livres/

Vous pouvez d’autre part envoyer un chèque à Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup.Tarifs promotionnels (sauf pour Reconquista ou Mort de l’Europe).

2 livres : 25 euros

3 livres : 30 euros


Derniers articles du même auteur :



Ce contenu a été publié dans EDITO DE CYRANO. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.