Je paie une redevance pour des journalistes qui censurent un événement comme la marche du 10 novembre

Oui j’ai participé le 10 novembre 2012 à la MARCHE CONTRE LE FASCISME ISLAMIQUE

Non, rares journalistes présents, je n’ai pas participé à une manifestation d’extrême droite !

Justement, parlons-en des journalistes, et notamment des grands médias français, ceux par exemple à qui l’on paye une redevance… N’est-il pas dans leurs fonctions d’informer objectivement les Français, et non comme ils le font depuis des années de les désinformer, de leur mentir, de falsifier les faits, de donner des noms ou montrer les personnes uniquement quand ça les arrange, quand ça va dans l’opinion, la pensée unique, qu’ils croient pouvoir nous imposer ?

Dans les commentaires des sites, l’on voit souvent écrit « heureusement qu’il y a Internet pour que nous ayons les vraies informations », les grands journaux télévisés de 13 et 20 H sont de plus en plus abandonnés, tant les téléspectateurs ont depuis longtemps réalisé à quel point les médias se moquaient d’eux, voire les méprisaient…

Journalistes formatés, robots répétant tous les mêmes mots (Marseille = la Cité Phocéenne (demandez leur la signification, ils seront incapables de vous la donner), enfants = les chères têtes blondes etc, Sans compter la langue française qu’ils ne connaissent pas et qu’ils malmènent « c’est qui qui ? c’est quoi que ?…

Idem pour la presse écrite, même si vous expliquez vos opinions, donnez des informations, voire des « scoops » qui ne vont pas dans leur pensée unique, ils pratiqueront une CENSURE DES MEDIAS INADMISSIBLE !!!

S’ils avaient été présents à cette marche, s’ils avaient écouté, questionné les intervenants, les participants, ils auraient constaté qu’ils étaient de tous les partis, gauche, droite etc… couleurs de peaux… toutes les religions (j’aurais souhaité que les musulmans qui refusent et luttent contre le fascisme islamique, qui respectent la laïcité,  soient beaucoup plus nombreux car ils sont victimes de l’exaspération des français, l’occasion leur était donnée de s’exprimer avec nous tous).

Comment peut-on qualifier cette marche de manifestation d’extrême droite ? Sachez, journalistes incompétents et peu scrupuleux, que si ça avait été le cas, nous aurions été  très nombreux à refuser d’y participer !!!

Si nous y étions, c’est que nous refusons :

-  Les politiques lâches et leurs compromissions, à seule fin d’être élus, et notamment il faut le reconnaître, tous les politiques de gauches, y compris les maires.

-  D’entendre parler arabe dans les lieux publics, rues, commerces, transports en commun ; la langue de la France étant le français, par ailleurs il est très impoli de parler une langue non comprise de tous, à fortiori de la parler pour que les français ne comprennent pas !

-  Les horaires décalés pour élèves filles et garçons concernant les activités sportives

-  Le sexisme, le mépris des femmes, la violence à leur encontre, les regards répugnants

-  La violence en général, l’usage de la peur, voire de la terreur,  pour tout obtenir

-  La fraude quelle qu’elle soit (transports, aides sociales etc…)

-  Que l’on nous impose une langue, un mode de vie, des mœurs qui ne sont pas les nôtres et qui de surcroît sont incompatibles.

-  Une justice à 2 vitesses, favorisant les délinquants, les laissant en liberté, et accusant et punissant les victimes !!!

-  Que des gens non seulement ne respectent ni la France ni les français agressent  les forces de l’ordre, les médecins, infirmiers, pompiers, enseignants…

Comme de nombreux Français, je suis née en France mais issue de l’immigration, de celle qui aimait, respectait la France, ne profitait pas de ses aides sociales, comme celles, attribuées sans conditions à tous ceux qui ont un nombre irresponsable d’enfants, vu qu’il n’y a plus ni travail ni logement.

Bien sûr, je ne généralise pas, il ne faut jamais le faire ; mais le gouvernement offre généreusement aux étrangers en situation irrégulière l’AME (Aide médicale d’état), soit environ 600 M€ en 2011, sans compter ceux qui utilisent une Carte Vitale sans photo prêtée à toute leur famille, les familles polygames etc, et sur Paris, une discrimination avérée dans l’attribution des aides sociales et des logements sociaux, dont bénéficient en grande majorité les immigrés africains, le Maire de Paris ayant lui-même déclaré qu’il était tunisien ;

Et cela alors que la majorité des Français n’ont plus les moyens de se payer une mutuelle, les personnes âgées de se soigner, de se chauffer, et que les foyers de sans abris qui n’intéressent personne sont surpeuplés de français ayant travaillé toute leur vie, mais se sont retrouvés seuls et sans enfants (qui en France rime avec argent)

 Voila pourquoi j’ai, comme 2500 personnes, participé à cette marche

Mesdame et Messieurs les journalistes entendez-nous avant qu’il ne soit trop tard, car depuis des années c’est vous qui faites tout pour que la France ait un jour un président(e) d’extrême droite, vous en serez coupables et responsables !!!

Sonia Villers


Ce contenu a été publié dans MEDIAS. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.